width=La connexion avec Uchamakan s’est faite dans un immense pré avec des herbes hautes d’un vert et jaune presque fluo. Il était entouré de lumière, d’une lumière d’un jaune pâle avec des rayons dorés et oranges. Il gambadait dans ce pré, il avait l’air heureux et s’est arrêté lorsque je l’ai appelé. Il s’est retourné apparemment surpris de me voir dans ce lieu magique et je lui ai expliqué que sa gardienne et sa maman avaient des messages pour lui et des questions à lui poser :

Nos messages et questions pour lui:

-Uchamakan nous n’avons pas voulu nous débarrasser de toi, nous t’avons envoyé pour te faire soigner. Mais tu étais très malade, ils n’ont pas réussi à te soigner.

-Ta maman aimera savoir si tu savais que tu allais partir? Si tu as eu mal et peur?
-Ton Dadou t’aime, tu lui manques beaucoup, mais il est très courageux et accepte de rester seul au pré et au box.

-Ta maman: «  Je te remercie pour tous les merveilleux moment que tu m’as fait vivre. Merci d’avoir été ce cheval si compliqué mais aussi si facile avec un cœur énorme. Merci de m’avoir fait grandir et amené dans une équitation plus belle. Merci de m’avoir fait devenir une jeune femme équilibré et tournée vers la compréhension de ce monde. Merci de m’avoir fait rêver en me donnant autant. Merci de m’avoir pardonné mes erreurs pour lesquels je m’excuse encore du font du cœur. Tu es parti de ma vie aussi vite que tu y es entré, mais tu l’auras changé à jamais en lui donnant un sens. Tu as été le maitre de vie dont j’avais besoin. Je ne te l’ai surement jamais assez montré mais je tenais énormément à toi. Tu seras gravé dans mon âme pour toujours. C’est surement égoïste mais j’aimerai que tu me reviennes vite. Pourtant je sais que tu as surement à faire auprès d’autres personnes. Tu es un être rempli de bonté et de sagesse. J’espère que ceux qui auront la chance de croiser ta route sauront t’écouter, afin de découvrir la réalité dure et merveilleuse que tu pourras leur apporter. Je suis si fière de toi. Je t’aime mon magnifique petit ange, sois heureux. »

-Ta deuxième maman: «  Je t’aime, tu me manques beaucoup. Je te souhaite beaucoup de bonheur et de bien être là où tu es. Je garde dans mon cœur les bons moments où nous avons ri ensemble. Là bébé là. Vas bébé vas. »

-Choupy t’aime aussi. Les ânes et Trésor te font coucou et t’aiment.

-Est-ce que tu reviendras avec nous bientôt? Fais-nous un signe alors que l’on sache.

Après lui avoir lu les messages et questions, il est venu à moi et plus il se rapprochait, plus il devenait gigantesque de par sa taille. J’ai tout de suite saisi que j’avais affaire à un cheval pas comme les autres et il a pris la parole :

Oui je ne t’attendais pas dans cet endroit, cette dimension qui n’est pas la tienne, mais si tu y as accès, c’est que ton âme est pure et ton cœur rempli d’amour et d’empathie. Je suis heureux de te recevoir dans ce havre de paix.

Dis-leur que je sais très bien qu’ils n’ont pas voulu se débarrasser de moi et je suis bien triste pour elles, mais ma maladie n’était pas une maladie en soi, elle s’est manifestée parce que j’avais terminé ma mission auprès de toi (Manon) et que je devais remonter pour me reposer et me ressourcer quelque temps afin de pouvoir redescendre pour un nouveau travail. C’est vrai je suis un sage, un être de lumière envoyé (homme âgé ancêtre) et que j’étais chargé de veiller sur toi et t’aider à grandir. Je savais que j’allais partir et mon départ était préparé depuis bien longtemps, depuis presque un an. Ma douleur était tout à fait supportable, j’ai placé mon esprit au-dessus des souffrances et je n’avais pas peur.

Ne vous inquiétez pas pour moi et ne culpabilisez pas. Vous avez fait ce que vous deviez faire pour moi et je vous remercie de m’avoir aidé. J’ai été rappelé, car pendant quelques semaines on a besoin de moi là-haut pour une mission très particulière et qui touche le monde animal sur un plan terrestre bien maltraité à l’approche de ces fêtes (volailles, oies, canards…)  De là-haut je serai plus efficace pour leur venir en aide.

Je suis triste et navré de vous causer de la peine, mais je n’avais pas le choix, il fallait que je parte, mais où que je sois, je reste relié à toi car envoyé par ton ange gardien.

Moi aussi je t’aime et c’est moi qui suis heureux et fier de la jeune femme que tu es devenue. C’était ma mission, c’était mon travail et je l’ai réussi sans trop de difficultés car même si tu as eu des doutes, tu sais qui tu es et tu as très vite pris confiance en toi. Comme les grands maîtres, mon énergie auprès de toi t’a entourée et noyée avec beaucoup d’humilité et de bonté, et ton cœur aujourd’hui est aussi rempli d’amour et d’empathie.

Tu as bien compris que je vibrais sur un autre plan et cette énergie t’a empreinte d’une grande maturité et sagesse. Je sais que je manque à Dadou, mais il n’est pas le seul, physiquement oui, mais tu sais que nous les âmes du règne animal communiquons avec l’au-delà et nous nous parlons souvent. Il m’arrive aussi de venir le voir et vous aussi, même si vous ne l’avez peut-être pas compris. Pareil pour Choupy et Trésor. Ils savent que je suis bien et heureux et surtout eux ils savent tous que je vais vous revenir.

J’ai accompli mon travail en partie, celui de t’aider à grandir et entrer dans la vie, mais tu auras encore besoin de moi et je serai heureux de t’accompagner dans ta vie et encore plus t’enseigner la coopération et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Ma 2e maman comme elle le dit si bien est aussi présente dans mon cœur, je l’adore et ne l’oublie pas.

Dis-leur que je leur ferai un joli signe pour les fêtes le soir du réveillon, ils auront un magnifique signe de ma part et que j’espère qu’elles se mettront à ma recherche après les fêtes car je compte bien leur revenir. Je suis un guide et je pourrai leur envoyer de bonnes ondes de là-haut, mais ma mission consiste à partager du temps avec elles et surtout d’apporter à ma gardienne cette relation fusionnelle dont elle a besoin lorsque nous sommes ensemble. Cela la rempli de force et de courage.

Je les aime.