Tes gardiens d’accueil me demandent de communiquer avec toi, ils aimeraient que tu répondes à leurs questions :

Qu’a tu vécu avant qu’on te sorte de la rue?
Pourquoi tu as plus de mal avec moi ta nounou  et Xavier ton tonton que tu adores?
Que souhaites tu pour l’avenir,  quelle genre de famille pour que tu sois le plus heureux?

 

Dis-leur merci de prendre si bien soin de moi et surtout d’avoir cette empathie de savoir ce qui m’est arrivé avant d’être recueilli. Leur bienveillance est à leur image et je suis navré de la peur que j’ai vis-à-vis de ma gardienne, cela n’a rien à voir avec elle, je lui demande pardon pour tant d’ingratitude de ma part. Seulement je revis souvent, ça revient au galop et impossible de rejeter ces souvenirs, ces images qui émergent et me rappellent la méchante femme, la marâtre qui me tapait dessus avec son balai, qui me jetait des pierres lorsque je m’approchais de la maison, de la gamelle de son chat au fond du jardin, qui était vieux et ne mangeait plus, alors que moi j’étais affamé, que mon ventre criait famine.

Et puis lorsqu’il m’arrivait de faire un caca dans son potager et jardin ça la rendait folle de rage. Dès qu’elle me voyait rôder près de chez elle, elle m’épiait et me tapait dessus. Cette mémoire et profondément ancrée, d’autant plus que j’ai déjà subi des maltraitances par ma précédente gardienne avant qu’elle ne m’abandonne.

Depuis ce temps-là j’ai beaucoup de mal avec la gente féminine et je préfère de loin m’approcher des hommes. J’aime, j’adore tonton Xavier et j’aimerais pouvoir rester avec lui. Du coup avec elle aussi, même si j’ai beaucoup de mal à m’habituer à sa présence. Mais s’ils me gardent et si on m’aide je me sens capable de faire des efforts pour que ça se passe le mieux possible. J’aimerais bien rester avec lui, mais je sais bien que cela doit se passer le mieux possible avec eux.

Sinon ce sera difficile pour moi, je me suis déjà beaucoup attaché à mon gardien et l’inverse est vrai aussi, je le ressens très fort. Si ce n’est pas possible, j’ai la préférence pour un monsieur seul, quelqu’un qui aime les chats et a besoin de mon énergie pour l’accompagner sur son chemin. Mais tonton Xavier en a bien besoin aussi, à eux de prendre une décision. Dis-lui que je l’aime.