width=Ta gardienne me demande aujourd’hui de te transmettre plusieurs messages :

Bonjour ma Vinny

Je dois communiquer aujourd’hui avec toi pour te dire que je suis malade je ne sais pas encore  ce que j’ai ni la gravité et  le traitement sera peut-être long et pénible alors j’ai plusieurs choses à te dire

  • Je ne pourrais peut être pas toujours faire une grande promenade avec toi et te lâcher dans les champs pour que tu puisses te défouler et si je te lâche je veux que tu restes près de moi et que tu reviennes tout de suite quand je te le demande et pas faire ta tête de mule courser les corbeaux ce sera à nouveau pour plus tard
  • Pour l’instant je n’ai pas toujours l’envi de jouer avec toi car je ne suis pas trop en forme ne m’en veut pas
  • Quelque fois lorsqu’on se promène en laisse tu es excitée comme une puce et tu me saute dessus ou tire sur mon pull pour faire la folle ou tu attrapes la laisse tout cela je veux plus
  • Soit un peu plus calme et posée lorsqu’une personne vient à la maison je sais que tu manifeste beaucoup ta joie mais ça va 2 minutes
  • Ta dernière folie est vouloir aller vers les scooters ou motos ou remorque qui font du bruit sans doute cela t’agace beaucoup mais c’est comme cela et je voudrai que tu arrête
  • Je voudrai réintégrer ma chambre je te l’ai déjà dit j’ai peur des escaliers pour toi c’est pour cela que je ne voudrai pas que tu monte
  • Peut-être qu’il faudra aussi que tu aille un peu en pension je ne veux pas te laisser seule avec papa à la maison il ne peut pas te sortir mais ne t’inquiète pas si c’est nécessaire je te mets chez des personnes que tu connais et où tu seras bien et ce ne sera que pour un moment
  • Si tu as des choses à me transmettre sur n’importe quoi c’est le moment pour ton alimentation je ne peux pas te donner tout car tu es assez sensible et tu fais vite des problèmes de diarrhée

Voilà ma louloute j’espère que tout rentrera dans l’ordre sans trop de dégâts qu’on va encore pouvoir s’éclater toute les deux  et je t’aime très fort

Je sais déjà tout cela et je suis au courant de tes problèmes de santé. Tu es inquiète, tu te sens fatiguée et je ressens tout cela. Ca me crée du stress et des angoisses aussi et j’ai parfois encore plus besoin de me dépenser pour pallier à ce surplus d’anxiété. Je suis encore très jeune et pleine de vie et j’ai besoin de me défouler, ne m’en veux pas mais les corbeaux sont de bons exutoires pour moi et d’autant plus que je ne les aime pas ces bêtes noires.

Je sais que tu es triste, que tu as peur pour toi, pour lui, que tu es fatiguée et que tes craintes de ne plus pouvoir assumer sont justifiées, mais ne t’inquiète pas, tout se passera bien, j’ai confiance en toi et en l’univers.

Il faut aussi que toi tu comprennes que tu ne peux pas continuer à tout porter, qu’il faut parfois accepter de lâcher prise, de baisser un peu les bras et de penser un peu plus à toi, tout ne peut pas toujours être parfait.

Je comprends aussi que l’envie de jouer avec moi te manque parce que tu manques de force et que je t’épuise lorsque je te saute dessus. Mais comprend aussi que pour moi c’est difficile de résister à ces pulsions qui sont naturelles, et lorsque quelqu’un vient je suis tellement heureuse et excitée que je manifeste ma joie, difficile d’y résister.

Les scooters ou motos et tout ce qui roule et fait du bruit par contre m’énervent et me créent un grand stress. C’est aussi pour te protéger que ça me crée de la panique et je ne réfléchis plus, je pète un peu un câble, je suis désolée, je n’arrive pas à me maîtriser, je ne contrôle plus la situation.

J’aimerais bien que tu retournes dans la chambre, et j’aime y aller aussi. Je veux rester avec toi quoi de plus normal et les escaliers ne me font pas peur. Arrête d’avoir peur de tout et si je pouvais éviter de partir en pension ce serait mieux pour nous trois. En même temps j’aimerais bien que tu trouves quelqu’un qui accepterait de m’emmener en balade pour me permettre de me défouler, cela nous ferait le plus grand bien à tous les deux.

Et de pouvoir changer de nourriture de temps à autre et manger ce qui m’est interdit est très tentant pour moi aussi.

