width=Vick m’attendait sur le chemin, il avait l’air perdu, il m’a regardée avec des yeux très tristes et quand je lui ai expliqué que ses gardiens avaient un message pour lui, son regard s’est illuminé et il s’est rapproché de moi :

Vick on t’aime énormément. On a été heureux avec toi. Merci d’avoir été un merveilleux compagnon. On a passé des moments inoubliables avec toi  (jouer, balade en montagne etc…) mais maintenant il faut que tu ailles au paradis des animaux. On pense à toi, On t’aime et Glider t’aime aussi.

On t’accompagne de tout notre cœur sur ce chemin que tu dois à présent parcourir.

Que je suis heureux qu’après tout ce temps ils ont compris qu’ici ce n’est plus ma place et que tu sois venue me libérer, que tu sois venue pour m’aider à partir au jardin des animaux.

Moi aussi je les aime et j’ai des souvenirs merveilleux avec eux. J’ai été heureux d’être élevé avec les enfants, de les voir arriver et de vivre ces naissances avec beaucoup de joie. Je me suis senti être leur garçon aussi, malgré la différence, ils m’ont considéré comme leur enfant et ce fut le grand bonheur.

Maintenant j’aspire à me reposer et me ressourcer. Je leur reviendrai, mais un petit peu plus tard, j’ai besoin d’un peu plus de temps.

Puis il est venu à mes côtés et nous nous sommes avancés vers le pont des fleurs. Lorsque je me suis arrêté, il s’est arrêté aussi et m’a dit :

Merci pour ce que tu fais, merci à eux

Et il a traversé le pont et s’est dépêché de monter les marches de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Vick, paix à ton âme, repose et ressource toi.