width=La connexion avec Yuki s’est faite sur une route, elle était assise près du trottoir et m’a regardée avec des yeux très craintifs. Je lui ai expliqué qu’on m’avait envoyée vers elle pour lui donner un message et aussi pour l’aider à partir, car la violence de ce départ brutal n’avait sans doute pas pu être préparé, et que Estelle qui devait s’en occuper et la garder pendant les vacances de sa gardienne était très mal et que je devais lui dire qu’elle est désolée, qu’elle regrette beaucoup que les choses se soient passées ainsi et qu’elle ne soit pas en vie lorsque sa gardienne reviendra la chercher. Qu’elle est aussi tellement mal de devoir lui annoncer cette terrible nouvelle, ainsi qu’aux enfants.

Oui je suis ici entre deux, assise toujours à cet endroit où je me suis vue partir et cela me fait encore très peur. J’ai du stress et des angoisses car j’ai peur de devoir rester ici pour toujours. Ma gardienne me manque, je ne comprends pas ce qui m’arrive, mais je n’arrive pas à me relier à elle. Il y a un grand blocage alors qu’avant cet accident je sentais sa présence et je pouvais capter ses pensées et ses ressentis.

Depuis cette terrible nuit, le fil est coupé et je végète au bord de cette route.

Je vais t’aider à partir Yuki, je t’aiderai à rejoindre le paradis des animaux, ne t’inquiètes pas. As-tu un message pour Estelle ?

Oui, dis-lui de ne pas culpabiliser, dis-lui que ce n’est pas de sa faute, que je devais partir, j’avais très envie de retrouver ma gardienne et que j’ai guetté le moindre instant pour m’échapper. Elle n’y est pour rien si je n’ai pas eu de chance et que cette voiture m’a percutée de plein fouet. C’était d’ailleurs peut-être mieux comme ça, car j’aurais eu d’énormes difficultés à retourner chez moi et le stress aurait été encore plus grand. Nous les chats sommes très attachés à nos gardiens auprès de qui nous avons une mission, mais aussi à notre territoire et c’est très inconfortable pour nous d’être délocalisés ailleurs. J’en assume l’entière responsabilité et elle n’a pas besoin de culpabiliser et de douter d’elle.

Cela devait se passer comme ça, ma gardienne ayant quelque chose à apprendre de cette triste expérience. Lorsque je serai au jardin des animaux, j’espère à nouveau être reliée à elle et je pourrai lui envoyer des messages.

Si tu es prête maintenant Yuki, je vais t’accompagner un petit bout de chemin.

Je le suis.

Et elle est venu à côté de moi, elle s’est frottée à mes jambes et ensemble nous avons marché sur un trottoir au bord de l’eau qui s’est petit à petit transformé dans un magnifique chemin de lumière bordé de fleurs de toutes les couleurs. Lorsque nous nous sommes approchés du pont des fleurs, je me suis arrêtée, elle aussi. Elle m’a regardée avec beaucoup de gratitude et m’a dit merci.

Merci à toi, merci à Estelle de m’avoir permis de rejoindre le pont des fleurs et le paradis des animaux. Je lui en suis tellement reconnaissante, elle est dotée d’une grande bonté et générosité et ne mérite pas cette épreuve.

Puis elle a traversé le pont et s’est noyée dans l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Yuki, paix à ton âme !