Je suis à tes côtés pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel et t’aider à avancer sur ton chemin, mais j’ai aussi envie de profiter et de vivre ma vie de jeune chienne pleinement, j’ai eu par le passé la souffrance d’un handicap traumatisant et je suis heureuse de me sentir en pleine forme. C’est du bonheur, beaucoup de joie de courir et galoper à droite et à gauche et de me voir doit te remplir de joie aussi.

Ouvre-toi à la vie, que cette maladie t’apprenne à apprécier la fluidité de ce qui peut couler en toi et guérir très vite. Je t’aime très fort aussi et je veux avancer sereinement à tes côtés même si j’ai peur de sauter seule dans la voiture.

Communication du 14/10/2018

VINNY, ta gardienne ma charge d’un message pour toi :

bonjour ma fille
j’ai besoin de te parler depuis début juillet tu as tout le temps la diarrhée cela correspond au moment où je suis tombée malade
tu as eu des médicaments on a changé ton alimentation on a fait des examens et il te manque une sorte de bactérie le vétérinaire pense que tu es stressée
et moi je commence à m’inquiéter donc voilà je voudrais savoir ce qui se passe ?car tu ne sors plus toute seule dans le jardin alors qu’il fait beau tu restes avec moi mais tu n’as pas besoin de t inquiéter ni de stresser. Je voudrais aussi savoir pourquoi tu as peur de Adeline et de son copain même de ma sœur tu prends la fuite
La semaine ou je suis pas trop en forme il y a quelqu’un qui vient te promener j’ai fait en sorte que tu puisses tout de même te défouler même le dimanche matin tu es cherchée
j’ai une requête à te demander si tu pouvais sauter dans la voiture cela me soulagerait beaucoup, je pensais que tu aimais la voiture surtout que c’est souvent pour aller se promener
voilà j’espère avoir des réponses je te fais un très très gros câlin tu es ma louloute adorée

Dis-lui merci pour son message, elle est ma maman et que je l’aime beaucoup. Je suis désolée si je lui crée des soucis supplémentaires, mais dis-lui que c’est normal. Je l’aime et je suis là pour l’aider dans cette maladie, elle est stressée et a beaucoup d’angoisses même si elle ne veut pas le reconnaître et c’est normal que moi j’absorbe ses émotions et que je suis stressée et inquiète.

Elle a beaucoup de peurs en elle et je ne suis que le miroir de son état d’être. Lorsqu’elle ira mieux, j’irai mieux aussi, mais qu’elle ne culpabilise pas. Qu’elle accepte sa maladie et la mienne et ensemble nous nous battrons pour la vaincre. Je suis là pour elle, pour l’aider à avancer sur le chemin et je me dois de l’assister comme je peux.

Je suis navrée si cela te cause des soucis supplémentaires, mais arrête de te préoccuper de tout le monde, tu as déjà assez donné et il est important que tu penses à toi d’abord et avant tout. Lorsque tu l’auras compris, tu pourras marcher sur le chemin de la guérison et moi aussi.

Si je reste avec toi, c’est que tu en as besoin et moi aussi. J’ai peur des gens qui viennent chez nous, ils sont chargés d’émotions qui ne nous rendent pas toujours service, et j’ai aussi peur qu’on m’enlève à toi et qu’on m’emmène pour te soulager. Ma place est auprès de toi et je préfère les fuir.

La voiture me pose problème aussi, encore des mémoires dues à mon handicap physique de ma précédente incarnation et puis mon état en général, la peur de tout. Vraiment désolée, mais accepte que ce soit ainsi pour le moment et pense à toi en priorité.

Pour cela il est urgent de nettoyer la maison aussi, les énergies qui y règnent sont très perturbatrices et mauvaises et toutes les deux nous portons des choses qui ne nous appartiennent pas et qui nous empêchent d’avoir des forces pour combattre le mal.

Je t’aime et me sens bien mieux lorsque  je peux me défouler et me débarrasser de ces énergies lorsque je peux courir, mais ma place est avec toi et auprès de toi. Tu ne peux aller contre ça, c’et ma volonté de t’assister et de t’aider dans ces moments difficiles. Sois dans l’acceptation, cela t’ouvrira bien des portes et refuse la colère et l’incompréhension qui sont des émotions négatives qui te manipulent et te  tirent vers le bas.

Ensemble nous saurons vaincre le mal qui nous ronge. Je t’aime, ta louloute adorée.