VANILLEVanille, ta gardienne t’aime énormément, elle te remercie d’être à ses côtés depuis toutes ces années et de l’avoir soutenue. Tu es sa petite princesse et elle veut que tu sois heureuse.

Oui je sais, c’est réciproque, moi aussi je l’aime et j’aimerais tant qu’on ne soit que toutes les deux. La présence des autres et surtout Cannelle m’est inconfortable.

Pourquoi ?

Parce-que nous avons toutes les deux la même mission auprès d’elle et j’en suis contrariée.

Laquelle ?

Celle de l’aider à gérer son trop plein d’émotions, celle de l’aider à vivre sa vie sans être dépendante des autres (membres de la famille), celle de l’aider à se détacher et ne pas absorber tous les problèmes (santé) des autres. Celle de l’aider à construire sa vie sur des bases solides, avec confiance et sans se laisser influencer par des paroles et des pensées négatives.

Et quel est le problème avec Cannelle alors ?

Elle a la même mission et ça me perturbe.

Pourtant Cannelle semble distante avec elle ?

Oui, parce-que je le lui impose. C’est à moi qu’il incombe de l’aider en premier et avant tout (souhaite l’exclusivité), mais elle a du mal à se canaliser, à se centrer dans le ici et maintenant. Elle part dans tous les sens et n’arrive pas à gérer la situation et encore moins les priorités. Cela crée des déséquilibres et des disharmonies. Dis-lui de se recentrer à la terre et de réfléchir à comment aborder les problèmes les uns après les autres, et surtout de relativiser. Si elle se sent mieux, je me sentirai mieux aussi, si elle s’aime je m’aimerais aussi, et elle pourra ouvrir son cœur aux autres et moi aussi.