2015-04-07 14.37.10Tchoupi ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime et que tu peux aller vers la lumière, elle te remercie pour cette belle rencontre et l’aide que tu as su lui apporter.

Merci à elle, je suis sur mon chemin, j’ai traversé le pont des fleurs, je sais que malgré le fait qu’elle culpabilise encore un peu, elle a compris que c’était le moment pour moi de partir, et que même si mon absence est difficile pour elle, nous resterons reliés et que je reviendrai la voir. Qu’elle ne se fasse aucun reproche, comme elle le pense Tchoupi était arrivé à la fin de son expérience en tant que Tchoupi et même si c’était un accident, ce n’était pas un hasard. Je souffrais d’un mal bien pire que ça (pancréas) et je ne voulais surtout pas traverser et lui faire traverser et subir cette épreuve. J’ai été abandonné, mis à la rue après une séparation, et l’absence, la cruauté de mes gardiens que j’aimais, m’a beaucoup peiné. Il y a eu la frustration de ne pas avoir été à la hauteur, la souffrance de l’abandon, mais aussi la peur, le stress et l’angoisse de la rue. Je n’avais pas l’habitude de sortir et je n’étais pas armé pour vivre dehors.

Et puis elle est arrivée, elle m’a recueilli et j’ai retrouvé le cocon d’un foyer, je me suis senti chez moi, aimé et choyé. Mais le mal avait déjà et d’une façon très sournoise, commencé à tisser ses toiles. Le manque de douceur, les angoisses, les peurs de manquer de nourriture avaient déjà créé des déséquilibres et des tensions de la rate et du pancréas.

Elle m’a, à travers ces 4 années que nous avons partagées ensemble, permis de retrouver la confiance en l’humain et je me suis trouvé une vraie mission de vie auprès d’elle. Elle aussi avait besoin de faire un travail pour retrouver la confiance en elle et en l’homme. Ce départ signifie aussi pour elle qu’elle est à présent sur le bon chemin et que pour démarrer une nouvelle étape, il faut laisser l’ancien et vivre dans le présent Je pourrai et je compte bien lui revenir pour une nouvelle mission auprès d’elle, une mission où les angoisses, la peur de l’abandon, la peur de manquer ne résonneront plus dans nos esprits et où notre relation sera authentique et entière.

Tchoupi, ta gardienne me dit que votre lien était très fort, vous êtes-vous déjà rencontrés ?

Non, je ne l’ai pas connue avant, c’est notre histoire qui nous a rapprochés (miroir)

As-tu un message pour elle ? Pour Missi ?

Je les aime toutes les deux très fort, et je suis heureux que Missi soit là pour elle en attendant mon retour. Même si j’étais souvent obligé de lui faire comprendre qu’elle marchait sur nos plates-bandes, nous nous appréciions beaucoup. Missi est plus du type « transmutation des énergies » (nettoyeur) et moi je reviendrai pour elle (timbre-poste), car nous avons tous les deux besoin de s’apporter de la douceur afin de travailler le détachement et de vivre les émotions et les sentiments en toute simplicité et fluidité.

Maintenant que je t’ai laissé ce message, je vais rejoindre les compagnons du jardin des animaux, j’ai ressenti leurs énergies et je sais qu’ils m’attendent. Je ne me sens pas seul, je vais être bien entouré et paix et harmonie y règnent. Et lorsque je serai prêt, je lui enverrai un petit signe qu’elle comprendra tout de suite car elle a beaucoup d’intuition, le tout est de s’écouter.