width=Ta gardienne me charge de communiquer avec toi. Je dois te transmettre des messages de sa part et aussi te poser quelques questions :

Je l’avais baptisé Moka mais les gens pensent tout de suite au café alors je cherchais quelque chose de plus valorisant pour lui. Il ne répond pas quand je l’appelle alors je ne sais pas si c’est qu’il n’aime pas. J’ai essayé plusieurs prénoms mais sans succès. Je vais finir par trouver je suppose à force de chercher. 

Je souhaiterais savoir s’il est heureux avec moi, s’il se sent bien et s’il a besoin de me transmettre un message particulier. Je voudrais également savoir s’il a des douleurs physiques (il tousse de temps en temps et là en vous écrivant, j’ai dû arrêter car il s’est mis à crier et à se racler la gorge. Je l’ai emmené chez le vétérinaire mais il n’a rien vu).

Pour ma part je voudrais qu’il sache que je l’aime profondément et que je lui suis extrêmement reconnaissante de partager ma vie et de m’apporter autant de joie. Il est doux, câlin, intelligent et joueur. C’est un petit chien parfait. Je voudrais aussi qu’il sache que je ne l’abandonnerai jamais. Il était très anxieux au début et même s’il a l’air d’aller mieux, je voudrais le rassurer là-dessus.

Moka ne me dérange pas, nous les animaux ne sommes pas comme vous les humains et ne trouvons aucun prénom ridicule, malgré que les prénoms que vous nous donnez le soient souvent. Non si tu as envie de garder Moka, garde Moka mais ne suis-je pas ton petit Trésor ?

Trésor m’irait très bien car même si tu ne l’as pas encore compris je suis ton petit trésor. Ne te pose pas trop de questions, je me sens bien avec toi, chez toi, et chez toi c’est aussi chez moi. Et même si tu doutes, on se connaît déjà, nous étions déjà ensemble et tu devrais le remarquer car tu as retrouvé le toutou doux, câlin, intelligent et joueur.

Je suis heureux de t’avoir retrouvée, même si au départ je craignais que tu ne le comprennes pas. Le fait de ne pas me trouver de prénom qui me sied m’a fait penser que tu avais des doutes quant à mon adoption et cela m’a rendu bien anxieux. Oui j’ai eu peur de l’abandon, je suis passé par là..

Je sais que tu m’aimes et moi je t’aime aussi. Nous sommes reliés tous les deux et j’ai évidemment une mission auprès de toi. Je suis là pour te faire rire, pour te faire bouger, pour jouer avec moi et t’amuser. Pour ouvrir ton cœur comme celui d’une jeune fille et pour t’aider à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Je dois t’aider à avancer sur ton chemin de vie, spirituel aussi, avec joie et beaucoup d’insouciance. Cette insouciance qui t’as beaucoup manquée dans ta vie et je suis très content de pouvoir la partager avec toi.

Je serai à tes côtés pour partager avec toi des années meilleures que celles que tu as déjà pu connaître et j’en suis ravi. N’oublie pas, je suis ton petit garçon, ton petit trésor et je t’apporterai les plaisirs d’être une maman comblée.

Je n’ai pas de douleur physique lorsque je me racle la gorge, c’est parce qu’elle est sèche et que j’avale des poils, c’est désagréable mais pas douloureux. Juste la peur, la sensation de m’étouffer.

 width=Pookie, tes gardiens ont des messages et des questions pour toi :

Stéphanie : Pourquoi es-tu agressive envers toutes les personnes que l’on croise dehors qui n’ont pas de chien? Envers nos invités ? ET les chats?

Boris : Pourquoi n’arrive tu pas à dormir profondément quand tu n’es pas chez toi? Pourquoi tu aboie des que tu entends un bruit? Aimerais-tu un ami chat pour te tenir compagnie lorsque je dois partir de l’appartement?

Stéphanie : Est-ce que tu nous permets de te faire stériliser? 

Boris et Stéphanie : Est ce que les cours de dressage avec Taridou ou laetitia lui sont bénéfiques? 

Boris et Stéphanie : Lorsqu’on aura en bébé, l’aimeras tu comme tu nous aimes? 

Boris et Stéphanie : Pour finir nous sommes très heureux de t’avoir accueilli dans notre couple. Nous t’aimons comme notre enfant. Et nous souhaiterions connaître ta mission de vie pour que la tienne soit aussi enrichissante. 

 Je suis d’un tempérament assez exclusif et ma mission consiste à vous protéger. Je me dois de veiller sur vous coûte que coûte, et je n’aime pas lorsqu’on s’approche de vous. Je me sens considéré comme votre enfant certes, mais c’est plus moi qui dois être votre protecteur que l’inverse. Je suis en quelque sorte votre gardien et je n’aime pas que les personnes, les invités et les chats s’approchent de vous. Je me charge de les tenir à distance.

Ce n’est pas bien Pookie de les agresser, ils ne leur veulent pas de mal et ton comportement est très gênant et désagréable pour tes gardiens. Les protéger ne signifie pas être possessif et empêcher toute tierce personne de les approcher.

Ah bon ? Je ne me rends pas bien compte c’est vrai que je suis constamment sur le qui-vive et je me sens très vite dépassée par la situation. Je stresse, je panique et ça me rend agressive. C’est aussi la raison pour laquelle je ne dors pas sur mes 2 oreilles lorsque je ne suis pas chez moi. Je guette, je surveille, je suis constamment aux aguets et j’aboie, je me manifeste au moindre bruit, mais c’est normal non ? C’est bien le rôle premier d’un chien ?

