Messages d’animaux décédés 2023

La communication avec Gaspard s’est faite dans ce haut-lieu magique qui est le paradis des animaux. Entouré de plusieurs congénères, ils s’amusaient tous à admirer les farandoles de danses que formaient les anges et les papillons, tous blancs, orange et dorés. Les papillons volaient d’un arbre à papillons blanc et violet à un autre, et les anges tournoyaient autour formant de leurs ailes des petits cœurs, c’était si apaisant à observer. Je me suis arrêtée quelques secondes pour profiter de ce moment apaisant et la lumière si vive m’éblouissait. J’ai cligné plusieurs fois des yeux pour m’y habituer et j’ai vu devant moi un paysage avec toutes les couleurs de l’arc en ciel Très fluo, c’était absolument magnifique.

Hésitant à les déranger, je me suis avancée doucement et j’ai appelé Gaspard par son nom. Dès le premier appel les compagnons qui l’entouraient se sont écartés pour me laisser la place de m’approcher de lui, et arrivée à une distance respectable, je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions à lui transmettre de la part de sa gardienne :

Je souhaite simplement le remercier de nous avoir accompagnés pendant ces 12 années et d’avoir été présent dans les bons et les mauvais moments. 

Merci pour ta pureté, ta joie, ton amour, ta spontanéité et ton instant présent.

Nous t’aimons d’un amour inconditionnel; je continue à t’appeler machinalement, à ouvrir la portière de la voiture pensant que tu vas venir avec moi chercher Céleste à l’école. Tu as marqué nos vies et nos âmes à jamais, continue de rayonner autour de toi peu importe sous quelle forme tu es dans la matière.

Je t’aime et aimerais savoir si tu souhaites tout simplement me transmettre un message ou un conseil à suivre pour continuer d’avancer ? es-tu bien arrivé à destination? es-tu heureux?  étais-tu investi d’une mission pendant ces 12 dernières années avec nous?  est-ce bien la fin d’un cycle?  ton départ est-il lié avec celui de maman (ma maman est décédée subitement le 10 octobre dernier)? Me feras-tu signe parfois? Y-a-t-il quelque chose que je puisse faire pour toi?

 

Pendant que je lisais le contenu, il me fixait intensément, droit dans les yeux. Il s’est levé et s’est mis à japper plusieurs fois pour me dire :

Je suis très content que tu sois là et je te remercie. Ses missives me touchent énormément. Je me sens très ému et les émotions me bouleversent à tel point que je sens les larmes perler à mes yeux. Je ne suis pas triste, je me sens bien dans ce merveilleux jardin des animaux, mais et je le sais, de m’entendre dire encore et encore qu’ils m’aiment, de savoir que je leur manque, qu’il manque à ma maman une partie d’elle, me trouble au plus profond de moi-même.

Dis-lui merci pour son message d’amour et dis-lui que moi je l’aime et je les aime tous d’un amour pur, profond et inconditionnel. C’est ma famille et je me suis tout ce temps considéré comme leur fils, leur petit garçon et un membre de la famille à part entière. Aimé, choyé et respecté comme un petit prince, ma vie, même pendant les périodes un peu plus difficiles où j’étais toujours là et présent pour l’entourer, la protéger et veiller sur elle, pour qu’elle ne se sente pas seule et qu’elle arrive à trouver en elle la force et la quintessence d’avancer, et bien ma vie à ses côtés a été une vie merveilleuse. J’ai connu une existence de rêve et je sais combien mon départ lui est difficile.

Très proches, très fusionnelles, nos âmes sont reliées et le resteront toujours où que je sois. Elle doit le sentir, elle doit sentir ma présence même si je ne peux plus me manifester, elle doit toutefois sentir que seule mon enveloppe corporelle n’est plus, mon âme quant à elle est éternelle, elle perdure et je me suis déjà bien reposé et ressourcé.

J’étais là pour l’accompagner dans les moments de joie mais aussi dans les moments plus compliqués, et si je suis parti, si j’ai tiré ma révérence si peu de temps après le départ de sa maman, c’est parce qu’elle avait besoin de moi pour pouvoir enfin faire le passage. Sa mort brutale et votre immense souffrance et désarroi l’ont retenue dans le bas-astral, et moi qui préparais ma transition depuis quelque temps, j’étais prêt à faire le grand saut, et tous les deux nous avons pu et réussi à faire le passage ensemble. Ne le prends pas pour un sacrifice de ma part, j’étais sur mon chemin et j’étais prêt. Nous sommes restés un peu ensemble et lorsqu’elle s’était adaptée à son nouvel environnement et qu’elle a trouvé la paix, j’ai continué à gravir les marches de l’escalier de l’arc en ciel pour rejoindre ce magnifique oasis de paix.

