La connexion avec Yobe s’est faite dans ce haut-lieu magique qui est le paradis des animaux. Elle m’attendait dans la belle prairie où toutes les couleurs étaient extrêmement fluorescentes. Elle était allongée sur son ventre et s’amusait à regarder les papillons blancs, orange et dorés virevolter autour des arbres à papillons. Il y avait aussi des abeilles qui butinaient les petites fleurs et puis des oiseaux de toutes les couleurs. Que c’était beau ! Rien que de voir ce joli paysage, cette déclinaison de tous les tons de vert fluo était fascinante. Je me suis approchée d’elle, elle a dressé ses oreilles mais n’a pas bougé, et c’est seulement lorsque je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions pour elle qu’elle s’est levée pour venir à moi et me dire :

Oui je sais que c’est ma maman et ma grande sœur qui t’envoient à moi. Je t’attendais, excuse-moi si je ne suis pas tout de suite venue à toi, mais depuis mon arrivée ici je me sens en extase et ne me lasse pas de rester couchée et d’admirer cette extraordinaire clairière, je me sens être « Alice au pays des merveilles ». J’ai fait une petite halte avant de rejoindre mes congénères qui se trouvent derrière la porte dorée que tu peux apercevoir derrière moi, pour échanger tranquillement avec toi en toute intimité et sans la présence d’autres animaux, et je ne le regrette pas. Je me suis déjà bien reposée et ressourcée, et ici tout est tellement beau, en paix et en harmonie qu’on ne peut que se réparer très vite.

Puis Je lui ai lu le contenu des missives :

Questions et messages de nous deux (J…. et Z….) :

– pourquoi avons-nous dû passer par l’euthanasie ?

– est-ce que tu nous en veux d’avoir fait ce choix pour te libérer ?

– t’es-tu sentie accompagnée de notre amour jusqu’au dernier moment ?

– Est-ce-que tu as rejoint la lumière tout de suite ?

– avais-tu envie ou besoin de quitter ton corps les derniers jours avant qu’on t’aide par la piqûre ?

– est-ce que tu es bien maintenant ?

– où veux-tu que nous enterrions tes cendres ?

– As-tu des messages pour nous ?

Messages (de J…. mais Z….. s’y associe car elle aurait écrit les mêmes) :

* je te demande de me pardonner pour toutes les erreurs que j’ai commises envers toi et pour toutes mes incompréhensions. Je t’aime profondément et je t’aimerai toujours. Merci pour ton amour et pour ces années auprès de nous.

* je voulais que tu saches que si tu as été gardée par Jean-Pierre et Anne-Marie lors des week-ends et vacances, nous étions tout près de toi, à 2 maisons, dans la même rue, mais nous n’avions pas le choix à cause du chat d’H……  qui aurait pu te blesser vu que toi, tu n’avais de tendresse particulière pour les chats. On a voulu te protéger. Tu sais qu’à chaque fois que nous venions te rendre visite chez eux, mon cœur saignait de ne pouvoir te ramener avec moi. J’ai détesté cette période !

************************

Questions de Z…. :

– quel était ton niveau de compréhension du monde, de nous ?

– pourquoi es-tu venue dans notre vie ?

– est-ce que nous nous sommes déjà rencontrées dans une vie antérieure ?

– As-tu retrouvé ton frère ?
– penses-tu que je doive adopter un autre animal pendant mes études ?

 

Dis-leur que je suis bien, décris leur la beauté du lieu et surtout dis-leur merci pour leur merveilleux message d’amour. Dis-leur que moi aussi je les aime toutes les deux d’un amour pur, profond et inconditionnel. Dis-leur merci de m’avoir accompagnée avec amour dans la lumière. Comment pourrais-je leur en vouloir de m’avoir aidée à partir. J’étais dans mon corps astral depuis quelques jours et j’avais besoin qu’on m’aide à partir, et elles ont pris la bonne décision au bon moment.

Je sais combien cela leur a été difficile, mais je sais aussi qu’elles l’ont fait par amour pour moi, pour me soulager, et je leur en suis si reconnaissante. A un moment, et c’était inévitable, mes reins se seraient bloqués et cela est terriblement douloureux, et grâce à la force de leur courage elles m’ont évité le pire.

