La connexion avec SWIFFER s’est faite dans cette magnifique clairière qui se trouve juste avant l’entrée du paradis des animaux. Il était allongé de tout son long sur le ventre et me regardait m’approcher de lui. Je me suis arrêtée quelques pas avant d’arriver devant lui, il s’est levé, s’est assis et m’a dit :

Approche, je sais qui t’envoie à moi et pourquoi tu viens me voir. Depuis mon départ, elle se tourmente l’esprit et a besoin d’être rassurée pour moi, et je savais que tu viendrais me voir.

Je me suis présentée et lui ai confirmé avoir des messages et des questions à lui transmettre :

Swiffy le petit guerrier, mon héros je t’admire pour ta force de vie, ton caractère rebelle et ton amour merci pour ton aide précieuse et ton énergie Je t’aime. Je veux que tu sois libre comme tu aimes et je suis très fière d’avoir partagé ce temps avec toi, te voir vieillir n’était pas facile mais j’ai beaucoup appris, énormes bisous sur ta merveilleuse petite bouille.

 Comment as-tu vécu ces derniers mois ?

 Est-ce à cause du mauvais dosage des médicaments que ton état c’est dégradé et de la dernière visite chez le vétérinaire ?

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Comment as-tu vécu ton départ ? Est-ce-que tu es avec Patou Ruby et Sherpa ?

T avais-je déjà connu avant et reviendras-tu en Petit « lion» ? Pourras-tu m’aider pour apprendre la communication animale ?

Dis-lui que je suis bien ici et que j’ai eu de l’aide pour faire mon passage. Ils étaient tous là (compagnons mais aussi des humains, mère) pour m’accompagner de l’autre côté et m’aider à gravir les marches de l’escalier de l’arc en ciel. Ils sont restés un petit peu à mes côtés ici dans cette belle et lumineuse prairie, puis ils sont retournés au jardin des animaux où ils m’attendent.

J’avais besoin de rester un peu seul ici à me reposer et me ressourcer, et comme je savais que tu allais me contacter, j’ai préféré avoir ce petit moment privilégié en aparté avec toi.

Peux-tu stp dire merci à ma merveilleuse maman d’amour pour son message. Moi aussi je l’aime et j’ai été très fier de partager déjà plusieurs existences terrestres avec elle. Je lui reviendrai encore car nos âmes sont reliées pour l’éternité.

Oui nous étions déjà ensemble, j’étais déjà son chien, son fidèle compagnon qui l’avait aidé à traverser des épreuves douloureuses. Nous étions déjà ensemble bien longtemps avant, où nous étions des âmes sœurs et nous étions tous les deux des équidés (ânes) d’où la raison principale de ma mission auprès d’elle dans cette existence terrestre.

J’étais là pour l’ouvrir à l’amour inconditionnel tout en se reconnectant à son petit enfant intérieur, ma mission consistait à l’aider à avancer sur son chemin en toute confiance sans la peur du lendemain, de l’avenir et surtout de la guider sur son chemin spirituel.

Tout comme elle, je suis fier du travail que nous avons fait ensemble et qui n’est pas terminé, non, loin de là. Elle a  encore besoin de moi à ses côtés, de mon énergie pour continuer sa route, et lorsque je me serai reposé et ressourcé, je lui reviendrai pour continuer ma mission.

Dis-lui de ne pas culpabiliser, j’étais sur mon chemin et je préparais mon départ depuis la fin des beaux jours et bien avant que les feuilles se mettent à jaunir et tomber. J’étais prêt et ce traitement n’en est pas vraiment la cause. D’ailleurs je n’avais plus envie d’être médicamenté, cela n’avait plus de sens puisque je préparais ma transition et que mon âme aspirait à faire le grand saut pour pouvoir lui revenir dans un corps jeune et en pleine forme.

J’étais le petit guerrier ou le petit « lion » comme tu dis et mon corps usé et fatigué méritait de monter au jardin des animaux, car ce passage est obligé pour me permettre de revenir rempli d’énergie et d’envie de me battre pour avancer.

Toi tu connais ce sentiment, tu as toi aussi su montrer ton caractère et ta force pour avancer et je ne suis que ton miroir. Je suis ton compagnon et tu nous aimes tous, mais j’avais le rôle privilégié de celui qui te donne force et courage.

Ces derniers mois ont été difficiles, surtout pour toi, moi je savais que de l’autre côté du voile on m’attendait et je n’avais pas peur de passer le pont des fleurs. Cela s’est passé dans de bonnes conditions, malgré tes doutes et tes regrets pour ce traitement et me permet déjà de préparer mon retour. C’est merveilleux, tu ne trouves pas ?

Lorsque tu te sentiras prête et que tu te mettras à ma recherche, je me mettrai sur son chemin. En attendant, je veille sur toi et te ferai des petits signes.

Oui apprend à communiquer avec nous, cela t’ouvrira d’autres portes pour te reconnecter à toi et retrouver ton chemin. Tu ne peux même pas l’imaginer, la communication animale est un cheminement vers soi « être tout simplement » et moi je serai heureux de partager des moments privilégiés et authentiques avec toi.

Je t’aime ma tendre maman d’amour. A bientôt.

Puis il m’a remercié et a poussé la porte du paradis des animaux. Au revoir Swiffy !