Comme je m’y attendais, la connexion avec Zofia a eu lieu dans cette magnifique et luxuriante prairie qui se trouve après le pont des fleurs et juste avant l’entrée du paradis des animaux. Elle n’était pas seule, elle était avec sa petite sœur Finka et toutes les deux étaient enveloppées dans une extraordinaire bulle de lumière de toutes les couleurs de l’arc en ciel. Protégées toutes les deux par Ela, elles étaient visiblement bien entourées et encore plus que les autres animaux dans ce haut-lieu magique. C’était très plaisant à observer et surtout à ressentir, je me suis arrêtée un petit instant pour me laisser imprégner par cette forte énergie. Je pouvais à la fois ressentir de fortes vibrations, une grande puissance et à la fois je me sentais bien, apaisée et je pouvais me ressourcer. Après quelques instants je me suis avancée pour me présenter à Zofia et lui expliquer que j’avais des messages et des questions de la part de sa gardienne :

Ma petite Lulu,

En septembre 2020 on a décidé d’adopter Iana. Puis deux semaines plus tard, surprise, elle avait fait 4 bébés. Et parmi ces 4 petits êtres il y en avait un tout petit petit. C’était toi. Déjà différente à la naissance je t’ai surprotégé. Certains pensaient que tu n’allais pas forcément passer les premiers jours, mais dès le départ tu as été une petite ratte avec beaucoup de force. Tu es devenue super active, aventurière, et tellement gentille. On a décidé de vous garder toutes les 4. Tes sœurs ont grandi,  toi un peu moins. Tu avais vraiment une toute petite taille. Tu formais un duo de choc avec ta sœur Isabelle.  Et je m’en suis voulu de t’avoir privé de cette relation avec elle lors de son départ en février.

Il y a plusieurs semaines, tu as commencé à faire quelques bruits quand tu t’activais. On est allé au vétérinaire, on a essayé un traitement mais en fait il pensait que c’était mécanique et que tu n’étais pas malade. Ça n’avait pas l’air de te faire mal, ni de te déranger. Il nous a proposé une endoscopie pour voir plus profond mais il y avait 80% de chance de ne rien voir et je ne voulais pas faire subir à ton petit corps ce douloureux examen. Puis tu as continué ta petite vie de ratte adorable. Le mardi soir tu courrais de partout en sortie, tu es venue sur moi faire la folle. Tu étais si heureuse. Mercredi matin je suis allée te donner à manger, tu étais aussi en pleine forme, et tu t’es jeté sur ton repas avec toutes les autres ! Je vous ai laissé ensuite dormir ensemble, et le soir je suis revenue vous voir. J’ai eu un très mauvais pressentiment, je ne saurai l’expliquer. Je savais qu’il t’était arrivé quelque chose. On a commencé à te chercher et j’ai dû sortir car je savais ce qu’on allait trouver. Et j’avais raison. Ton petit corps était tout froid et endormi sous ton plaid. Tu n’étais plus là.

Ça me fait extrêmement mal de te perdre. Une semaine et demie après la perte d’Éla, je ne comprends pas. Toi qui allais si bien. Ma petite Lulu l’hurluberlu,  ma petite protégée,  je t’aime si fort. Je n’ai pas été à tes côtés lors de ton départ, j’étais dans la pièce à côté mais je ne t’ai pas entouré. J’espère que tu as pu trouver ton chemin vers la paix , que tu retrouves Isabelle et Ela. Ton départ fait un vide. Tu étais minuscule mais ta place dans mon cœur tellement grande. Et tu n’avais que 7 mois, c’est tellement injuste. Je t’aime à l’infini ! Repose en paix ma toute toute petite ratte d’amour.

Questions pour Zofia (Lulu)
– pourquoi es-tu partie ? As-tu un problème qu’on n’a pas su déceler ?
– es-tu partie dans ton sommeil ?
– as-tu retrouvé ta sœur et Ela ?
– es-tu bien arrivée au jardin des animaux ?
– aurais-je des signes de ta part ?
– as-tu été heureuse avec nous ?

 Depuis tout à l’heure je t’attends. J’ai bien compris lors de ta discussion avec Isabelle que tu viendrais me voir aussi, et puis je savais que ma maman allait trouver le moyen pour communiquer avec moi, car elle est en grande souffrance en ce moment. Depuis le début de l’année je suis son 3e bébé, son 3e petit compagnon, son enfant qui s’en va de l’autre côté du voile et la laisse dans une grande détresse. Je sais que c’est terrible pour elle et qu’elle a du mal à comprendre et à accepter nos départs.

