La connexion avec Sushi s’est faite dans ce haut-lieu magique qui est le paradis des animaux. Il était assis au milieu de plusieurs autres congénères, ils s’amusaient à regarder les papillons blancs, orange et dorés virevolter autour d’eux et il y avait aussi beaucoup d’anges blancs, orange et dorés qui les entouraient. Il y régnait une grande paix, toutes les énergies étaient harmonisées et pacifiées et ça me donnait une grande envie de m’assoir au milieu d’eux pour partager ces grands moments d’apaisement et de ressourcement. Lorsque Sushi m’a vue ou a senti ma présence, il a tourné la tête vers moi et je pouvais observer une grande sérénité dans ses yeux. Je me suis approchée pour me présenter et lui expliquer les raisons de ma présence. Il s’est détaché du groupe pour venir s’assoir à mes pieds. 

-Je demande à sushi si son départ dans l’autre monde s’est fait comme il le souhaitait.

-Était-il heureux d’avoir été entouré par ses 2 familles ? 

-je ne me suis pas battue pour qu’il soit inhumé individuellement et recueillir ses cendres afin de les mettre dans son jardin car l’autre famille (ses autres gardiens) n’ont absolument pas voulu céder. J’ai lâché prise.

J’y pense régulièrement malgré tout 

-est-ce qu ‘il est bien là où il se trouve actuellement ? 

-veille t il sur nous ? 

-notre chagrin a été immense il a laissé un grand vide mais je suis tellement heureuse qu’il se soit éteint chez nous…

Je pensais pouvoir sentir sa présence mais non malheureusement ! 

-il est irremplaçable. 

– ça fera un an dans quelques jours ! 

Merci de nous avoir choisis pendant ces 12 ans. 

 

Après lui avoir lu le contenu des messages de sa seconde gardienne il m’a dit :

Mais ce n’était pas ma seconde gardienne, c’était moi son gardien, le maître des lieux et c’était moi qui m’occupait d’elle, de son énergie, de veiller sur elle et la protéger, et surtout d’être attentif à leur bien-être à tous et à leur santé. Cela peut paraître bizarre d’avoir pendant presque toute mon existence partagé les 2 territoires avec eux sans jamais me décider pour une maison et ne plus retourner dans l’autre, mais j’étais un chat de type sentinelle.

Ma mission consistait à m’occuper de l’énergie du lieu et du quartier et je vibrais aussi sur un autre plan, j’étais un chat de type guérisseur. Et à ce titre je ne pouvais définitivement m’installer chez l’une ou l’autre famille. Les 2 avaient besoin de moi et j’ai été très heureux de pouvoir naviguer entre les deux. Elles étaient mes mamans tous les deux et je les ai aimées toutes les deux.

Dis-lui que je sais combien ma présence lui manque et je sais aussi combien mon départ a été difficile à accepter pour elle, mais que c’était mieux pour moi de titrer ma révérence car on ne pouvait plus rien pour moi, mon corps usé, mes reins surtout et mon cœur très faible avaient besoin de se reposer et se ressourcer.

Ici dans ce magnifique cadre de paix je me suis déjà bien remis et réparé et je serai aujourd’hui et d’ailleurs depuis un long moment déjà prêt à redescendre. Chez qui ? Chez quelle famille ? Et bien chez elle évidemment, ma maman à qui je manque le plus, celle qui me cherche encore tous les jours, celle qui se languit de moi au quotidien. Il y a un lien très fort entre nous, une grande complicité qui date de bien avant mon incarnation physique précédente. Oui nous étions déjà ensemble et nous ne nous sommes pas retrouvés par hasard. Seulement voilà j’avais déjà cette mission auprès de mes autres gardiens et seul un passage au jardin des animaux peut me permettre de redescendre dans le corps physique d’un chat en pleine forme et de venir chez elle avec cette fois un travail personnel à elle à accomplir.

Dis-lui qu’elle a besoin de moi pour apprendre le détachement affectif, être plus à l’écoute de son bien-être et de penser un peu plus à elle plutôt qu’aux autres. Etre un peu moins en service de tous, et ma mission consistera à l’aider à se reconnecter à sa source, à son petit enfant intérieur pour l’aider à panser toutes les blessures du passé. Dis-lui que la seule condition sine qua none pour pouvoir l’accompagner et vivre à ses côtés était de faire un petit passage au jardin des animaux. Ce petit passage devient bien long maintenant, pas pour moi puisque je n’ai pas cette notion du temps, mais pour elle. Il est grand temps de se mettre à ma recherche et je me mettrai bien entendu sur son chemin.

Dis-lui que mon passage s’est fait dans la lumière, j’avais de l’aide, le Deva des animaux et les êtres de la nature étaient là, ses ancêtres, sa maman aussi. Et puis aussi ceux de l’autre famille, j’étais bien entouré et je suis monté comme il se doit au jardin des animaux. Ici je vais bien, me sens de nouveau jeune et en pleine forme, mais j’ai été si heureux avec eux que mon âme aspire à lui revenir sur un plan terrestre.

Je sais qu’elle s’est battue pour récupérer mes cendres et cela m’a fait mal de la voir se torturer l’esprit, mais dis-lui que ce n’était que les restes de mon enveloppe corporelle alors que mon âme, elle est éternelle, elle perdure et aspire à lui revenir.

Mon passage vers la lumière s’est fait dans de bonnes conditions et de là-haut je veille sur elle et sur eux tous. Si elle n’a pas senti ma présence c’est parce que j’étais justement bien monté et que j’étais occupé à me reposer et me ressourcer. Mais de là-haut j’ai bien entendu continué à veiller sur tous.

J’ai vécu des années merveilleuses entre les 2 familles et je sais que mon âme est unique et irremplaçable, et c’est chez elle que je veux revenir. Elle ne me remplacera pas,  elle sentira au premier regard que c’est moi, son bébé, son, grand et beau garçon, le tout est d’avoir la volonté de se mettre enfin à ma recherche et d’avoir confiance en la vie.

Dis-lui que je l’aime et que je’ serai si heureux de partager en exclusivité ma vie avec elle au quotidien. Alors qu’elle ne nous ferme pas la porte de son cœur et de sa maison. Si je suis parti chez elle, si j’ai fait le grand saut chez elle, cela signifiait aussi que c’est là l’endroit, le territoire et la gardienne que j’ai  envie de retrouver. Ce n’est pas un hasard non plus, crois-moi.

Je t’aime, je vous aime tous mais c’est auprès de toi que je dois remplir une nouvelle mission sur terre. Alors ne tarde pas et mets-toi vite à ma recherche. A bientôt mon petit cœur, je t’aime.