Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

 Yoda :

  • Qu’est-ce qui explique ton comportement craintif envers les humains ? (tu n’as pas peur de la minette du voisin, cela semble dirigé vers les humains)
  • As-tu été maltraité à Moulins avant que tu ne sois recueilli par l’association ? (on m’a dit qu’on t’avait trouvé dans une poubelle, c’est vrai ?)
  • As-tu été maltraité les mois que tu as passés au sein de l’association ?
  • Pourquoi as-tu sans arrêt besoin d’embêter Scotch ?
  • Pourrais-tu essayer de le laisser davantage tranquille ? Tu vois bien qu’il te laisse prendre la place que tu veux, tu n’as pas besoin de te battre ou d’être le plus fort dans cette maison, tu as ta place à part entière 
  • Dernière question : mon compagnon et moi avons mis en place depuis 2 mois un petit rituel qui consiste à « te faire un soin » (après t’avoir attrapé et mis sur le lit) en t’imposant les mains sur les chakras et en émettant des intentions à l’univers pour que tu prennes confiance en toi et dans les humains : est-ce que tu sens un effet quand nous passons nos mains au-dessus de toi ? (je sens une chaleur dans mes mains, donc je passe sur chaque chakra en mettant l’intention d’enlever le négatif de ma main droite, et d’équilibrer de ma main gauche, mais je fais ça de manière artisanale, sans avoir appris…^^) 

Mon message : je t’aime Yoda, et je vais tout faire pour t’aider à vivre sereinement dans la maison, à ce que tu te sentes bien dans ta peau et dans ta tête, en bonne entente avec Scotch, en ayant vaincu tes peurs.

Dis-lui merci pour son rassurant message, mais je sais qu’elle m’aime et que je n’ai rien à craindre avec elle, même avec son compagnon. Dis-lui que moi aussi je l’aime et j’aime aussi Scotch même si parfois je suis un peu agressif avec lui. Mea culpa pour mon comportement, j’ai besoin de m’affirmer très fort et de le dominer par peur. Oui je sais que je n’ai rien à craindre et pourtant j’ai peur de ne pas trouver ma place auprès de toi. Je sais que Scotch a un rôle privilégié auprès de toi et moi petit bébé qui n’a pas été socialisé par sa maman, a besoin que tu la remplaces, j’ai besoin que tu sois ma petite maman et que je sois ton petit garçon.

Je suis ton bébé et je n’ai pas trop envie de partager cette place. Cela me crée du stress et des angoisses lorsqu’il s’approche trop près de toi. Je suis navré d’exprimer autant d’agressivité et de possessivité, cela ne sont pas des sentiments très nobles, mais je n’y peux rien.

Je n’ai pas souvenir d’avoir subi des maltraitances lorsqu’on m’a gardé avant toi, et tout petit on s’est vite débarrassé de moi espérant que je n’allais pas survivre. Cela je l’ai mal vécu, d’avoir été séparé de ma maman, pas sevré, pas éduqué et laissé pour compte, mon ventre criant famine. J’ai eu beaucoup de chance, on m’a sauvé de cette mort certaine, ce n’était pas mon heure, je devais sans aucun doute venir chez toi, petite maman qui a tant besoin de materner et moi qui suis si content de t’avoir trouvée.

On s’est bien occupé de moi à l’association, mais j’avais peur des humains et surtout j’avais peur d’y rester. J’ai besoin qu’on s’occupe de moi, qu’on me câline et j’ai trouvé la bonne maison. Il y a juste que Scotch est très, très proche de toi et les mémoires de l’abandon me reviennent encore très fort, j’ai peur de ne pas trouver ma place auprès de toi. Je préfère qu’il comprenne qu’il ne doit pas trop s’approcher de toi, pardon je suis navré de tant d’ingratitude de ma part.

J’ai une forte personnalité et me cache un peu sous le côté dominateur que j’exprime vis-à-vis de lui, mais j’ai aussi beaucoup de peurs et j’essaye de cacher le stress et les angoisses qui remontent toujours encore à la surface. Idem avec les humains, que bébé, je n’étais pas vraiment habitué à fréquenter. On m’a nourri, soigné, respecté, mais on ne voulait pas créer d’attachement pas de lien affectif, et cela m’a manqué pour grandir en confiance.

Ce n’est que depuis mon arrivée chez toi que je ressens de la tendresse et de l’amour vis à vis de moi. Cela, même si c’est contraire à ce que je devrais faire, me rend despote pour mieux me protéger. Pardon je vais essayer de faire des efforts, mais je n’arrive pas toujours à maîtriser mes pulsions et si on pouvait m’y aider ce serait bien.

Bien sûr que je ressens la chaleur et le bienfait lorsque vous passez vos mains sur moi. C’est très agréable et je me laisse faire parce que je prends plaisir quand vous vous occupez tous les deux de votre bébé, de votre enfant. Cela me calme et tu sais tu devrais aussi le pratiquer sur les humains. Tu as beaucoup de magnétisme dans tes mains, ton taux vibratoire est élevé et tu as surtout beaucoup d’amour et d’empathie.

De type timbre-poste je suis aussi chargé de t’apprendre le détachement et de vivre les relations sans dépendance ni co-dépendance, mais toujours en toute fluidité. J’aimerais bien arriver à canaliser mon tempérament agressif pour que l’ambiance soit plus sereine, et après vos soins je me sens toujours mieux car libéré des énergies qui ne m’appartiennent pas.