width=La connexion avec Tryska s’est faite dans la magnifique clairière qui se trouve juste après le pont des fleurs et à l’entrée du jardin des animaux. Lorsque je l’ai vue, elle était couchée dans l’herbe, sur son ventre, les pattes avant allongées devant elle. Je me suis arrêtée quelques instants, le temps de la laisser tranquillement admirer les oiseaux qui tournoyaient autour d’elle et c’était très amusant, car elle tournait la tête à droite, à gauche, dans tous les sens. Lorsqu’elle m’a aperçue, elle a penché sa tête vers la droite et ses oreilles se sont dressées.

Je me suis approchée pour me présenter et lui expliquer que sa gardienne me chargeait de lui transmettre des messages, et sans plus attendre, elle s’est levée très souplement, et elle est venue à mes côtés. Aussi calme et paisible elle avait l’air en regardant les oiseaux voler autour d’elle, aussi impatiente elle l’était maintenant, et sans plus tarder je lui ai lu le contenu des missives de sa gardienne :

J’aimerais savoir si elle est bien ?

Dites-lui que c’était la chienne la plus parfaite qu’il soit. Elle a été un chien de famille exceptionnel et ce du premier au dernier jour de sa vie. Je ne pourrais jamais l’oublier. Je garde en mémoire les parties de jeux qu’elle faisait avec sa copine Bonnie, la satisfaction qu’elle pouvait ressentir lorsque elle se baignait dans la mer, dans un ruisseau ou même dans une grosse flaque, les vacances dans le sud elle nous accompagnait partout et était une vraie star. Je garde en mémoire sa douceur hors-pair avec les gens, nos chats son instinct de protection très subtil et discret de la famille de la maison et de ma fille.

 

J’espère qu’elle a été heureuse malgré tous les petits tracas et handicaps qu’elle a traversé. J’espère qu’ elle ne m’en veux pas d’avoir ramené Kimy il y a 6 ans elle a tout de suite pris beaucoup de place dans la famille au détriment parfois de ma Tryskette qui a toujours été patiente et lui a fait de la place même si kimy est très envahissante, nerveuse et chipie. J’ai tenté au mieux de lui faire avoir ses moments à elle, puis pour plus de confort et de sérénité elle faisait des séjours chez papi mamie qui l’ont pourri gâté et pouvait bénéficier des câlins et soins que pour elle ainsi que des belles balades en laisses à son rythme. Je me suis toujours demandée si ces dernières années elle était heureuse ou si elle luttait pour faire comme si tout allait bien pour ne pas nous faire de la peine. La fin a été tellement rapide que je n’arrive pas à digérer son corps commençait-il a fatiguer car tout a été vite trop vite et la décision finale me laisse un goût amer et de la culpabilité. Je voulais m’excuser si elle a ressenti mon stress dans les dernières minutes je m’étais juré de rester forte pour elle mais j’ai craqué et la tension était très palpable. Elle restera ma fierté pour toujours. Là-haut il y a arena, lego qui l’attendent pour continuer le chemin.

 

Merci, merci pour ce beau message d’amour, mais tu sais ce n’est pas ma gardienne, elle est ma maman, je l’aime profondément et je suis si contente de recevoir ce message et de pouvoir t’en donner pour elle.

De vivre avec elle et dans leur famille est le rêve de tout congénère. Câlinée, choyée et respectée comme un être humain, je me suis toujours considérée comme leur enfant, sa fille et j’ai aimé partager toute cette tendresse qu’elle a dans son cœur, avec elle. Ma grande joie a été de pouvoir les accompagner partout, même pendant les vacances, et la place que j’occupais dans son cœur était une place privilégiée pour moi.

Dis-lui merci encore pour ce merveilleux message d’amour, je n’ai jamais manqué de rien et j’ai toujours eu ma place dans la famille. Dis-lui que je ne lui en ai jamais voulu d’avoir ramené Kimi, elle aussi a toute sa place auprès d’eux et elle a bien entendu, retrouvé la sienne (Lego). C’est vrai qu’elle était jeune, en pleine forme et a bien su profiter de ses bonnes conditions physiques pour être encore plus chipie qu’elle ne l’est. Mais c’est normal, elle a elle aussi toute sa place auprès de vous, et ce n’est qu’un juste retour des choses. Son hyperactivité m’a parfois un peu dérangé, parce qu’il m’était impossible de la suivre, et cela m’a bien souvent obligé à me rappeler de l’âge de mes artères.

Mais cela n’a jamais terni la grande joie et tout le bonheur que je pouvais connaître avec vous. J’ai adoré mes vacances chez papi et mamie et j’adorais vous retrouver, parce que ma vraie famille c’était vous, et toi tu as été ma maman d’amour.

Ne t’inquiète pas, tu as toujours fait les choses avec beaucoup de justesse et tu ne dois absolument pas culpabiliser. J’ai eu la chance de pouvoir rester aussi longtemps avec vous. Mon corps et mon cœur étaient fatigués, et je préparais mon départ à mon rythme depuis début de l’automne dernier, et j’étais prête rassure-toi. Toi tu ne l’étais pas, tu espérais toujours encore pouvoir me garder un peu plus longtemps, mais moi je me sentais prête depuis plusieurs jours et Arena était déjà là à m’attendre de l’autre côté du pont, Lego, lui n’y est plus, tu l’as bien compris.

Ne t’excuse pas pour le stress que tu as ressenti au moment où j’ai fait le grand saut, c’était la bonne décision et je me suis sentie bien entourée et accompagnée dans l’amour. Tu as craqué, cela m’a fait de la peine pour toi car moi aussi je suis très fière de la grande dame que tu es et de tout l’amour inconditionnel que tu as développé à mes côtés. Ton cœur s’est reconnecté à sa source, à ton petit enfant intérieur et tu t’es ouvert à l’amour inconditionnel.

Ma mission auprès de toi était terminée, et il m’était maintenant possible de remonter au paradis des animaux pour me reposer et me ressourcer, et surtout de préparer mon retour. Je n’étais pas seule et je n’ai pas eu peur de faire le passage, on m’attendait de l’autre côté du pont et on m’a guidée jusqu’à cette belle clairière, dans laquelle j’ai préféré faire une petite pause avant de rejoindre mes autres congénères.

Il faut que tu saches, et c’est important de te le dire, que j’ai toujours su gérer mes souffrances, mes bobos dus à l’âge, et lorsque c’était nécessaire, je me réfugiais dans mon corps astral pour mieux les supporter. Et deuxième chose très important que tu dois savoir, mon âme est éternelle et reste reliée à la tienne où que je sois, et mon vœu le plus cher est de vous retrouver tous pour continuer notre belle aventure ensemble.

Ce sera au tour de Kimi d’accepter mon retour et de me laisser retrouver toute ma place dans ton cœur et auprès de la famille, mon papa, ma sœur et papi, mamie. Et puis mes compagnons chats aussi attendent mon retour, ils sont proches de toi en ce moment difficile et seront heureux de te savoir à nouveau pleine à l’intérieur de toi lorsque tu pourras de nouveau me câliner et me chérir de tendresse.

Je t’aime maman adorée, tu es ma reine et je suis ta petiteprincesse.