Torra tu as des problèmes de démangeaisons. Tu t’arraches les poils, est-ce que tu souffres beaucoup ?

C’est surtout le travail que j’ai à faire et le stress qu’elle me transmet qui me font souffrir. Bien sûr que c’est désagréable de devoir se gratter autant, mais ce ne sont pas des douleurs. C’est un terrible inconfort et j’ai envie de m’arracher tous les poils. Et le fait de me gratter n’arrange pas les choses. Plus je me gratte et plus ça empire et j’ai envie de me gratter. Je me mords la queue, je tourne en rond et j’ai beau essayer de me nettoyer énergétiquement, rien n’y fait.

Qu’est-ce qui te met dans cet état Torra ?

J’ai des peurs et des angoisses. Ma gardienne ne va pas bien, elle aussi porte des énergies qui ne lui appartiennent pas et mériterait un sérieux nettoyage, moi je n’y arrive plus. Le lieu et son compagnon ou futur ex compagnon aussi. Oui les énergies sont mauvaises et quoiqu’elle fasse, elle n’arrive pas à maîtriser la situation et moi encore moins. C’est un cercle vicieux et tous les 2 (3 ) avons besoin d’aide extérieure.

Dis-lui que je l’aime et que j’ai peur. J’ai peur d’être une charge pour elle, un stress supplémentaire et en même temps j’ai une mission auprès d’elle, je me dois de la remplir et ne veux pas qu’elle m’abandonne. Ici tout va mal, dans son environnement proche il y a aussi des problèmes, de santé notamment, et elle a du mal à gérer. Elle n’est plus centrée dans le ici et maintenant et son équilibre émotionnel est plus que limite. Cela nécessite beaucoup de travail pour transmuter toutes ces énergies négatives et je suis au bout du rouleau.

Dis-lui que ma mission est de l’aider à se détacher affectivement, de l’aider à vivre ses relations amoureuses et affectives en général d’une manière plus juste et plus fluide et de ne pas vivre dans la dépendance. Sur le plan matériel d’ailleurs non plus. Elle est capable de s’assumer et si la situation ne lui apporte pas ce dont elle a besoin, ne la satisfait pas ou la fait souffrir, elle doit assumer ses responsabilités. Elle en a les moyens, le tout c’est d’avoir un peu de volonté.

Pour son papa aussi, si elle veut lui être d’une aide positive, elle doit apprendre à lâcher prise et gérer la situation d’une manière un peu plus détachée, un peu plus réfléchie et ne pas foncer tête baissée dans les problèmes.

Je me charge de lui transmettre tes messages, Torra, mais je dois aussi t’en communiquer un de sa part :

« Je  dis à Torra que son bien être m’importait. Où que j’aille elle viendra avec moi. Je choisirai dans la mesure du possible un endroit où elle pourra sortir. Je m’excuse de lui avoir transmis mon stress, et que je l’en remercie en même temps.
Je sais depuis hier que je n’ai pas urgence à partir et étant donné que mon papa est hospitalisé je suis plus tranquille que quand il était seul à la maison ces derniers temps… Donc mon stress diminue. »

Oui c’est vrai qu’elle est un peu moins paniquée, mais n’empêche qu’elle doit apprendre à prendre les choses d’une manière plus détachée et à gérer les priorités. Je sais que le pépiement des hirondelles lui manque, à moi aussi, mais je sais qu’elles reviendront. Qu’elle arrête de culpabiliser et leur envoie des images positives pour les inciter à recommencer la construction de leur nid. Pour cela des pensées d’amour et de lumière seront très appréciées.

Dis-lui que je l’aime, que je fais de mon mieux pour l’aider à avancer sur son chemin, et ne veux pas lui causer des tracas supplémentaires, mais que c’est aussi le moment pour elle de lâcher prise avec l’existant et de faire un travail sur elle. Une grande prise de conscience est nécessaire.