width=Tiki, ton gardien me dit que tu ne vas pas trop bien en ce moment et qu’il aimerait bien que tu retrouves ta sérénité. Acceptes-tu de répondre à ses questions ?

Les questions que vous pourriez lui poser :

– Est-il bien dans cet appartement ? (j’ai déménagé fin janvier 2020)

– Que lui manque-t-il (jeux, coin à lui…)?

– La nourriture lui convient-elle ?

– Comment vit-il ce confinement ? (je suis en TT depuis le 3 mars, donc très présent)

– Qu’elles sont ses relations avec l’autre chat ? (Weepu, même race, même couleur, 8 ans, né le 3 mars 2012). Tiki a un caractère de Siamois, comme sa mère. Il est très exclusif ce qui créé parfois des tensions entre les deux chats.

– A t’il un message à me délivrer ? (En règle général il est toujours anxieux et va plus souvent dans sa caisse quand je dois reprendre le travail, même si je fais en sorte que ça ne se sente pas…). Il a horreur que je sois devant mon ordi du boulot et m’emmène souvent dans ma chambre quand il me demande de le suivre. Il est très sensible aux sons, aux ambiances et aux mantras, qui l’apaisent.

 Oui bien sûr, il me parle, il essaye de comprendre, mais il a besoin d’en savoir un peu plus et je suis très content de pouvoir te donner un message pour lui.

Pour commencer l’appartement, même s’il s’y sent bien n’est énergétiquement pas top. Il a un taux de vibration relativement élevé et il est capable de passer au-dessus de ça, mais pour nous, il y a du travail et depuis qu’il travaille à la maison, se rajoute du stress supplémentaire. Je suis bien heureux qu’il soit là tout le temps, je n’aime pas rester seul, et sa présence me fait beaucoup de bien, mais en même temps j’ai déjà peur et j’attends le jour où il partira de nouveau pour me laisser toute la journée.

Je sens qu’il se passe des choses difficiles et compliquées pour vous les humains, et ces peurs se cristallisent un peu dans ses énergies et aussi dans les miennes. Je sais qu’il faut laisser les choses se faire et y adhérer avec le plus de sagesse possible et en toute conscience, mais tout comme chaque être humain, un animal a aussi des craintes pour son gardien, et moi plus que tout, j’ai peur pour mon papa. Et ces peurs il les ressent également, même s’il te dira le contraire, il sait que plus rien ne sera comme avant et se pose des questions pour son avenir, et moi je suis un peu son miroir.

Alors que nous les animaux nous vivons le moment présent, dans le ici et maintenant, j’ai plutôt tendance à absorber ses émotions (miroir) et à anticiper les choses. Le dimanche après-midi je commence en temps ordinaire déjà à tourner en rond, parce que je ressens son anxiété à lui de me laisser seul le lendemain. Et cela ne fait qu’accentuer et amplifier la situation. Depuis qu’il est à la maison je me sens un peu plus rassuré, mais je déteste lorsqu’il se met devant son écran, c’est comme s’il était dans un autre monde et que je n’existais plus.

Je suis un chat de type timbre-poste et je suis chargé de lui apprendre le détachement sous toutes ses formes surtout professionnel, et autant dire qu’il y a du travail. L’endroit où je me sens le mieux, celui qui est le plus zen de l’appartement est la chambre. Là il peut se ressourcer et moi aussi, je peux y recharger mes batteries.

Dis-lui d’être moins speed, moins accro, de plus profiter des petits plaisirs de la vie, et je me sentirai bien plus en harmonie avec lui et dans ce lieu. Il ne me manque rien, seule sa présence m’est indispensable, je n’aime pas rester seul et il l’a bien compris. Normal pour un timbre-poste, non ? Je me dois de le protéger et de veiller sur lui, je le suis comme son ombre, un peu trop peut-être ! Oui je viens d’en prendre conscience.

La nourriture, je n’ai pas trop le choix, mais du poulet de temps en temps serait le bienvenu. Quant à Weepu je n’ai guère le choix, je suis obligé de partager mon papa avec lui, lui aussi lui est très attaché et cela me complique beaucoup les choses.

Ne serait-ce pas plutôt lui Tiki qui devrait accepter de partager son papa avec toi puisqu’il était là avant toi ?

Oui peut-être bien, mais je ne vois pas les choses de la même manière. Je suis venu après lui, je suis le petit dernier, donc j’ai bien plus besoin de mon papa que lui, je suis encore un petit garçon et je reconnais, ou j’admets que je suis peut-être plus possessif que lui, bien qu’il le soit aussi. Il a en charge de ne lui apprendre que le détachement affectif, mais on se marche un peu sur les pattes et ce n’est pas toujours simple, ni pour lui et encore moins pour moi. Mea culpa je ne tiens pas à te créer des tracas supplémentaire avec mes problèmes de vessie et de pipis, mais c’est douloureux lorsque je suis en crise.

Dis à mon papa que je l’aime et que j’ai besoin d’avoir un lien étroit et privilégié avec lui, j’ai besoin de ressentir que c’est fusionnel et puis surtout qu’il pense un peu plus à lui et qu’il fasse nettoyer le lieu dès qu’il le pourra.

Je me sens plus zen depuis quelques jours et c’est très appréciable, car les tensions génèrent beaucoup de stress, mais en même temps j’ai l’impression que ce n’est pas moi, et c‘est flippant aussi.

Je l’ai rassuré et lui ai dit que tout va bien pour lui, son papa y veille, il n’a rien à craindre