V__8F91Tavia est couchée sur le canapé, elle est en attente.  Je lui demande si elle accepte de me parler. Elle lève les yeux, mais sa tête reste couchée sur un coussin. Tania tu n’es pas partie, pourquoi ?

Je me suis sentie si bien ici, j’étais si heureuse et j’avais tellement envie de rester longtemps avec eux. Malgré mes douleurs, je n’étais pas prête à partir car ils ne l’étaient pas. J’aimerais tellement à travers Nina pouvoir encore rester.

Oui je comprends Tavia, mais tu sais que ce n’est pas ta place. Nina a  le droit de vivre sa vie de chienne, et elle mérite d’être heureuse, c’est important que tu partes et lui laisses prendre sa place.

Oui je sais, mais ils ont été tellement malheureux, et moi j’étais tellement heureuse chez eux que je ne pouvais pas partir.

Je comprends, mais Tavia tu dois les laisser maintenant, et partir vers la lumière. Tu as besoin de te ressourcer et lorsque tu seras prête, tu pourras revenir les voir, je suis certaine qu’ils accepteront de t’accueillir à nouveau.

Oui j’aimerais bien, dis leur que je les aime et que je suis désolée de leur avoir créé autant de souffrances.

Ne t’inquiètes pas Tavia, ils t’ont accompagnée avec amour et ton message leur sera donné, tu peux partir en toute sérénité maintenant afin que Nina puisse à son tour être heureuse et s’épanouir.

Elle s’est levée tout doucement, m’a regardée, un regard rempli de nostalgie, puis elle est partie sans se retourner. Elle s’est avancée sur le chemin qui est devenu très lumineux avec des petites lucioles qui brillaient de partout, je l’ai vue essayant de les attraper au passage. Une porte dorée s’est ouverte sur une éblouissante lumière blanche et elle a disparu.