width=Ta gardienne aimerait que tu répondes à ses questions :

J’aimerai que Souza puisse exprimer ses besoins et ses limites sans utiliser la défense par la morsure. Je suis à son écoute pour ses solutions.

 Questions: Comment puis-je t’aider à modérer tes réactions lorsque tu ressens le besoin de mordre ou de pincer quelqu’un?

Pourquoi montre tu des réactions « agressives » envers d’autres chiens? Que peut-on faire pour modérer cela?

Qu’as-tu à me dire?

Si tu manques de quelque chose, de quoi s’agit-il? 

Es-tu heureuse de m’accompagner?

Es-tu d’accord que trouver ensemble des réponses « non violentes (sans recours à la morsure) » aux différentes sources d’anxiété?

 Je sais que mon comportement lui pose problème, ce n’est pas tout le temps, mais lorsque ça me prend je panique et je deviens agressive. Je suis désolée, c’est contre ma volonté. Dis-lui que je n’y peux rien, lorsque je me sens acculée, les peurs et les angoisses montent en puissance et je n’arrive plus à maîtriser mes pulsions. Impossible de modérer, je ne contrôle plus rien et j’aimerais tant pouvoir le faire et me sentir moins agressée, car je le ressens comme une attaque. Et dans ces moments-là je me sens très rapidement porter des énergies qui ne m’appartiennent pas et qui me manipulent sans doute aussi. Je sors de mon corps physique et ce n’est plus moi. Lorsque le calme revient, je suis mal et je culpabilise.

Je ne suis pas une chienne méchante, au contraire, je suis douce et câline et j’aime les humains. Ce n’est que lorsque, et je ne peux expliquer la raison, je me sens poussée dans mes retranchements, parce que ça fait sans doute resurgir des stimuli, que je mords. Mais c’est plus par peur, je ressens à ces instants une énorme tension dans tout mon corps et ma tête, c’est très violent. Ce sont des mémoires qui sont hélas profondément ancrées et j’ai besoin d’aide pour m’en débarrasser.

Je regrette, je suis tellement désolée de te créer des soucis alors que je me sens si bien avec toi, que nous devenons tous les jours plus complices et plus fusionnelles, et que notre relation est une relation de grande confiance pour moi. Je sais que la réciproque n’est pas encore gagnée et ça me rend penaude, je suis très confuse, pardonne-moi.

Je ne manque de rien, je me sens aimée et respectée, et je sais que tu es patiente, une vraie petite maman pour moi et je t’adore.

Ma mission auprès de toi consiste à t’aider à te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur qui lui aussi a souffert de peurs et d’angoisses, des émotions non exprimées et chacune à son rythme se doit de se réattribuer paix et harmonie dans son cœur et son esprit. Nous ne sommes pas ensemble par hasard (miroir)…

Je te dis merci pour ton empathie et toute l’attention et la bienveillance que tu as à mon égard pour m’aider à aller mieux et pour nous permettre à toutes les deux d’avancer sereinement sur notre chemin.