width=La connexion avec Ulla s’est faite dans ce magnifique jardin des animaux, elle était couchée de tout son long sur ses 4 pattes et lorsqu’elle m’a vue m’approcher d’elle, elle a levé la tête et ses oreilles se sont dressées. Je lui ai expliqué que ses gardiens souhaitaient avoir de ses nouvelles et que j’avais un message et des questions pour elle :

Elle nous manque énormément, nous pensons à elle et nous l’aimons toujours très fort. Toutes ces années passées auprès d’elle ont été des années de bonheur et de joie.

A-t-elle été heureuse avec nous pendant toutes ces années ?

Comment est-elle actuellement, est-elle heureuse ?

Elle s’est mise debout et m’a dit :

Tu vois que je vais bien. Tu peux les rassurer, je me sens très bien. Physiquement mon corps usé a repris l’allure d’une jeune chienne et je me sens de nouveau prête à courir sans oppression dans la poitrine, sans l’impression de manquer d’air et je ne ressens plus cette douleur, cet essoufflement que le moindre petit effort pouvait m’occasionner. Mes pensées sont claires, plus les angoisses de ressentir ces nausées et les petits courants électriques dans ma tête.

Ici je peux de nouveau gambader et me promener pour visiter le lieu. Je suis une petite chienne très curieuse et j’aime observer ce qui se passe autour de moi. Je suis gâtée car il y a beaucoup de congénères et je peux jouer et m’amuser avec eux, mais il y a des animaux de tous types et tout le monde s’entend avec tout le monde.

J’aime regarder tous ces petits papillons blancs et les anges blancs et oranges voler dans tous les sens, de l’un à l’autre et aussi de fleur en fleur.

Dis-lui combien la paix règne ici, tout est fleuri et en harmonie, c’est un havre de paix et je me repose et me ressource. Je suis heureuse ici malgré qu’ils me manquent aussi, mais j’ai la chance de les voir et surtout de pouvoir leur faire des petits coucous et leur envoyer des signes.

Je sais que pour l’instant ils ont un peu de mal à les comprendre, à les interpréter, mais de me savoir en paix va les apaiser et les aider à faire leur deuil et de comprendre surtout que tout n’est pas fini. J’ai vécu une vie de princesse à leurs côtés. Moi aussi je les aime et je suis heureuse de leur avoir apporté tout cet amour qui leur a permis de se reconnecter à leur petit enfant intérieur pour le nourrir de tendresse. Cela est essentiel pour avancer sereinement dans la vie et c’était nécessaire.

J’étais sur mon chemin depuis un petit bout de temps, je préparais mon départ et ils m’ont accompagnée avec beaucoup de respect et d’amour. Cela m’a aidé à faire ma transition à mon rythme et j’étais prête à rejoindre le paradis des animaux.

C’était nécessaire aussi car mes problèmes de santé m’épuisaient et mon cœur était très fatigué. Mais je n’ai pour autant pas oublié toutes ces années de bonheur, de pur bonheur et mon souhait, même si cela ne fait pas trop parti de leurs croyances, est de leur revenir pour continuer cette belle vie et partager tous ces moment de tendresse avec eux.

Explique-leur que c’est possible pour moi et que ça ne tient qu’à eux. Ma transition s’est passée dans les règles de l’art et j’ai déjà eu le temps de me reposer et me ressourcer. Une dame âgée et un chien m’ont aidée à traverser le pont des fleurs et faire le passage en toute quiétude.

Ici l’espace-temps n’est pas le même que sur terre et je peux déjà préparer mon retour. Qu’ils ne tardent pas trop, j’ai très envie de redescendre et saurai me mettre sur leur chemin lorsqu’ils seront prêts.

Dis-leur que c’est naturel, qu’ils ont besoin de mon énergie pour continuer leur route car je suis et je resterai toujours reliée à eux.

Elle est ma mamounette d’amour et je l’aime.