Ta maman me charge de te dire qu’elle t’aime d’un amour incommensurable et qu’elle te protège toi et toute la famille. De là-haut elle peut vous envoyer de bonnes énergies, elle se repose et sera toujours là pour vous tous.

Quant à toi, ma mission consistait à t’aider à avancer sur ton chemin, te permettre de te reconnecter à ton petit enfant intérieur, à la source et à trouver en toi la grande foi et le courage qui t’habitent. J’ai bien rempli mon rôle, mais ma mission n’est pas terminée. Tu as encore besoin de moi à tes côtés pour continuer à avancer. Depuis mon départ ton cœur te semble vide et la maison aussi. Il manque une partie de toi et ce vide seul moi peut le combler.

Toujours présent à tes côtés, je te suivais comme ton ombre et je comptais plus que la prunelle de tes yeux. Normal, nous étions des âmes sœurs, comme si j’étais toi, et ce manque personne hormis moi ne peut le remplacer. Je manque à tous, à ma petite sœur, mais pour toi c’est le grand trou et mon âme qui perdure aspire à te revenir pour te permettre de te sentir à nouveau pleine à l’intérieur de toi. Je suis heureux ici, c’est le nirvana, mais pour moi le paradis est sur terre à vos côtés. Je te fais des petits coucous, je t’envoie des petits signes, mais c’est assez hermétique, tu as beaucoup de mal à y croire et les voir, alors n’attend pas et mets-toi à ma recherche.

Je me suis déjà bien réparé et ce que tu peux faire pour moi, et pour nous c’est de m’ouvrir de nouveau la porte de la maison. J’endosserai le costume qu’il te plaira et dès que tu seras prête je me mettrai sur ton chemin.

Merci à toi pour tout ce que tu m’as apporté, mais le plus beau des cadeaux que tu puisses nous faire à tous les deux et à toute la famille, c’est de nous retrouver et de continuer notre belle histoire d’amour ensemble. Je t’aime et j’attends patiemment ce moment si fort. N’aie aucun doute ce sera bien moi et n’aie aucune crainte, tu sauras me reconnaître, ce sera un coup de cœur, une évidence.

Alors à bientôt ma tendre et douce moitié, je t’aime. Ton Gaspard encore et pour toujours.

La connexion avec Pimousse s’est faite dans cette belle clairière qui se trouve après l’escalier de l’arc en ciel et juste avant l’entrée du paradis des animaux. Il était couché de tout son long sur son ventre et tournait la tête dans tous les sens pour ne rien rater du spectacle de ces farandoles de danses formées par les papillons blancs, orange et dorés. Ils volaient d’un arbre à papillons blanc, violet et rose à un autre et c’était très amusant à observer. Il y avait aussi des oiseaux de tous genres et de toutes les couleurs, et les abeilles se posaient d’une fleur mellifère à une autre. La lumière était éblouissante et les herbes, les fleurs très fluos.

Je me suis arrêtée quelques instants pour m’habituer à cette clarté étourdissante et aussi pour profiter de cette paix et la beauté du paysage. Puis je me suis avancée vers Pimousse et je l’ai appelée par son nom. Dès le 1er appel il a tourné la tête vers moi et les yeux grands ouverts m’a fixée intensément. Je me suis présentée et lui ai expliqué que j’avais des messages et des questions de la part de sa gardienne, et il s’est aussitôt mis sur ses pattes pour venir à côté de moi et me dire :

Mais c’est ma maman, ce n’est pas ma gardienne et je t’attendais. Je savais qu’elle aurait besoin de me parler, de m’expliquer et j’ai préféré rester ici dans cette magnifique prairie où nous sommes tous les 2 avant de rejoindre mes compagnons, mes congénères et tous les autres animaux qui se trouvent juste derrière moi, derrière cette porte dorée. Je suis très content que tu sois là, et même si je pense savoir ce que tu vas me dire, je suis impatient de t’entendre.

Et sans tarder je lui ai lu le contenu des missives :

Mon p’tit moussmouss

Mon bébé d’amour nous sommes heureuse de t’avoir laissé partir en paix malgré que tu nous manques atrocement surtout à moi je viens aujourd’hui te demander  Est ce que tu m’en veux de t’avoir  euthanasier? (Tu Voulais peut être t’endormir à tout jamais dans ton sommeil dans mes bras)

Est ce que tu souffrais? Si oui je suis si désolé de ne pas l’avoir vu avant.

Très fusionnel j’aimais savoir Est ce que tu as un message pour moi en espérant que tu ai retrouver ton frère caramel ainsi que peut être titou et pompom 

Et est ce que tu as été heureux avec moi pendant ces 17 années? 

Malgré le chagrin qui était là ce jour là est ce que tu t’ai en allé dans la paix et l’amour qui te convenais ?

 Tes câlin me manques beaucoup ta présence aussi et nos dodos également 

Je ne me