Ma vision

Home/Ma vision
Ma vision 2017-03-31T13:37:41+00:00

Les animaux ne sont pas là par hasard. Ils font partie d’un tout et ont sur cette terre une mission bien définie. Ils ont un niveau de conscience et nous ouvrent à l’amour inconditionnel.

Le monde va mal et il est important, même si nous contribuons chacun à notre niveau, d’essayer d’éveiller l’inconscient collectif.
Nos animaux nous aiment et nous protègent. En contrepartie, nous les aimons et les chérissons. Mais nous devons aussi en dehors des soins et de la nourriture pour lesquels ils sont dépendants de nous, nous responsabiliser afin de les sécuriser.
Il faut des médiateurs qui expliquent à leurs gardiens que si leurs animaux vont mal, c’est parce qu’ils absorbent nos pensées, nos angoisses, nos états d’âme et parfois nos maladies.
Il faut beaucoup de compassion si l’on veut arriver à être le lien entre l’animal et son gardien et cette compassion je l’ai depuis toujours.
Si à travers les messages des animaux, j’arrive à faire prendre conscience à leur gardien que les animaux ont une âme, qu’ils ne sont pas dans le jugement, qu’ils sont là pour nous, pour nous aider à avancer, à évoluer, qu’ils nous ouvrent à l’amour, j’aurai en toute petite partie réussi à aider l’être humain mais surtout les animaux.
Les gardiens pourront le valider par des faits concrets, mais à travers mon message, je leur montrerai que les animaux fonctionnent par télépathie et qu’ils arrivent à capter toutes nos pensées et nos intentions même s’ils ne sont pas à côté de nous car ils sont toujours reliés à nous et que nous ne nous sommes pas choisis par hasard.
L’animal nous renvoie notre image, il est notre miroir. Tant dans nos moments de bonheur et de légèreté, que dans les passages plus difficiles de notre vie.
Aujourd’hui grâce à la communication animale, je peux aider et comprendre les animaux et la relation qu’ils ont avec leur gardien. Et très souvent, le comportement d’un animal s’explique et se solutionne évitant à leur gardien d’avoir recours à l’abandon ou au pire à l’euthanasie.