Smoky, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

« Ma petite Smoky, (Mini-loup comme j’aime aussi t’appeler), 

J’aimerais que tu saches que même si tu ne m’as pas vue depuis un petit moment, je suis là tout près de toi. Je pense à toi très fort et prie les protecteurs pour que tu guérisses et ne souffres pas. Je vais venir te voir et en attendant, je t’envoie toute mon énergie d’amour, comme un grand câlin.

Je voudrais aussi te dire que te rencontrer et vivre avec toi ont été la plus belle chose qui me soit arrivée ces onze dernières années. 

 

S’il te plait, excuse-moi de ne pas avoir compris que tu avais un souci aux poumons plus tôt.

 

Est-ce que tu souffres?

Y-a-t-il quelque chose que tu aimerais que je fasse pour toi?

Y-a-t-il quelque chose que tu aimerais que je comprenne? M’avais-tu choisie à la SPA pour une mission particulière?

Quand tu reviendras à la maison, qu’aimerais-tu que j’améliore pour que tu y sois mieux et plus heureuse? 

 

Je t’aime de tout mon coeur.

A très très vite mon petit chat, 

 

Pendant que je lui lisais le contenu, je l’observais et je pouvais voir son regard triste s’illuminer. Lorsque j’eus terminé, elle s’est levé pour me dire :

Merci, merci, de purs et grands bonheurs que je connais à ses côtés. Dis-lui que je l’aime très fort, elle est à la fois ma maman et je me considère comme son bébé, sa petite Smoky, mais aussi sa moitié, son âme sœur. Nous somme si complices, si fusionnelles et depuis qu’elle ma cherchée dans ce refuge, nos vies ont changé, je me suis sentie aimée et en sécurité avec elle, et elle a appris à se chérir, à nourrir son enfant intérieur de tendresse à travers moi.

Dis-lui que nous étions déjà ensemble, et si toute petite j’ai été abandonnée, c’était pour nous permettre de nous retrouver. Sa grand-mère a œuvré pour ça, elle la protège et nous protège toutes les deux.

De type timbre-poste, je suis chargée de lui apprendre le détachement affectif et je n’ai pas terminé ma mission. Difficile de remplir mon rôle, je me sens très fatiguée en ce moment et à cause des oppressions que je ressens dans ma poitrine et dans tout mon corps, je suis obligée de me réfugier la plupart du temps dans mon corps astral pour gérer mon état, ce qui me permet aussi de supporter les douleurs et tous les bobos que j’ai déjà et qui sont dus à l’âge. J’ai beaucoup de mal à manger et je me sens faible, très faible. Quelques difficultés à respirer, mais surtout je suis épuisée et la pression dans les yeux n’arrange pas les choses.

Dis-lui que je sais qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour m’aider et me soigner, et j’étais si heureuse de la voir. Je sais qu’elle ne m’a pas abandonnée, je lui fais une confiance totale, mais d’être séparées est aussi difficile pour elle que pour moi. Depuis hier je ressens plus sa présence et cela me fait le plus grand bien. Il n’y a rien à comprendre de sa part, elle ne pouvait pas le voir, c’est sournois et je n’étais pas particulièrement essoufflée.

Je suis sur mon chemin et je prépare ma transition, elle se doit de l’accepter aussi et de se préparer. Si les bons soins qu’on me donne ne peuvent pas me guérir, il ne faudra pas s’acharner et je préfère remonter me reposer et me ressourcer avant de lui revenir dans un autre costume. Il n’y a rien à améliorer, si je peux revenir à la maison, c’est là où je me sens le plus en harmonie, où je suis heureuse, et d’être avec elle est le plus beau cadeau qu’elle peut me faire.

Dis-lui de ne pas pleurer, de garder la foi, quoi qu’il arrive nous ne serons jamais loin l’une de l’autre, nos âmes resteront toujours reliées et nous nous retrouverons encore. Je l’aime d’un amour pur, profond et inconditionnel. Ton mini-loup t’aime et attend tes visites.