URFEE1Urfée, tes gardiens aimeraient savoir comment tu te sens physiquement.

Bien, je ne peux pas me plaindre, je commence à sentir mes articulations, notamment après un long moment d’immobilité et lorsqu’il fait très humide, mais ce n’est pas douloureux.

Comment te sens-tu dans la famille, Urfée, es-tu heureuse ?

Oui, je me sens très bien chez eux, et je les aime. Mes gardiens sont très gentils, et je ne manque de rien.

Ne te sens-tu pas mise à l’écart depuis qu’ils ont adopté Krimi ?

C’est vrai que je dois les partager avec elle, mais je ne suis pas jalouse. Krimi a beaucoup souffert avant son arrivée chez nous, et je sais qu’elle a besoin qu’on l’aime, elle a besoin de se sentir rassurée et en sécurité. Elle a besoin de plus d’attentions que moi. Même s’ils ne sont plus là pour moi toute seule, je n’en souffre pas, ils ont assez d’amour et de compassion pour nous rendre heureuse toutes les deux.

Es-tu reliée à la gardienne, Urfée ?

Non, à mon gardien.

As-tu une mission auprès d’eux ou auprès de l’un d’entre eux ?

Oui auprès de mon gardien, je dois l’aider à trouver un équilibre physique, mais aussi émotionnel et professionnel. L’aider à ne pas ressentir le stress de la vie active, des soucis de tous les jours, l’aider à vivre en harmonie avec lui-même.

Et ta gardienne ?

J’aimerais bien pouvoir lui apporter cet équilibre, mais elle a encore du travail à accomplir avant d’arriver à recevoir et à vivre les choses sans stress et sans angoisse. Je crois que Krimi est plus à même de l’aider, de lui montrer son chemin et de se reconnecter à sa source.