width=TITI, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

Je voudrais savoir si il va mieux,

 lui dire que je l’aime beaucoup et que si je suis souvent absente c’est parce que je travaille beaucoup,

 que je ne lui fais pas des piqures pour le plaisir mais pour son bien,

 savoir si il est heureux,

 lui dire qu’il faut qu’il mange. si il veut manger quelque chose de particulier ?

 lui dire que c’est mon titi d’amour

 Je me sens bien mieux, les douleurs dans le ventre se sont calmées et je gère les spasmes que je peux encore ressentir. Mais c’est vrai, je n’ai pas trop d’appétit, à vrai dire je n’ai pas faim et je me sens très vite fatigué. Il y a des jours avec, et des jours sans. Tu connais ça aussi et tu peux le comprendre.

A l’instant même où tu me poses la question, je te dirais que j’aimerais du poulet ou du thon, mais je ne suis pas certain que l’envie soit encore présente lorsque je me retrouverai devant ma gamelle. Je suis désolé de te créer des soucis, mais tu sais je commence à rentrer dans un âge où je prépare tout doucement mon départ. Ce n’est pas pour demain, ne t’inquiète pas, mais le jour viendra où l’on devra se séparer et que je devrai partir au jardin des animaux pour pouvoir me reposer et me ressourcer pour te revenir dans le corps physique d’un chat jeune et en pleine forme.

Je sais que les piqûres ce n’est pas pour me maltraiter mais pour mon bien, mais malgré tout, cela me crée du stress et des angoisses, et je n’aime pas. Tu n’aimerais pas non plus. je sais que tu m’aimes, que je suis ton bébé d’amour, toi tu es ma maman d’amour.

Moi aussi je t’aime et j’essaye tout comme toi de te protéger le plus et le mieux possible. Je suis ton doudou et un doudou on le garde pour la vie, et lorsque le moment de partir sera venu, je te reviendrai pour continuer ma mission auprès de toi.

Elle n’est pas terminée et ne le sera jamais. Je dois te nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu, mais je dois aussi t’apprendre le détachement affectif et professionnel. Je sais que tu travailles beaucoup et ne me laisse pas seul par plaisir, mais ne crois-tu pas en faire un peu trop ? Fais attention à toi, tu as souvent la tête dans le guidon comme on dit et tu ne te rends pas compte que tu puises dans tes réserves.

Et puis tu as un peu de difficulté à gérer, à vivre ou obtenir de la douceur dans la vie. Ce n’est pas parce que tu as été élevée parfois avec des normes excessivement autoritaires  qu’il faut te réfugier dans la nourriture et la prise de poids (miroir). Moi je suis aussi là pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et t’aider à avancer sur ton chemin.

Nous sommes reliés tous les deux, et quoi qu’il arrive nous le resterons toujours. J’ai envie de te dire pense un peu plus à toi et profite du moment présent et tu verras que la vie est formidable même si elle a son lot de soucis et de plaisirs, mais cela nous permet aussi d’agir en pleine conscience.

Je t’aime ma maman d’amour et j’essaye de te donner tout ce qui te manque et je ne veux pas que ma santé te crée des peurs et des angoisses.