UXIAComment te sens-tu ?

Des bobos dans tout mon corps dus à mon âge, mais aussi des bobos dans mon cœur.

Dans ton cœur ?

Oui, je me sens triste et désabusée. Je suis bien vivante, et profite encore du plaisir de ce que je mange, de flairer les odeurs de mes congénères lorsque je me promène, et en même temps j’ai l’impression de ne plus exister, d’être là sans être là, d’être en standby et d’attendre je ne sais quoi, ou d’attendre que ça se termine.

Que quoi se termine, Uxia ?

La vie sur cette terre ici et maintenant. Je ne sais pas, peut-être que la situation me pèse trop.

Peux-tu être un peu plus claire ?

Ici on vit sous tensions, ici, il n’y a plus de dialogues, il n’y a que des non-dits et ça génère des mal- être et des souffrances.

Que peut faire ta gardienne pour t’aider et te soulager ?

Oser, oser dire, exprimer son mal-être et renouer le dialogue, la communication, sinon elle va se rendre malade elle aussi. Elle ne partira pas, elle n’en a pas le courage, qu’elle accepte et personne ne pourra la juger, mais qu’elle le reconnaisse en toute conscience et fasse un effort pour rétablir un lien qui permet de rétablir l’harmonie dans le foyer et dans nos cœurs. Si elle comprend qu’elle aussi doit faire un effort et prendre le taureau par les cornes, on aura tous à y gagner, et la vie sera plus douce. S’affirmer, ne pas se laisser étouffer, accepter des compromis l’aidera à avancer. En ce moment elle piétine et se trouve constamment entre deux, mais pas dans le ici et maintenant et cela crée un déséquilibre pour elle, pour moi et pour lui. Dis-lui que je l’aime et souhaite la voir sereine, elle peut l’être si elle le souhaite.