Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions Yoda :

« Mon Yoda, comme je vous l’ai dit à Scotch et à toi, nous allons emménager chez Aurélien dans 3 semaines. Tu connais déjà sa maison, je t’y ai emmené le jour où nous sommes revenus de chez le vétérinaire. Certes, tu n’y es pas resté plus de 20 minutes, et c’est là où nous allons tous vivre ensemble. Je sais que cela va être une révolution pour toi, j’en suis bien consciente, Aurélien aussi, et je crois que Scotch également. Tu vas devoir plus que sortir de ta zone de confort, toi qui a déjà du mal à trouver ta place (même si tu as toute ta place à la maison, tu as ta place à part entière, tu es à ta place partout en fait, sache-le).

C’est pourquoi j’ai demandé jeudi dernier à Natyfée de te faire un soin, pour t’aider à prendre confiance, à te sentir à ta place et à ne plus avoir de tout et de tous (mais ta blessure d’abandon est très profonde)

Je suis sûre que ce déménagement va être pour toi l’occasion de sortir de la bulle exclusive que tu as construite avec moi. Pour que tu puisses être heureux, il faut que tu t’ouvres Yoda, que tu aies confiance. Tout le monde te veut du bien, tout le monde veut ton bonheur, et pour cela il faut que tu y mettes du tien. Nous allons t’aider, mais il faut que tu fasses une partie du chemin.

Je t’aime Yoda, nous t’aimons tous Aurélien, Scotch et moi, et tu as ta place auprès de nous, nous ne te voulons que du bien.

 

  • Est-ce que tu en as encore peur d’Aurélien  maintenant ? 
  • Comment tu te sens quand il vient te chercher quand tu es caché sous le lit, pour te faire un câlin ? Est-ce que tu trouves ça trop intrusif ?

 

Pendant que je lui lisais le contenu, Yoda semblait être sur le qui-vive, il me regardait l’air inquiet et dès que j’avais terminé il m’a dit :

J’ai bien compris ce qui se préparait, elle nous a encore emmenés pour nous faire connaître le lieu et je suis resté dans mon panier, je n’ai pas trop envie de changer de territoire et encore moins de devoir m’adapter à ce congénère qui me semble plutôt très agressif. Je sais que c’est une femelle et je sais aussi qu’elle se prend pour le maître des lieux, cela me perturbe beaucoup. J’ai déjà du mal à trouver ma place ici, qu’est-ce que ce sera chez lui ?

Je me sens tellement bien lorsque nous ne sommes que tous les deux, et de devoir la partager avec tous m’inquiète et me donne envie de me cacher. Je me sens bien avec elle et j’ai trouvé la paix et la sérénité en sa présence, jusque là j’ai souffert d’être seul et abandonné à moi-même. Je me considère comme son bébé toujours encore malgré mon âge, et j’ai besoin qu’elle me materne. Je n’ai pas connu cette confiance que l’on ressent en soi, cette grande force qu’on a à l’intérieur de nous, ma génitrice na pas pu me le faire ressentir, je n’ai pas été socialisé comme il se doit et cela crée toujours encore des peurs et des angoisses, du stress dès qu’on sort des habitudes.

Dis-lui merci pour son message et dis-lui que moi aussi je l’aime très fort. J’ai peur des humains et des hommes surtout, mais je sais que je ne dois plus le craindre. Je sais qu’il a un gros cœur et qu’il nous aime. Je préfère prendre du temps et j’irai vers lui lorsque je serai en totale confiance, et surtout en harmonie avec moi-même. Lorsqu’il vient me chercher je n’aime pas trop, mea culpa, qu’il ne le prenne pas pour de l’ingratitude de ma part, c’est un réflexe automatique comme elle le dit si bien, je suis dans ma bulle et je m’y sens bien.

Et soyons honnête, j’ai manqué du B.A.B.A. que toute maman doit à son petit, et d’être tellement choyé et d’avoir une relation exclusive avec elle me remplit de joie et de bonheur. Je sais que c’est un peu compliqué pour elle, ça le sera encore plus lorsque nous serons tous ensemble et que je vais devoir faire des efforts pour m’adapter à eux et au territoire.

Ils ont tous les deux beaucoup d’amour et de compassion et sont remplis de bienveillance. Cela doit nous permettre de nous sentir en sécurité tous les 3, il va juste falloir y mettre du sien et que la petite princesse veuille bien accepter et tolérer la présence de 2 garçons. Je sais que je dois faire des efforts de mon côté aussi, d’être le petit bébé à sa maman ça va bien, mais je dois grandir et me sentir bien dans ma tête et mes pattes, j’en ai conscience.