La connexion avec Tricoline s’est faite dans cette belle et vaste prairie qui se trouve  juste après le pont des fleurs et l’escalier de l’arc en ciel. Elle était couchée dans les hautes herbes d’un vert fluo et il y avait des petites fleurs de toutes les couleurs. Elle s’amusait à regarder les papillons blancs, jaunes et orange virevolter autour des arbres à papillons, et elle semblait en prendre grand plaisir. Je me suis arrêtée à quelques mètres ne voulant pas la déranger, et lorsqu’elle m’a aperçue elle s’est mise allègrement sur ses pattes et elle est venue vers moi pour me dire :

Pas la peine de me dire qui tu es, et pas la peine non plus de m’expliquer pourquoi tu es là. Mon compagnon, mon cher et grand frère était là pour m’aider à faire le passage, sans lui je serais certainement restée de l’autre côté du chemin, mais il était là pour me guider et il n’était d’ailleurs pas le seul. Il y avait des humains, des ancêtres et j’étais bien accompagnée, aussi bien les jours qui ont précédé mon départ que pour m’encourager à traverser le pont et me noyer dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Ça aurait pu être le contraire, sa grande détresse, ses doutes et ses regrets auraient pu m’empêcher de le faire, mais j’ai eu de l’aide de là-haut, et Tabasco heureux de me retrouver, était là pour moi et pour lui. Il savait lui que notre papa serait obligé de faire appel à toi et il est, après quelques jours, retourné rejoindre les autres congénères qui se trouvent derrière la porte dorée que tu peux voir derrière moi. Il m’a dit dès que notre papounet sera venu par l’intermédiaire de la dame te parler, rejoins moi et nous pourrons à nouveau jouer et nous amuser ensemble. Je suis content que tu sois enfin venue, même si je sais ce qu’il va me dire, je te laisse lire ses messages :

Ma Tricoline tu me manque beaucoup et j`ai essayé le mieux que je pouvais pour te soigner  et j`ai tout essayé. je suis tellement triste de ne pas pu  te guérir .je me rappelle la première fois que tu es  venu vers moi ,une boule de poil très câline  et douce . Je regrette de ne  pas avoir réussi à te ramener à la maison avant les traumatismes liés à certains humains .Je sais que mes colères à la maison avec Agnès n’ont pas été faciles pour toi. le décès  Tabasco et ton départ c`est pour moi un échec .J`ai pas réussi à vous guérir tous les deux .Ton départ a été traumatisant pour moi. j`espère que tu n’as pas souffert et je te dis merci de m`avoir attendu. je t`aime ma tricote .j`espère que tu voudras revenir près de moi  en bonne santé et  en  animal.

Voici mes questions : quelles sont les causes de ton diabète ?

Quels traitements aurait pu te guérir ?

Est-ce que l`eau quinton te soignait ?

La dernière piqûre a-t-elle provoqué une accélération de ta maladie ?

Ai je respecte ton choix de ton départ ?

As- tu souffert les 3 dernières heures avant ton départ ? 

suis-je un mauvais gardien ?

Pourquoi je n’ai pas pu te guérir ?

Vas-tu revenir près de moi avec Tabasco?

Tu vois qu’il se trouve dans une grande souffrance et que cela aurait pu m’empêcher de continuer mon chemin. Dis-lui que je l’aime, je l’aime d’un amour pur, entier et profond. Il a été mon sauveur et un papa d’une douceur, d’une gentillesse extrêmes. J’ai eu beaucoup de chance et j’ai vécu des années de pur et grand bonheur avec lui. Ce ne sont pas ses colères qui ont pu nous perturber Taba et moi, non, nous étions tous les 2 là pour lui, pour l’aider à mieux le vivre, et il ne doit avoir aucun regret, ni aucune culpabilité.

Ma maladie n’a rien à voir avec lui et il m’a toujours soignée comme il se doit. Avant d’arriver chez lui j’ai vécu des moments extrêmement difficiles, des moments remplis de frustrations, mais  aussi de beaucoup de peurs auprès d’une personne autoritaire avec des accès de grosses violences lorsqu’il avait bu, j’ai subi des chocs psychologiques forts, avec entre autre le départ de ma petite sœur à laquelle j’étais très attachée. Cela m’a beaucoup traumatisée et a sans doute laissé des séquelles que tu ne pouvais pas deviner et enrayer.

Cette maladie sournoise a suivi son chemin et tu as fait tout ce que tu pouvais pour moi, n’aie aucun doute. Tu n’as fait aucune erreur concernant les bons soins que tu m’as apportés. J’étais sur mon chemin et je préparais mon départ depuis quelques mois. Ce n’est pas cette dernière piqûre qui a accéléré le processus. J’étais prête et c’était le moment pour moi  de tirer ma révérence. J’étais dans mon corps astral depuis quelques jours, et j’ai pu faire ma transition à mon rythme, et surtout à la maison à tes côtés. Je n’ai pas souffert, rassure-toi, j’étais bien entourée et j’ai entendu les prières, j’ai vu la belle lumière qui m’attendait sur le chemin et qui m’a guidée jusqu’au pont. Il n’y avait hélas aucun traitement qui pouvait me guérir, l’eau de quinton me faisait du bien, mais on ne pouvait plus rien pour prolonger ma vie.

Tu n’es pas un mauvais gardien, mais comment peux-tu l’espace seulement de quelques secondes, penser à cette horreur ? Tu es l’homme le plus gentil, le plus doux que j’ai connu, et ton amour et ton empathie envers les animaux sont énormes. Sans toi je n’aurais pas eu cette belle vie de chat que je connais depuis ton adoption. Non mon départ n’a rien à voir avec les soins que tu me donnais, c’était bien mieux pour moi, plutôt que de continuer ce traitement si contraignant, de remonter me ressourcer au jardin des animaux. Et le plus important, tu l’avais compris, c’était de me laisser faire le grand saut à la maison lorsque le moment a été décidé  entre mon âme et le créateur.

Ce choix tu l’as respecté et je te dois mille mercis, je sais que ça a été très douloureux pour toi et pour mamie,  je vous en suis si reconnaissante à tous les deux. Ne me pleure plus et ne regrette rien, pour moi tout va bien et je me suis déjà bien reposée. Je ne ressens plus aucune douleur, plus aucune faiblesse, je me sens de nouveau en pleine forme et je vais maintenant retrouver mon ami pour m’amuser et jouer avec lui. Il est prêt et attend que tu te décides à le retrouver, pour moi ce ne sera pas long non plus, et nous espérons tous les deux redescendre ensemble pour t’accompagner dans ton quotidien.

Tu as besoin de nous et de notre présence pour avancer sereinement sur ton chemin. Alors n’aie aucun doute et mets-toi très vite à notre recherche. La mort est un nouveau soleil et ce soleil t’éblouira et t’illuminera les mois et les années à venir. Mais tu sais déjà tout ça, tu as une grande ouverture de conscience, il suffit juste d’y mettre un peu de volonté après t’avoir torturé l’esprit.

Je t’aime et ta boule de poils tu la retrouveras bientôt. Ta câline douceur t’attend. A bientôt.