Notre relation était tellement complice et fusionnelle, j’étais sa petite protégée, son petit ange et elle a beaucoup de mal à vivre cette nouvelle épreuve. Dis-lui que je l’aime et surtout dis-lui que j’ai bien fait mon passage. Ma petite sœur mais aussi Ela étaient là toutes les deux pour m’accompagner et me guider vers la lumière. Je suis montée aussitôt dans cette belle clairière où ne règne que paix et amour. Avec Finka nous passons tout notre temps ensemble depuis mon arrivée, tantôt nous nous reposons et nous ressourçons, tantôt nous nous amusons nous jouons ensemble et c’est si bon de l’avoir retrouvée.

Tu sais ma petite maman, j’étais ton bébé un peu chétif et tu m’as prise sous tes ailes, tu m’as choyée et câlinée avec beaucoup de tendresse et surtout une grande et immense empathie. Je n’ai manqué de rien mais j’étais de santé très fragile, mon petit cœur était malade et je sentais parfois de fortes oppressions dans la poitrine. Cela me faisait faire des bruits parfois bizarres, ça ne venait pas du ventre, c’était plus respiratoire et je cherchais plus à respirer avec mon ventre et me réfugiais souvent dans mon corps astral pour mieux le gérer. Tu ne pouvais pas le voir ni le comprendre et il n’y avait rien à faire, on ne pouvait pas me soigner. C’était congénital et je savais que je ne resterais pas longtemps auprès de toi dans cette incarnation physique.

J’étais en transition, sur mon chemin depuis ma naissance et ma petite sœur l’avait compris de suite. Son départ était accidentel mais je sais que de toute manière elle aurait trouvé le moyen de me rejoindre très vite. Nous étions toutes les deux très proches, des âmes sœurs en quelque sorte et incapables de vivre l’une sans l’autre, elle est partie avant moi et veillait sur moi depuis toutes ces semaines de là-haut, et puis elle était là avec Ela notre sœur Etre de lumière, et toutes les deux m’ont aidée à faire le passage dans la joie et la sérénité.

Pardon ma petite maman chérie, pardon pour tout le mal que je te fais. Pardon de n’être restée plus longtemps avec vous mais il valait mieux pour moi de remonter très vite au paradis des animaux pour me reposer et me ressourcer. Je t’aime et je sais que je te manque, tu me manques aussi même si je peux te voir et t’entendre. Seul mon petit corps, seule mon enveloppe corporelle n’est plus, mais mon âme est éternelle, reste reliée à la tienne et je peux tout sentir et capter toutes tes pensées.

Oui je suis partie dans mon sommeil, l’espace d’un très court instant j’ai ressenti une forte pression et j’ai vu le cordon d’argent qui était relié à mon petit corps se rompre, je savais que c’était fini pour moi et je me suis vue partir aussitôt sur ce chemin de lumière pour rejoindre ma petite sœur et Ela. Je n’avais pas peur, au contraire, j’étais attirée par la lumière que je voyais au bout du chemin et je me suis empressée à traverser le pont des fleurs. Tout s’est passé très vite et dans la paix. Ici tout est en harmonie et il fait si bon de pouvoir se reposer et se ressourcer.

Ces quelques mois certes trop courts ont été des moments de grand et pur bonheur. J’étais ton petit cœur et j’ai vécu des moments  intenses et inoubliables avec toi. Je vous aime tous mais c’était toi ma gardienne et je sais que je te retrouverai de nouveau sur un plan terrestre, car mon âme l’espère très fortement. En attendant je veille sur toi et je te ferai des petits coucous. Oui tu auras des signes de ma part, ne t’inquiètes pas. Tu es une maman au cœur rempli d’amour et d’empathie pour tes proches et tous les êtres de la terre, et de pouvoir vivre à tes côtés est une grande joie, un immense bonheur.

Tu as une relation privilégiée avec notre espèce et cela te permet d’avancer sur ton chemin et de te relier au plan divin. Mon départ ainsi que celui de Finka et d’Ela te permettent d’avoir, malgré tes souffrances, une grande ouverture d’esprit et te font comprendre qu’il y a une vie après la mort et que la mort est un nouveau soleil, cela pour nous les animaux mais aussi pour vous les humains. Ce que tu vis et traverses avec nos départs successifs te permet de voir les choses autrement, d’avoir la foi et la confiance et surtout t’aidera à ouvrir d’autre portes pour élargir profondément ta conscience.

Je t’aime ma petite maman. Ton petit cœur ne sera jamais très loin de toi, il veille sur toi. A bientôt !