J’étais sur mon chemin depuis ce printemps, je préparais mon départ et j’étais prête, encore une fois merci pour votre grande empathie, vous aviez bien compris que c’était la décision qu’il fallait prendre. Ma transition s’est bien déroulée et je suis montée au jardin des animaux à mon rythme. J’étais bien accompagnée, on m’a guidée jusqu’au pont, le frère était là depuis quelques jours et de l’autre côté du pont il y avait des ancêtres  et d’autres animaux. On m’a accompagnée dans l’escalier de l’arc en ciel et depuis mon arrivée ici je vais très bien. Je me sens de nouveau en pleine forme et je peux de nouveau jouer, courir et m’amuser. Pour le moment je profite de ce bel espace pour me ressourcer et je vous envoie de la lumière.

Ma petite maman je t’aime et je n’ai rien à te pardonner, tu m’as toujours respectée, choyée, câlinée et soignée, et même lorsque tu étais obligée de me faire garder, je savais que tu n’étais pas loin, que tu ne m’avais pas abandonnée, mais que tu n’avais pas le choix. Tu, as pensé à moi et à mon confort et aussi il te fallait arrondir les angles. J’étais bien chez J……. et A………, je ne  manquais de rien, rassure-toi.

Ma grande sœur se pose la question de mon niveau de compréhension du monde ? De vous ? Mais c’est une question très simple pour nous les animaux qui sommes reliés à la source, à Dieu. Nous vous sommes justement envoyés pour remplir une mission auprès de vous. Nous sommes là pour vous, pour vous aider à avancer sur votre chemin et surtout pour vous apprendre à vous reconnecter à votre petit enfant intérieur. C’était mon rôle auprès de toi ma petite et tendre maman.

J’étais là pour te permettre, en me chérissant, à panser toutes les blessures du passé, de ton enfance et jusqu’à mon départ. J’étais là pour t’aider à prendre conscience que tu as à l’intérieur de toi une grande force dans laquelle tu peux puiser courage et confiance. J’ai bien réussi mon travail, tu es une belle âme remplie d’amour et de compassion et je suis si fière de toi. De ma sœur aussi à qui tu as inculqué les valeurs fondamentales et qui elle aussi est empreinte de cette grande empathie qui lui permet de toujours comprendre quelles sont les priorités, quel est l’essentiel dans la vie afin de pouvoir avancer sur sa route sereinement et en toute confiance.

J’étais là pour vous, pour vous ouvrir toutes les deux à l’amour inconditionnel et sans jugement. Nous étions déjà ensemble et je vous reviendrai encore. Et c’est auprès de toi ma chère, tendre et douce maman que mon âme aspire à  revenir pour une nouvelle mission et t’accompagner, tu guider sur la voie spirituelle.

Vous mettrez les cendres à l’endroit qui vous plaira à vous. Pour moi cela n’a aucune espèce d’importance, ce ne sont que les restes de mon enveloppe corporelle. Mon âme perdure et vous avez besoin de me retrouver dans le corps physique d’un autre chien, car je suis reliée à toi et il n’y a que vers toi ma maman que je reviendrai. Ce ne sera pas long, l’espace-temps là-haut n’est pas du tout le même qu’ici-bas et lorsque tu seras prête et te mettras à ma recherche je me mettrai de nouveau sur ton chemin.

Le monde va mal en ce moment et les humains ont besoin de notre énergie et de notre présence pour continuer de se battre dans cette vie difficile, et à travers nous et l’amour que nous nous apportons mutuellement c’est plus léger,  le soutien est peut-être très subtil mais oh combien profond.

Et toi ma sœur tu sauras apprécier mon énergie aussi pour t’entourer dans tes études. J’ai vécu une vie de princesse auprès de vous, même dans les moments un peu plus compliqués, mais j’ai toujours été heureuse, me suis toujours sentie aimée et respectée, et ma place est toujours auprès de vous. Même si ici l’endroit est paradisiaque c’est sur un plan terrestre que j’ai envie de vous retrouver. Alors ne tarde pas à te mettre à ma recherche, je t’aime, je vous aime et à bientôt.