width=J’ai rencontré Tavsan, surnommée Tavchane en train de brouter des herbes dans une magnifique clairière totalement inondée de toutes les lumières de l’arc en ciel. Elle m’a regardée et m’a dit :

Oui tu peux lui dire que grâce à elle, que grâce à son lâcher prise et sa magnifique ouverture d’esprit et surtout tout l’amour inconditionnel qu’elle porte en elle, j’ai fait ma transition dans les meilleures conditions et me retrouve dans ce magnifique jardin où tout est lumière, amour et paix et qui est le paradis des animaux.

J’ai des messages à te transmettre et ta gardienne souhaite aussi te poser quelques questions.

« Ma petite grise, mon amour de lapin, tu dois déjà le savoir, mais j’en profite encore une fois pour te remercier de ta présence dans ma vie. Dès que j’ai quitté le domicile familial, une semaine après je suis allée chercher ce petit lapin dont je rêvais depuis l’enfance, quel bonheur, quelle joie j’ai connu auprès de toi, je ressens un immense vide à présent, mais ne t’inquiètes pas, car la douleur commence déjà à se transformer en Lumière, et en Ressources d’Amour, car quand un être cher part, il reste ceci, la puissance de l’Amour entre les deux êtres. Je commence déjà à sentir cette légèreté, cette joie que tu incarnais dans ton joli corps de petit lapin tout doux, et en même temps tu avais une force de vie, une telle prestance, tu rayonnais, tous les gens qui t’ont connu, ou t’ont vu, on dit que tu étais un lapin exceptionnel, pas comme les autres. Tu étais la lapine idéale et rêvée que j’avais espérée pour moi.

Je te dis quand même pardon car il y a eu des années où j’ai été beaucoup moins présente, moins proche de toi, trop absorbée par d’autres choses, et quand je regarde en arrière, j’ai des regrets, et cela me sert d’apprentissage.

Cette dernière année écoulée notre lien s’est intensifié, sublimé, et j’ai découvert la profondeur de notre connexion, davantage, je Remercie pour cette merveilleuse expérience, car ta présence était délicieuse, et m’a infiniment aidée à surmonter maintes épreuves douloureuses. Quelle chance j’ai d’avoir reçu ce beau cadeau de la vie!

Je te dis aussi pardon, pour la fin de ta vie, où tu as dû souffrir de cette maladie. J’ai tellement cru que tu guérirais, je t’ai connu toujours solide, battante, une santé quasi parfaite, toujours sereine et zen, malgré le stress et le chamboulement de mes conditions de vie. Pour être honnête je croyais que tu allais être là encore plusieurs années, d’où ma surprise de te voir partir. Pardon car justement, je n’ai pas compris que tu souhaitais peut-être partir, je n’ai rien vu, car je ne voulais pas admettre que c’était le moment pour toi. J’ai des regrets de t’avoir laissée souffrir (pensant que tu allais guérir au fil des jours), je t’ai vu si mal la dernière semaine, désolée pour tout ça.

Je te remercie de m’avoir prévenue de ton départ en me réveillant en pleine nuit, de m’avoir signalé qu’il fallait se dire au revoir, je suis heureuse d’avoir été là, même si c’était très dur, pour t’accompagner, c’était ce que je souhaitais.

Merci aussi pour la joie et l’affection que tu as partagé avec Marc, qui a craqué sur toi le jour où j’ai débarqué chez lui pour y vivre, tu as retrouvé une seconde jeunesse auprès de lui, car il aimait s’occuper de toi, te soigner, te câliner… Il m’a grandement accompagnée, avec amour pour toi, le jour où tu es partie.

Je t’envoie des montagnes d’amour et de bisous, de caresses, je t’envoie de jolies musiques andines que tu adorais entendre, je t’envoie des milliards de belles énergies de lumières et pleins d’anges. A présent, penser à toi me reconnecte à la Nature et son immensité, sa beauté, et me donne le courage de voir la valeur de la vie, de chaque moment, et aussi l’espoir de revivre un jour un lien si beau et enrichissant avec un nouveau compagnon animal, quel qu’il soit. C’est toi qui est partie dans une autre dimension, mais comme je te disais toujours en partant le matin « Maîtresse revient, Maîtresse revient toujours », et bien, je reviendrai un jour près de toi, dans tous les cas on se reverra au paradis. Je t’aime ma petite merveille grise. Fais un merveilleux voyage en attendant, entourée d’anges. A bientôt ma douce grise. Maîtresse t’Aime. »

Merci ma maîtresse, merci pour ce merveilleux message d’amour. Moi aussi j’ai vécu une vie de lapin heureuse et bien remplie à tes côtés. Même si tu crois avoir été moins présente par moments, tu l’as toujours été puisque toutes les deux nous sommes reliées et cela très profondément depuis plusieurs vies. Oui nous avons déjà vécu souvent ensemble toutes les deux et c’est ce qui explique aussi que je sois restée aussi longtemps dans cette vie-là auprès de toi. Ne cherche pas à savoir où, comment. Ça n’a aucune espèce d’importance. L’important c’est de se retrouver à chaque fois et de partager à nouveau des années remplies de bonheur. Je me suis tantôt sentie être ton bébé, ta fille mais en réalité, je suis bien plus que ça pour toi. Je suis ton guide spirituel et ma mission a été justement de t’aider à évoluer dans la vie, et te permettre d’élever ton âme. J’ai été à tes côtés, guidée par ton ancêtre, pour t’aider à trouver ta voie, ton chemin et tu as bien saisi le sens profond de notre lien.

Machuca est là aussi pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et à nous deux nous avons réussi à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Ma mission a été plus que réussie et j’ai eu beaucoup de chance de rester auprès de toi toutes ces années. Il était temps pour moi de prendre ma révérence et je préparais mon départ depuis quelques mois. Ne t’inquiètes pas pour la dernière semaine, je vibre sur un autre plan et la douleur physique a été gérée sans trop de souffrances. Je n’ai rien à te pardonner et suis heureuse que nous ayons tous les 3 (avec Marc) pu nous dire au revoir et que vous m’ayez accompagnée avec amour.

Oui j’ai également un lien avec Marc, mais ce lien sera renforcé dans la prochaine vie lorsque je reviendrai avec vous mais pas en tant qu’animal. Ce sera sous une autre forme. Oui les soins reiki me faisaient beaucoup de bien et à présent que je suis au jardin des animaux, j’en profite pour me reposer et me ressourcer. Je t’ai bien entendu envoyé des signes (ange, lumière) et il y en aura encore d’autres de là où je suis. Je ne peux t’envoyer que de bonnes énergies et il est temps pour vous de songer à fonder une vraie famille.

A bientôt ma « maîtresse » que j’aime.