Le départ de Strumpfi m’avait anéantie. A travers ta communication avec lui, j’ai compris aussi le merveilleux cadeau qu’il m’avait fait et qui néanmoins lui avait coûté la vie. Je n’arrivais pas à guérir de son absence et la douleur, la culpabilité m’enfonçaient dans une tristesse perpétuelle.

Puis tu as communiqué avec Lilou, sa jumelle qui m’a fait comprendre que j’entraînais tous mes petits compagnons dans un mal être qui leur était néfaste et que, elle, qui toutes les nuits, collée à moi, essayait de m’aider, se sentait inutile. J’ai compris qu’il fallait que je me ressaisisse, car je les aime de tout mon cœur et ne veux que les rendre heureux. Je pense toujours à mon Bisounours, mais je sais qu’il est heureux là où il est et je lui envoie tout mon amour.

Par ta sensibilité, ton empathie, et ce merveilleux don que tu as su développer, tu viens en aide à nos animaux ainsi qu’à leurs gardiens, car vois-tu, sans ton intervention, je ne sais pas comment et quand j’aurais pu remonter la pente. Tu m’as déjà souvent aidée, ce n’est pas la première fois que tu interviens auprès de mes BB, et chaque fois tu as été d’un grand secours pour eux et pour moi.

Alors merci pour ce que tu fais, ce que tu nous donnes et ce que tu es. Tu es une belle personne, lumineuse et sincère.

Raymonde