width=J’ai rencontré Tofu assise sur le bord d’une terrasse et elle admirait le paysage. Elle se tenait sur son arrière train et ne me semblait pas triste. Lorsqu’elle a tourné son regard vers moi, j’en ai eu la certitude, elle était sereine comme si elle savait que j’étais venue pour l’aider à faire le passage. Je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions de la part de sa gardienne :

J’aimerais Tofu te dire que je t’aime très fort. Nous sommes très tristes pour cet accident qui t’a couté la vie.

JE suis désolée que tu n’aies pas pu profiter plus de la vie, on aurait tellement aimé

rester avec toi plus longtemps, profiter de ta présence, de ta compagnie, de t’entendre jouer au circuit

Je suis désolée de ne pas avoir su plus  te protéger

Mais comment vous dire qu’il ne faut pas sortir du jardin, ne  pas traverser la route?

Excuse nous Tofu de ne pas avoir pu plus te protéger, plus s’en occuper de toi.

C’est ceci qui est dure sentir que nous ne t’avons pas offert plus de sécurité

J’espère que tu seras heureuse là où tu es, rends nous visite

Tu nous manque déjà énormément

Je t’aime TOFU

Tu me manques

Je savais qu’elle t’avait sollicitée pour communiquer avec moi et je t’attendais. Ce départ brutal et violent m’a empêché de traverser le pont des fleurs, mais je me suis sentie apaisée aussitôt qu’elle a fait appel à toi, parce que je savais que je ne resterais pas longtemps entre deux et que tu m’aiderais à monter au jardin des animaux.

Depuis je tourne un peu dans son environnement, je l’accompagne à travers la maison, je puise un peu dans leurs énergies, mais je sais que ce ne sera que de courte durée, alors je profite pour admirer au loin le paysage et je me dis que très bientôt je passerai de l’autre côté de ce voile et cela me rassure profondément.

Dis-lui merci pour son message d’amour, dis-lui merci pour tout ce qu’elle a fait pour moi, pour les bons soins qu’elle m’a donnés et surtout tout l’amour qu’elle m’a apporté. J’étais très sauvage, très craintive et de me faire capturer et vivre enfermée dans une cage a été difficile pour moi, mais elle a su avec beaucoup de délicatesse et surtout de patience gagner ma confiance et me permettre de constater que l’être humain n’est pas toujours mauvais, qu’au contraire il peut être un ami rempli d’empathie et de compassion. Elle me l’a prouvé maintes et maintes fois depuis que j’étais sortie de cette cage et que je commençais vraiment à me plaire avec et chez eux.

Dis-lui aussi de ne pas culpabiliser, de ne pas s’en vouloir, elle ne pouvait guère me protéger ou me sécuriser plus. J’avais l’habitude d’aller où je voulais et c’est tout naturellement que cet instinct m’est resté. Je n’ai pas eu de chance, lorsque j’ai vu ce bolide arriver j’ai été éblouie par les lumières et au lieu de me sauver je suis restée figée, et le choc a été violent. Je n’ai pas souffert, je suis aussitôt sortie de mon corps pour me réfugier dans mon corps astral, et je me suis vue allongée sur le bitume, je savais que c’était fini pour moi, qu’il me serait impossible de retourner dans mon corps physique.

Moi aussi je t’aime très fort et je suis triste pour toi. Je sais que tu culpabilises et cela me fait beaucoup de peine de te savoir dans une telle détresse. Ne regrette rien, tu as fait tout ce que tu pouvais faire pour moi, c’est moi qui ai été terriblement imprudente en traversant la route. Mais tu sais je n’ai pas pu m’en empêcher, j’avais pour habitude d’occuper tout l’espace et c’était très tentant. Impossible pour moi de me limiter au seul jardin.

Je pense que tu peux le comprendre et cela doit te permettre de ne pas souffrir et te sentir coupable. J’ai eu une existence avant toi et une existence après avec vous. Tu as su par ton amour et vos câlins et votre grande patience m’insuffler complètement mon sentiment de sécurité avec vous. J’ai été heureuse, je me suis sentie aimée et choyée, et ce départ si violent me permettra, après cet échange, de monter au paradis des animaux et de me ressourcer pour vous revenir dans un corps physique d’une chatte avec la mission de t’apprendre le détachement affectif.

J’avais plus de par mon choix premier une mission de sentinelle (chatte errante) et j’ai apprécié de vivre avec vous. Dans ma prochaine incarnation physique je te reviendrai avec un travail à accomplir auprès de toi et t’aider à vivre tes relations affectives avec plus de légèreté, sans peurs et sans appréhension.

Mon âme perdure, elle est éternelle et souhaite rester reliée à la tienne. Je sais que je te manque et il ne tient qu’à toi pour que nous nous retrouvions bientôt. Lorsque tu te mettras à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin, ce ne sera pas long et tu sauras me reconnaître au premier regard. N’aie pas de doutes, ce sera une évidence pour toi.

Puis elle est venue à côté de moi, et ensemble nous avons emprunté un chemin de lumière qui s’est ouvert à nous. Lorsque nous sommes arrivées devant le pont des fleurs, je me suis arrêtée et elle m’a regardée avec beaucoup de gratitude.

Merci à toi de nous aider, surtout ma gardienne, elle est en grande souffrance et mon passage dans l’au-delà l’aidera à commencer son travail de deuil. Je sais que nous nous retrouverons aussitôt qu’elle sera prête.

Puis elle a traversé le pont en sautillant et s’est noyée dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Tofu, paix à ton âme !