Messages d'animaux décédés d'avant 2017

sumi mars15 005Sumi, j’ai un message à te transmettre de ta gardienne Cathie

«  Je te remercie de m’avoir choisie pour les 6 mois  passés avec moi. Tu m’as à nouveau appris à rire, à aimer la vie alors que j’étais dépressive après la perte de Poona. Merci pour ces moments inoubliables. Tu resteras toujours dans mon cœur, mais maintenant tu dois partir vers la lumière. Retourne à la source, reposes toi, reviens si tu veux, mais préviens-moi. Merci pour Jessie. Tu me manques et je ne t’oublierais jamais. Reviens me visiter. Adieu Sumele, machs gut. »

Merci à elle, ces 6 mois ont été que du bonheur et même si ce fut court, j’ai réussi pendant cette période, à lui rendre la joie de vivre. Je ne pouvais pas rester plus longtemps, il lui fallait une chienne beaucoup plus jeune, une chienne pleine de vigueur et qui peut rester et l’accompagner pendant quelques années. Elle a maintenant besoin de l’énergie d’un compagnon qui l’aide à se reconnecter à sa source, Jessie est là pour cette mission. Maintenant que Poona est partie, je peux moi-aussi partir la retrouver au jardin des animaux, et ensemble nous leur enverront la lumière et des énergies reconstructives. Elle en a besoin pour sa santé et son bien-être. Ce sera aussi plus facile pour Jessie, elle se sentira maintenant libérée d’un poids, d’une charge qu’elle portait et qui ne lui appartenait pas. Dis-lui merci pour tout l’amour qu’elle porte dans son cœur pour les animaux, et que je serai très heureuse de revenir chez elle lorsque ce sera le moment.

Elle s’est levée doucement, complètement ankylosée, et au bout de quelques secondes, s’est noyée dans la lumière.

V__8F91Tavia est couchée sur le canapé, elle est en attente.  Je lui demande si elle accepte de me parler. Elle lève les yeux, mais sa tête reste couchée sur un coussin. Tania tu n’es pas partie, pourquoi ?

Je me suis sentie si bien ici, j’étais si heureuse et j’avais tellement envie de rester longtemps avec eux. Malgré mes douleurs, je n’étais pas prête à partir car ils ne l’étaient pas. J’aimerais tellement à travers Nina pouvoir encore rester.

Oui je comprends Tavia, mais tu sais que ce n’est pas ta place. Nina a  le droit de vivre sa vie de chienne, et elle mérite d’être heureuse, c’est important que tu partes et lui laisses prendre sa place.

Oui je sais, mais ils ont été tellement malheureux, et moi j’étais tellement heureuse chez eux que je ne pouvais pas partir.

Je comprends, mais Tavia tu dois les laisser maintenant, et partir vers la lumière. Tu as besoin de te ressourcer et lorsque tu seras prête, tu pourras revenir les voir, je suis certaine qu’ils accepteront de t’accueillir à nouveau.

Oui j’aimerais bien, dis leur que je les aime et que je suis désolée de leur avoir créé autant de souffrances.

Ne t’inquiètes pas Tavia, ils t’ont accompagnée avec amour et ton message leur sera donné, tu peux partir en toute sérénité maintenant afin que Nina puisse à son tour être heureuse et s’épanouir.

Elle s’est levée tout doucement, m’a regardée, un regard rempli de nostalgie, puis elle est partie sans se retourner. Elle s’est avancée sur le chemin qui est devenu très lumineux avec des petites lucioles qui brillaient de partout, je l’ai vue essayant de les attraper au passage. Une porte dorée s’est ouverte sur une éblouissante lumière blanche et elle a disparu.

IMG_186459502288461Lola est là, assise sur le chemin. Elle me semble triste. Je lui explique que sa gardienne aimerait savoir si elle est bien là où elle se trouve. Elle me regarde d’un air navré.

Je ne souffre plus, je ne ressens plus aucune douleur et je pourrais rester assise ici pendant des jours, des mois, des années entières. Mais ce n’est pas ma place, et je souhaite partir. Je souhaite, oui j’espère trouver le jardin des animaux. Je sais que là-bas c’est le paradis, et il me tarde d’y être pour me ressourcer et revenir chez elle. Oui, tu peux lui dire que je ne lui en veux pas de m’avoir aidée à partir, c’était ce qu’elle devait faire, mais elle ne doit pas maintenant le regretter et culpabiliser. J’ai eu une existence remplie d’amour et de tendresse. Tantôt j’étais sa petite sœur, sa meilleure amie, sa confidente, et tantôt sa petite fille. J’ai aimée tous ces rôles et à chaque instant de sa vie, de l’adolescence à l’âge adulte et de parent maintenant, je l’ai accompagnée, et je n’ai pas failli à ma mission. J’étais là pour elle, pour l’aider à grandir, à construire sa vie, et j’ai su rassurer et protéger son petit enfant intérieur, tant dans les moments de joies et de quiétude, que dans les moments plus difficiles. Ma vie avec elle a été belle et de la voir triste et en souffrance me chagrine.

Oui Lola, elle me charge de te dire que tu lui manque énormément, que tu es dans chacune de ses pensées. Toute la famille pense à toi, et ta copine Nina te cherche.

Non, Nina ne me cherche pas, elle me voie et on se parle. Ce qui la perturbe, c’est que je sois encore là, car elle aussi sait que ce n’est plus ma place.

Ta gardienne te remercie, tu étais une chienne parfaite et te dit « je t’aimerais tout ma vie ma chérie »

Dis-lui que je le sais, qu’elle n’a pas besoin de me le dire. Dis-lui que je dois à présent partir et que je sais qu’elle ne m’oubliera pas. Comment le pourrait-elle ? Moi aussi je l’aime et je souhaite très vite revenir chez elle. Pour elle, mais aussi pour son bébé, pour être une petite compagne de jeu pour son garçon. C’est ma famille, et je ne l’abandonne pas. Je m’en vais juste quelques temps, et je reviendrai dans le corps d’une petite chienne espiègle et en bonne santé. Je suis apaisée maintenant, je sais qu’elle retrouvera la sérénité et n’aura plus autant le cœur et la gorge serrés lorsqu’elle pensera à moi. Dis-lui merci de m’avoir tant aimée, de m’avoir toujours été fidèle et que ses messages, notre rencontre vont enfin la soulager, parce que je me sens à présent le droit de la laisser.

C’est ce qu’elle souhaite pour toi Lola, même si ta présence physique lui manque. Elle souhaite que tu sois bien et heureuse de l’autre côté du chemin. Tu peux partir vers la lumière à présent, n’hésite pas.

Le chemin est devenu de plus en plus lumineux, et Lola s’est noyée dans cette magnifique lumière.

JipsyJipsy, tes gardiens sont en souffrance, M…..-C…… et les 2 enfants aimeraient te dire qu’ils t’aiment énormément et que tu leur manque beaucoup.

Moi aussi je les aime et je suis vraiment désolé de leur causer tant de peine. Je suis encore très présent dans leur entourage, je sais qu’ils me pleurent et