width=Vajra m’attendait tristement sur le chemin. A mon approche il a levé la tête, c’était difficile de voir ses yeux, ses poils partaient dans tous les sens et il m’a dit, avant que je ne m’adresse à lui :

Je suis très heureux et soulagé de te voir. L’espoir revient, je sais qu’il va enfin se passer quelque chose pour moi. Depuis tout ce temps que je reste ici, que je leur pompe leur énergie et personne ne me voit, personne ne se rend compte de rien.

Ne t’inquiète pas Vajra, je suis là maintenant et je vais te donner un message de ta gardienne et t’aider à rejoindre le jardin des animaux.

Tu nous as tous surpris de partir aussi brutalement. Tu resteras le prince de notre vie. Sache que ton amie Cécile pense toujours à toi. Pars libre et tranquille dans la lumière.

Aucun chien ne te remplacera. « 

Merci pour ton message, je sais que vous ne m’oublierez jamais et que mon départ brutal auquel vous n’étiez pas préparé (moi je l’étais), vous a empêché de me laisser partir. La souffrance, le manque ont été trop douloureux, mais ici ce n’est plus ma place et je suis heureux qu’on m’aide à faire le passage. Je sais aussi que ce n’est pas ce que vous vouliez pour moi, j’ai toujours vécu une vie de prince et vous ne vouliez que le meilleur pour moi. Je suis soulagé de savoir que l’arrivée de Namasté et de ses petits problèmes de comportement vous ont incité à faire appel à Christiane et qu’elle va libérer mon âme.

Ne dites pas qu’aucun chien ne me remplacera, c’est vrai que je prends une grande place dans votre cœur, mais vous allez voir que vous allez aussi beaucoup vous attacher à Namasté qui se sentira beaucoup mieux lorsque je serai parti. Vous pourrez enfin faire votre travail de deuil pour moi et vous commencerez à la voir et à l’aimer de manière différente.

Si tu es prêt maintenant Vajra, je vais t’accompagner un petit bout de chemin.

Si je suis prêt ! Mais je n’attends que ça depuis si longtemps.

Il s’est empressé de venir à côté de moi et tel un jeune chien, il s’est mis à galoper, à aboyer, il était tout joyeux. Arrivé devant le pont des fleurs, il s’est arrêté et m’a dit :

Dis-leur merci, moi aussi je les aime et je leur reviendrai. Pas tout de suite, beaucoup plus tard, mais je reviendrai chez eux et ils retrouveront leur prince.

Merci à toi pour ton aide.

Et il s’est dépêché de traverser le pont des fleurs et de gravir les marches de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Vajra, paix à ton âme. Amour et harmonie au jardin des animaux.