width=Lorsque je suis arrivée sur le chemin, Zef était tapi, replié en boule avec ses 2 pattes avant qui lui  cachaient la tête. Je l’ai appelé, je me suis présentée, il a levé la tête et m’a regardée tristement. Je lui ai expliqué que son gardien m’envoyait vers lui pour lui dire qu’il l’aimait de tout son cœur et qu’il lui manquait terriblement.

Notre séparation fût si brutale et si inattendue. 

Mais sois certain que je ne t’ai pas abandonné à ton sort. Je n’ai pas fuis tout de suite de l’appartement.

J’ai tenté jusqu’au bout de vous chercher, toi et Macha, à tâtons dans l’épaisse fumée toxique qui m’aveuglait. Et j’ai crié ton nom pour que tu viennes à moi.

Mais alors que j’étais sur le point de suffoquer, perdu dans le noir, j’ai miraculeusement trouvé la sortie.

Je ne voulais pas sortir sans toi. J’ai repris mon souffle dehors pour revenir mais c’était trop tard, c’était impossible de rentrer dans l’appartement.

Pardonne-moi mon chat adoré de ne pas avoir réussi à te sauver.

M’entendais-tu quand j’ai crié ton nom?

Es-tu parti rapidement et sans souffrir?

Es-tu enfin dans la lumière, es-tu heureux maintenant?

Macha, la pauvre, que je devais garder temporairement à partir de ce jour, est-elle avec toi maintenant?

As-tu été heureux avec moi? Aurais-tu des reproches à me faire? (Dans ce cas je te demande pardon). Pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Comptes-tu me revenir au cours de ma vie actuelle? 

Dans ce cas je saurai te reconnaître ?

Mon beau Zef, avant de nous quitter dis-moi tout ce que tu as à me dire, et ce que je n’ai pas réussi à comprendre de toi pendant ton incarnation à mes côtés. 
Sache que je te considérais comme mon fils. Et que tu seras toujours dans mon cœur.

Adieu mon Zef.

Oh oui je sais qu’il ne voulait pas m’abandonner, qu’il a tout fait pour me sauver, mais c’était impossible. Avec Macha nous avons eu très peur, le démon du feu nous a fait très peur, les énergies étaient très mauvaises et tous les deux, nous sommes tout de suite sortis de notre corps. Impossible d’y retourner, la violence du choc, mais aussi l’enchaînement de l’arrivée d’un tas d’êtres mal intentionnés, l’odeur et l’épaisse fumée qui nous a traversés, nous a fait peur et nous a empêchés de retourner dans notre corps physique. Maintenant nous sommes là tous les deux et avons besoin d’aide pour partir au jardin des animaux.

Il est malheureux, il ne s’est pas encore remis de ce terrible incendie, le choc l’a aussi fait sortir de son corps et il porte à présent, lui aussi, des énergies qui ne lui appartiennent pas. Ces entités lui font du mal, ils le manipulent et le culpabilisent.

Dis-lui qu’il ne doit pas culpabiliser, il ne pouvait pas nous sauver, Macha et moi. Notre heure était venue pour tous les deux et c’était primordial que lui s’en sorte. Avec Macha nous avons essayé de barrer le chemin à ces parasites afin qu’il trouve la sortie et puisse survivre à cette tragédie.

Moi aussi je l’aime, je gravite toujours encore dans son entourage, mais ce n’est plus ma place et j’aspire à rejoindre le pont des fleurs et le jardin des animaux. Macha aussi, malgré les mauvaises énergies dont elle était chargée en arrivant, a besoin d’être aidée et mérite de rejoindre le jardin des animaux.

Je vous aiderai à le rejoindre Zef, ton gardien a juste quelques questions à te poser auparavant. Acceptes-tu d’y répondre ?

 Oui je l’ai entendu, mais comme je te l’ai dit, il m’était impossible de revenir dans mon corps physique, cela m’a permis de partir sans souffrir et Macha aussi. Mais ici ce n’est plus ma place et je veux partir au paradis des animaux maintenant. Macha aussi. J’ai été très heureux avec lui et je n’ai pas de reproches à lui faire, même si parfois je me sentais un peu seul. Je savais qu’il avait ses obligations et qu’il lui était parfois difficile de faire comprendre combien j’étais important pour lui et que j’occupais une place privilégiée dans sa vie. Dis-lui qu’il est important qu’il en prenne conscience et le dise à autrui.

Ma mission consistait à l’aider à se détacher affectivement afin qu’il puisse vivre les relations affectives d’une manière plus fluide, tout en affirmant sa personnalité. Il a encore des bagages de son enfance à supprimer, ainsi que des énergies qui ne lui appartiennent pas à renvoyer au plus profond des terres, des airs, des eaux, des feux ou des bois et c’est le moment de le faire.

Moi je souhaite lui revenir, je me sentais physiquement en forme et quelques semaines me suffiront pour me ressourcer. Je l’aime et je n’ai pas terminé ma mission. Je souhaite lui revenir pour l’aider à avancer dans sa vie afin de trouver le bonheur auquel il a droit et de le nettoyer énergétiquement lorsque c’est nécessaire. Qu’il n’en doute pas, il saura que c’est moi, ce sera plus qu’une évidence lorsque je me présenterai à lui.

Es-tu prêt Zef à rejoindre le paradis des animaux ? Tes messages lui seront transmis.

Oui je suis prêt.

Il s’est déplié, mis debout et ensemble nous avons emprunté le chemin. Macha s’est levée et ses yeux nous imploraient. Zef m’a regardée et m’a dit :

 Je ne peux pas la laisser. Est-ce qu’elle peut venir ?

Oui, et tous les trois nous avons emprunté un chemin d’abord aride, très sec, un chemin qui semblait avoir été brûlé, les broussailles étaient noires, et au fur et à mesure que nous avancions, celui-ci est devenu de plus en plus vert et lumineux avec des petites fleurs qui poussaient comme par magie, et lorsque je me suis arrêtée, la lumière devenant trop vive, ils se sont frottés tous les deux le museau, ils se sont fait pleins de câlins et ont escaladé les marches de l’escalier de l’arc en ciel pour se noyer dans cette puissante lumière.

 Au revoir Zef et Macha, paix à vos âmes.