width=Voyou, ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

Mon Cher Voyou, je t’aime profondément ainsi que maman, j’ai un lien particulier avec toi et tu sais que tu fais partie de ma vie, je souhaite le meilleur pour toi et te remercie du fond du cœur de ta présence, de ton soutien auprès de maman et moi car je sais que tu nous protèges tous les deux et que tu as déjà tellement fait
Je tiens tellement à toi. Je m’inquiète beaucoup pour toi.

Maintenant que nous savons que tu as du diabète :

  • Comment te sens-tu physiquement face à cette nouvelle face à ta santé ?
  • Veux-tu que l’on donne des injections d’insuline pour améliorer ton diabète ??? (je culpabilise par rapport à cela).
  • Que peut -on te faire pour toi pour te soulager et d’aider ?
  • As-tu des douleurs fréquentes ou autre chose que tu aimerais me faire savoir qui concerne ta santé ?
  • Je sens que ta respiration est forte et au niveau de tes yeux n’y t’il pas quelque chose ?
  • Où as-tu mal ? Est-ce tout le temps ? Est-ce très douloureux ?

Nous avons changé ta nourriture depuis l’annonce de ton diabète, mais je trouve que tu manges moins :

  • Qu’est-ce que tu aimerais par rapport à cela, qu’est ce qui te ferait plaisir

Depuis un certain temps tu remues la queue tout le temps comme si tu étais fâché, et souvent tu fais tes besoins en dehors de ta litière ou nous mords

  • Est-ce qu’il y a quelque chose qui te gênes en particulier ?

Je t’ai programmé des soins REIKI, mais j’ai doute à savoir si cela fonctionne réellement

  • Est-ce que je peux l’aider avec mes mains
  • Y-a-t-il quelque chose en particulier dont tu veux me parler, ou des messages à nous transmettre à maman et moi ?
  • Est-ce que tu te sens bien à la maison ?
  • Quelle est ta mission de vie  et /ou – As-tu une mission à accomplir auprès de nous ?

Enfin, je voulais te dire, je t’ai demandé de ne pas partir lorsque j’ai perdu mon oncle en avril car je commençai à te sentir déjà fatigué…..

Mais sache que si c’est ton heure pour aller rejoindre le paradis des animaux, ne reste pas pour nous même si je pleure beaucoup déjà de te voir comme ça et que je n’arrive pas à t’imaginer plus la.

D’ailleurs peux-tu nous dire ce que tu souhaites quand sera venue ton heure, comment préfères tu partir

JE T’AIME DE MON COEUR ET JE NE T OUBLIERAI JAMAIS MON VOYOU

Une dernière chose souvent tu viens réveiller maman vers 4h du matin quelle en est la raison

Elle était ma gardienne, mais depuis son départ, je me suis encore beaucoup plus rapproché de sa maman, et c’est auprès d’elle que j’ai une mission à présent. Je veille et les protège toutes les deux. Je l’ai aidé à grandir et je lui ai donné les moyens d’avoir confiance en elle, ce n’est pas encore gagné, mais elle construit sa vie et avance sur son chemin. Le papa a manqué et le détachement affectif s’est fait d’une manière naturelle en ma présence.

Dis-lui que je l’aime et que je lui enverrai toujours de bonnes ondes pour la protéger, même lorsque j’aurai rejoint le jardin des animaux. Depuis qu’elle a pris son envol, je me suis trouvé la mission principale auprès de sa maman, de la nettoyer énergétiquement et de lui enlever tout ce qu’elle porte et ne lui appartient pas. Je les aime toutes les deux, elles sont un peu mes deux mamans, et j’ai trouvé mon équilibre avec elles.

Quant à ma santé, c’est plutôt une petite forme, j’ai pas mal de bobos, mais c’est normal, c’est dû à mon âge et puis je me sens souvent très fatiguée. Si vous pouvez faire quelque chose pour améliorer mon quotidien, oui j’aimerais bien malgré que les piqûres vont me créer du stress. Mais pourquoi ne pas essayer, cela me soulagerait probablement, le vétérinaire vous l’a dit et tu ne dois pas culpabiliser. La culpabilité est un obstacle et ne te permet pas d’avancer, ni toi, ni moi, soit vous décidez en âme et conscience de ne pas traiter cette maladie, soit il faut agir et vite. La respiration est difficile, je me sens souvent oppressé dans ma poitrine et je commence aussi à perdre la vue. Mais encore une fois, rien de plus normal à mon âge.

Je suis sur mon chemin et je prépare ma transition à mon rythme, ne t’inquiète pas, j’arrive à gérer et à supporter mon état, je me réfugie souvent dans mon corps astral et cela me soulage beaucoup.

Si déjà tu me poses la question, oui je préfèrerais la nourriture d’avant, celle-ci n’est pas très appétente et je n’ai pas trop d’appétit. Un peu de thon me ferait plaisir, du poulet aussi. Lorsque je bats la queue ou que je fais des pipis à côté de la litière, ou encore lorsque je vous mords, c’est avant tout parce que j’ai besoin qu’on me laisse tranquille dans ces moment-là, la douleur est un peu plus accentuée et j’ai besoin de m’isoler pour gérer la situation.

Et puis les pipis ce sont des moments de faiblesse, et tantôt de contrariété. Mea culpa, mais je commence à avoir des soucis de sénilité et cela n’arrange pas les choses. Je prépare mon départ et lorsque le moment sera venu, tu pourras m’aider à partir. Je me sens, depuis hier après-midi, déjà bien entouré et je n’ai pas peur, je serai bien accompagné et je te remercie du fond du cœur pour tout ce que tu fais pour moi.

Mais jusque-là tu peux m’aider avec les mains, encore tu doutes de toi ? Qu’est-ce que tu attends ? Action, et pas de doutes et manque de confiance, ma mission auprès de toi consistait à dépasser le problème, alors agis et ne te pose pas trop de questions.

Je t’aime ma petite maman d’amour, ma grande sœur et lorsque tu vas bien, je vais bien aussi. Te voir me pleurer et te torturer l’esprit alors que je suis toujours là, me fait de la peine et m’empêche d’avancer sur mon chemin. Et encore une fois je te dis merci d’avoir fait appel à Christiane qui nous aidera tous les deux et d’ailleurs tous les trois à préparer ce départ un peu plus légèrement.

Je suis heureuse et je ne manque de rien, ce serait un comble de me plaindre. J’ai deux mamans et toutes les deux me câlinent et me choyent. Quel bonheur de vivre à vos côtés. Et lorsque le moment sera venu, je pourrai tirer ma révérence dans la grâce car je sais que je monterai directement au jardin des animaux. Merci, merci pour me permettre ce beau passage, qui aussitôt que je serai là-haut, me donnera la possibilité de me reposer et me ressourcer pour préparer mon retour.

La mort est un nouveau soleil et mon âme qui restera reliée à vous, aspire à vous revenir dans un corps physique jeune et en bonne santé sous presque la même forme (chat noir), car vous avez toutes les deux besoin de mon énergie pour continuer à avancer sur votre chemin.

A vous de choisir, la première qui se mettra à ma recherche aura la joie et le plaisir de me retrouver. Je vous aime, toi ma petite maman et elle ma grande maman, et pour moi le choix serait difficile, à vous de décider vers qui je reviendrai pour continuer notre belle aventure ensemble.