width=

La communication avec Youna s’est faite dans cette belle clairière qui se trouve juste devant l’entrée du paradis des animaux. Elle était couchée dans les hautes herbes et s’amusait à regarder les abeilles et les papillons voler d’une fleur à l’autre. Il y avait des petites fleurs de toutes les couleurs, mais aussi beaucoup de roses rouges, roses et blanches. Et puis il y avait des petites fleurs, comme des grappes, des clochettes en forme de petits cœurs. Je me suis approchée, me suis présentée à elle et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions de la part de sa gardienne :

J’espère qu’elle n’a pas trop souffert. 

Est-elle heureuse maintenant ?

Est-elle toujours proche de nous ?

J’ai l’impression que youna m’envoie des signes pour me réconforter. 

Que dois-je faire pour qu’elle soit bien ?

Est-ce que youna me voit et m’entend?

Est-ce que youna aimerait revenir sur terre ?

Je l’aime très fort et je pense très souvent à youna. 

Comment pourrais-je savoir si youna revient ?

Je regrette de ne pas avoir vu qu’elle était malade. 

Youna était un membre de la famille 

Elle était une chatte formidable, calme, bienveillante. 

Elle avait un petit appétit. 

&nbsp,

Maman aime les petits cœurs et ces petites fleurs roses et blanches en forme de cœur, c’est pour elle, pour lui montrer que moi aussi je pense tout le temps à elle et que je l’aime.

Dis-lui que pour moi tout va bien depuis que je suis montée dans cette oasis de paix. J’ai mis un peu de temps,  mais j’ai eu de l’aide pour traverser le pont des fleurs et je n’avais pas peur. Il y avait plusieurs chats qui m’attendaient de l’autre côté et surtout une dame (grand-mère) qui voulait nous aider toutes les deux. Tu as ressenti la différence depuis que j’ai fait le passage, même si je te manque tu commences à faire ton deuil et moi je me suis déjà bien reposée.

Si je reste encore ici dans cette belle prairie c’est parce que j’avais envie de m’y recueillir seule avant de pousser la porte du paradis des animaux et de rejoindre mes congénères et tous les autres animaux. Ici il fait bon vivre, tout est en paix et en harmonie. Ici l’endroit est extraordinairement lumineux et tu serais émerveillée par la beauté et la magie du lieu. Ici je me sens bien et ne ressens plus aucune douleur. Je me sens de nouveau très légère et n’ai plus aucun bobo.

Mais ne culpabilise pas, tu n’as rien à te reprocher, tu ne pouvais pas voir ma maladie. Elle était sournoise et me rongeait de l’intérieur. Mon appareil digestif, mon pancréas mais aussi mon foie et mes reins me causaient problème. Je n’avais que 12 ans mais déjà trop fatiguée pour pouvoir me battre contre cette maladie et j’ai préféré, j’ai fait le choix de monter me reposer et me ressourcer plutôt que de prendre des traitements qui de toute manière n’auraient servis à rien. Alors accepte mon départ et ne regrette rien, car cela t’empêche d’avancer et crée des obstacles pour mon retour futur.

Je suis heureuse ici, tout est tellement paradisiaque et tu aimerais aussi. Mais mon âme aspire à te revenir sur un plan terrestre, parce que malgré toute la beauté de ce haut-lieu, ma place est avec toi et auprès de toi. J’ai vécu des années de grand et pur bonheur avec vous et j’ai bien entendu envie de vous retrouver. Vous me manquez aussi, même si je peux encore vous voir et vous entendre, les câlins, les moments de complicité et de tendresse partagés sur tes genoux me manquent. Tu m’as toujours considérée comme ton bébé, comme ta fille, j’ai été respectée et choyée, c’était merveilleux de vivre avec vous.

Mon âme était reliée à la tienne, c’était toi ma maman et ma gardienne de cœur, ma mission consistait à t’apprendre le détachement affectif pour te permettre d’aimer sans souffrir de dépendance ou co-dépendance. Ma mission n’est pas terminée, il y a encore du travail pour t’aider à aimer sans avoir peur de perdre celui que tu aimes, sans avoir peur de te sentir seule lorsque tu ne te sens pas entourée, et d’apprendre à entrer à l’intérieur de toi pour te reconnecter à ton petit enfant intérieur, à la source et y puiser la force que tu as en toi pour continuer à avancer sur ton chemin. Je t’aime,  mon âme perdure et restera toujours reliée à la tienne où que je sois.

Depuis que je suis arrivée au jardin des animaux, je peux t’envoyer des signes et te faire des petits coucous. Bien évidemment que je te protège et que je veille sur toi et sur vous tous. Lorsque je me manifeste un peu plus dans la matière c’est pour te rassurer et t’apporter du réconfort, pour te prouver qu’il y a une vie après la mort et que la mort est un nouveau soleil. Je me sens déjà bien ressourcée et après notre échange avec Christiane, je pousserai la porte du paradis qui se trouve juste derrière moi et j’irai rejoindre tous les autres animaux en  phase de repos, ressourcement et préparatifs de retour.

Tout le monde n’a pas le même objectif, certains vont rester et apporter à leur humain de la protection divine pour l’éternité, d’autres comme moi sont pressés de préparer le retour. N’aie aucun doute, tu vas me retrouver très vite. Ici l’espace-temps n’est pas du tout le même qu’ici-bas et lorsque tu te sentiras prête et te mettra à ma recherche, je le serai aussi.

Ta maison et ton cœur te semblent bien vides depuis mon départ. Tu as besoin de moi et de mon énergie pour continuer ta route, alors ne tardes pas, mets-toi très vite à ma recherche et nous pourrons continuer notre belle aventure ensemble. Ne te prive pas de ce bonheur qui te remplit d’amour et te fait te sentir pleine à l’intérieur de toi. Et fais-moi confiance, tu sauras me reconnaître, ce sera l’évidence, ce qu’on appelle la certitude de la vérité et le doute ne te sera plus permis.

Je t’aime ma petite maman d’amour et je te dis à très bientôt. Moi aussi j’ai besoin de continuer ma mission auprès de toi et de t’entourer de mes énergies ressourçantes et t’apporter de la tendresse et de l’amour.

Ton bébé pour toujours et à jamais.