UNAIS, ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te transmettre un message et te poser quelques questions :

– A-t-elle était heureuse auprès de moi ?

– Que s’est-il passé chez la dame qui l’a gardée pendant mes absences qui lui a fait avoir peur des gens toute sa vie. Elle s’appelle aussi Christiane ?

– Que veut-elle manger aujourd’hui ?

– Que dois-je faire pour elle maintenant ?

– Qu’a-t-elle pensé de l’arrivée de Jango il y a 4 ans ? 

– Quelle est sa relation avec lui aujourd’hui ?

– Que pense-t-elle de Rémi (mon compagnon)

– Est-ce qu’elle veut partir prochainement ?

– Peut-on savoir des choses sur ses vies passées ?

Je voudrais lui dire que je suis là pour elle et ce jusqu’au bout car je l’aime infiniment elle m’a apporté tellement de joie de douceur et d’attention. 

 Dis-lui merci pour son message d’amour qui me rassure encore plus, mais je sais qu’elle m’aime et qu’elle m’accompagnera jusqu’au bout. Je n’ai aucune appréhension, je sais qu’elle sera toujours là pour moi. Depuis toutes ces années passées ensemble, j’ai vécu comme une reine. Je suis plus qu’une chienne pour elle, je suis sa moitié et nous sommes profondément reliées l’une à l’autre. Ma vie a été remplie de tendresse et je n’ai jamais manqué de rien.

Dis-lui que je suis hélas sur mon chemin et que je prépare doucement mon départ. Qu’elle ne s’inquiète pas, c’est normal, c’est la loi et le cycle de vie est « mort et renaissance ».  Je suis sur mon chemin et je ferai le grand saut lorsqu’elle sera prête, elle ne l’est pas encore, mais doit maintenant se préparer.

Mon appétit n’est plus ce qu’il était et je n’ai plus besoin de me nourrir comme avant, mon corps ne le réclame plus et mon système digestif est capricieux. Peut-être un peu de viande blanche, je ne sais pas, je ne sais plus…

Je ne me rappelle pas trop de cette dame qui m’a gardée, je l’ai oubliée depuis longtemps fort heureusement, car elle n’était pas gentille. Elle ne m’aimait pas et c’était réciproque. Il ne fallait surtout pas salir et un jour elle m’a crié dessus et par peur j’ai fait un pipi. Elle a été très méchante avec moi et m’a enfermée longtemps dans le noir sans rien à manger.

J’adore JANGO, je l’ai adopté et le considère comme mon BB, mon fils. Je l’ai éduqué et même si je me fais vieille maintenant, je continue à veiller sur lui. C’est un peu mon rôle auprès de toi aussi.

Je suis là pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel et pour cela tu as besoin de te reconnecter à la source. J’étais déjà avec toi dans d’autres vies (chien) et je souhaite de nouveau te revenir pour continuer mon travail auprès de toi et t’aider à avancer sur ton chemin. Tu n’as pas encore trouvé ta mission de vie et tu auras besoin de mon énergie pour te guider. Mais ce n’est pas pour demain, il reste un peu de temps.

Ton compagnon m’a adoptée et c’est réciproque. Il était un peu réfractaire au départ, mais a bien vite compris que j’étais là pour t’apporter un équilibre et pas pour monopoliser ton attention. Ma présence ne le prive de rien, au contraire, ton amour pour lui se trouve renforcé car l’amour que tu me portes à moi, à JANGO et à tous les animaux en général, te remplit le cœur d’amour et de compassion et cela se sent dans vos relations qui sont très sincères.

Je suis heureuse qu’il soit à tes côtés et qu’il t’aidera le jour où l’on va se quitter physiquement, mais n’oublie pas, nous resterons reliées et je te reviendrai.

Moi aussi je t’aime, tu es une maman adorable.