width=

J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer Sweetie, installée sur un banc très lumineux, de toutes les couleurs de l’arc en ciel et ses rayons irradiaient sur elle. Elle était couchée sur son ventre, les 2 pattes avant allongées. Elle m’a semblée gigantesque, sa fourrure enveloppée par les couleurs de l’arc en ciel, lui donnait l’allure d’une princesse des mille et une nuits.

J’ai tout de suite senti cette force, la puissance qu’elle dégageait, et lorsque je me suis présentée à elle et lui ai expliqué les raisons de ma connexion, elle m’a dit :

Je sais qui t’a envoyé vers moi et je sais aussi qu’après notre échange tu pourras enfin apporter des réponses aux questions qui turlupinent et tournent en boucle dans la tête de ma gardienne. Le message et les réponses que je vais te donner vont l’apaiser et l’aideront à faire son deuil plus facilement.

J’ai en effet un message et aussi quelques questions à te poser :

Bonjour « Weedie », c’est Manue !

Comment vas-tu mon grand chat ?

Tu me manques tellement à chaque instant !

Ma vie est vide sans toi, tu étais tout pour moi ! 

Tu me manques encore plus le soir car tu me suivais dans chacun de mes déplacements à la maison !

Ta voix me manque aussi ! Ton petit miaulement pour répondre à chacune de mes paroles me manque

Tu es partie si vite, je n’ai pas eu le temps de me préparer à ton départ !

C’est trop injuste que le cancer frappe un chat aussi exceptionnel que toi !

Pardonne-moi si tu as souffert durant les dernières heures de ta vie sur Terre mais je n’aurais pas su te faire euthanasier, je suis contre cette pratique, d’ailleurs elle n’existe pas pour les humains !

Je te remercie infiniment « Weedie » d’être venue me rendre visite dans mon rêve, j’espère de tout cœur que cela se reproduira encore et encore !

Tu as été et tu seras toujours pour moi le chat le plus exceptionnel de la Terre et du ciel !

J’espère que tu vas revenir très bientôt sur Terre à mes côtés car j’ai encore besoin de toi auprès de moi pour poursuivre mon chemin de vie !

En attendant ton retour, j’espère que tu m’enverras des signes de là-haut ?

Tu me manques « Weedie », je pense très fort à toi à chaque instant et je serai toujours avec toi !

Big bisous « copain Sweetie » !

Quelques questions pour toi mon grand chat:

 – Depuis quand te sentais-tu gravement malade ?

 – Es-tu avec une personne ou/et un animal décédé de la famille ?

 – Ai-je bien fait de ne pas avoir voulu te faire euthanasier ?

Aurais-je dû insister auprès du vétérinaire pour qu’il te fasse une ponction ?

 – Es-tu auprès de moi ?

 – Vas-tu revenir auprès de moi sur Terre ?

 – Comment saurai-je que c’est toi ?

 – As-tu quelque chose à me dire ?

Je connais le contenu, j’étais à ses côtés lorsqu’elle te l’a écrit. Dans son message, elle dit que je suis le chat le plus exceptionnel de la terre et du ciel ! C’est un peu trop, mais elle a raison, en ce sens que je vibrais sur un autre plan et j’avais, je dégageais de la force, de la puissance et une grande sagesse. Elle l’a ressenti, nous avons passé de longues et merveilleuses années ensemble et j’ai été très heureux de l’accompagner sur son chemin de vie.

J’ai été guidée vers elle, une femme (ancêtre) m’a envoyée vers elle pour lui apporter de la sérénité, du courage et la confiance. J’étais sa petite fille, sa princesse, mais aussi et surtout sa compagne, sa confidente. Nos soirées étaient très animées. Nous communiquions ensemble même si elle n’a pas toujours tout compris, par la pensée l’échange se faisait.

Je sais que je lui manque. Elle aussi me manque, mais j’ai le pouvoir d’aller la voir, de me manifester dans ses rêves et surtout de lui envoyer des signes.

Dis-lui que je l’aime et que je vais bien maintenant. Plus de douleur, d’ailleurs j’ai très bien su les gérer et je ne voulais pas être euthanasiée. Elle l’a pressenti et a respecté ma volonté, je la remercie de tout mon être.

Dis-lui aussi que j’étais sur mon chemin depuis l’hiver et je préparais mon départ. Je n’ai pas voulu lui causer des souffrances, j’avais  la force de ne pas montrer la maladie et j’ai jugé que ce serait mieux pour elle et pour moi. Qu’elle ne m’en veuille pas, j’avais envie de tirer ma révérence pour pouvoir remonter me reposer et me ressourcer et lui revenir dans le corps physique d’un jeune chat en pleine forme, avec cette fois-ci la mission de construire sa vie affective, de lui apprendre le détachement pour vivre en toute quiétude ses relations sans dépendances ni co-dépendances.

La ponction (poumons) n’aurait servi à rien, juste à me soulager quelques heures et elle est douloureuse aussi. Lorsque la douleur était trop vive, je me réfugiais dans l’astral et tout devenait très rapidement plus supportable.

Elle est venue me chercher (grand’mère), elle était à mes côtés pour m’aider à passer le pont des fleurs. Elle savait que tu aurais du mal à me laisser partir et cela malgré ma puissance, m’a beaucoup aidé. Elle m’a envoyé vers toi et elle était là pour me permettre de rejoindre très vite le paradis des animaux. Elle sait que je vais me ressourcer très vite pour pouvoir te revenir très vite.

Elle me charge aussi d’un message pour toi «  Ne sois pas triste si ta moitié, ton double te laisse quelques semaines. Ce n’est pas un abandon, loin de là, elle est reliée à toi et te retrouveras sur le plan terrestre, c’est un peu comme si une partie de moi était avec toi pour t’apporter de la force, de la confiance et la paix dans ton cœur et ton esprit. Tu es une personne sensible, très sensible et tu as besoin d’une protection divine. Par l’intermédiaire de ton copain, je peux t’apporter ce que je n’ai pu te donner de mon vivant. C’est très rassurant pour moi, tu es mon bébé et je t’envoie beaucoup de lumière et de l’amour. »

Sweetie était très émue lorsqu’elle m’a donné ce message et je pouvais apercevoir une larme qui perlait à son œil droit.

Dis-lui qu’il ne tient qu’à elle pour que je lui revienne très vite, pour moi toutes les conditions étaient remplies pour que je parte tout de suite dans la lumière, et je suis déjà en train de préparer mon retour. Dès qu’elle émettra la volonté de me retrouver, je me mettrai sur son chemin. J’aurai visiblement la même allure et elle saura me reconnaître entre mille. Ce sera une évidence, la certitude de la vérité, c’est une forme d’intuition qui ne trompe pas.

Qu’elle n’en doute pas. Je l’aime et il me tarde de la retrouver.