Oui je ne peux le contester Pookie, mais tu dois aussi te sentir en sécurité pour être bien dans ta tête et dans ta peau, et ne pas être à l’affut du moindre bruit et cela dérange aussi tes gardiens dans leur sommeil.

Je crains d’avoir tout faux, cela m’inquiète…

Oui j’aime bien les cours de dressage, cela me permet de m’exprimer physiquement et de me dépenser.

Tu devras faire encore plus d’effort Pookie pour t’adapter et n’as-tu pas une autre mission de vie auprès de l’un d’eux en particulier ?

Si, c’est Boris mon gardien et ma mission auprès de lui consiste à redevenir celui qu’il a été petit. De l’aider à se reconnecter à son petit enfant intérieur, à sa source et c’est aussi une des raisons pour laquelle je ne veux pas qu’on s’approche trop près de lui, je me dois de veiller à ce qu’on ne lui fasse pas de mal.

Moi aussi je les aime, même si je prends mon rôle de « chien gardien » très au sérieux, je me sens être leur petit garçon et lorsque le bébé arrivera, je l’aimerai et le prendrai sous mon aile. Je veillerai sur lui comme personne ne saura le faire et même si je dois être un peu moins possessive vis-à-vis d’eux, je le protègerai envers et contre tout.

Si je veux un ami chat comme compagnie ? Quelle idée, j’ai déjà du mal à les tolérer dehors, en avoir un comme compagnon ? Non merci et la stérilisation ? Si c’est pour mon bien-être oui…

 width=Farouk, ta gardienne me charge de messages pour toi et aimerait que tu répondes à ses questions.

Pour Farouk, mes questions:

Comment te sens-tu dans la nouvelle maison?

As-tu mal quelque part?

Ton dos est-il détendu?

Comment vont tes dents? Elles sont entartrées mais le vétérinaire ne veut pas t’opérer pour le moment et moi non plus.

Y a-t-il quelque chose que tu souhaiterais et que je pourrais t’apporter?

La nourriture te convient-elle? Je suis heureuse de te voir manger et réclamer ….Dis-moi ce que tu préfères.

 Ma communication.

Mon Farouk je t’aime et j’espère que je ne t’étouffe pas trop avec cet amour…..

J’ai conscience que Erka la malinoise Haru, Cixi et enfin Zazou te dérangent par leur présence dans la maison mais cela ne change rien à ce qui nous unit.

Je les aime aussi, n’en prends pas ombrage.

Merci d’accepter si calmement les gouttes d’EPS de plantes que je te mets de force dans la gueule avec une seringue et un bisou, c’est vraiment nécessaire pour nettoyer ton foie et tes reins qui  fonctionnent moins bien.

Mon désir est que tu continues de te sentir bien dans cette maison, le jardin va bientôt être aménagé et tu devrais te sentir encore mieux cet été avec des arbres  qui vont t’apporter de la fraîcheur, des buissons odorants …

J’ai vu que cela a été difficile pour toi de quitter Verrières le Buisson et le bois où tu étais le Roi incontesté mais il le fallait et tu le sais.

Ici il y a beaucoup d’autres matous pas toujours très sympathiques aussi j’aimerais que tu rentres toujours le soir à l’abri dans la maison cet été car cela m’effraie de te savoir en danger dehors comme l’été passé quand nous sommes arrivés.

Je te remercie pour ton amour immense et ta fidélité depuis si longtemps.

La maison est grande, mais l’espace exigüe pour moi et j’adore pouvoir sortir dans le jardin.

 Il m’avait semblé que la maison est grande et qu’il y a plein d’endroits pour vous les chats ?

Oui je dois reconnaître qu’il y a de quoi faire, mais je ne suis pas le seul ici et cela me contrarie.

Mais s’il y a beaucoup d’espace, vous ne vous marchez pas sur les pattes ?

Si justement, c’est là le problème. Je suis d’un tempérament un peu exclusif et j’aimerais être le seul ici. Je n’aime pas trop partager, ni le lieu et encore moins ma gardienne. C’est ma maman et je voudrais être son seul garçon. Je suis, à moi seul, capable de lui apporter tout l’amour dont elle a besoin.

On m’a envoyé vers elle (mari) pour la nettoyer énergétiquement et la protéger. Pour l’aider à faire son deuil et surtout pour lui faire sentir une présence permanente. Le choc émotionnel qu’elle a subi au départ de son conjoint, l’a plongée dans une immense détresse et je suis venu chez elle pour lui faire comprendre qu’elle doit se battre et ne pas se laisser marcher sur les pieds. C’est ce que je fais avec mes congénères !

Dis à ma maman, que oui je suis son petit garçon, que je l’aime aussi et je suis désolé d’être parfois un peu grincheux, mais on me l’a confiée et je dois l’aider à porter tout ce qui est trop difficile pour elle et qui peut nuire à sa santé.

Je suis pressé de retrouver un jardin avec un coin un peu sauvage, j’espère pas trop arboré, pour me donner l’illusion de retrouver le bois où je me sentais en effet le roi. Je sais que ma place est auprès de toi, ici maintenant et j’aime être le roi ici aussi.

Je n’ai pas vraiment mal, j’ai des bobos et l’arrière train au niveau de la colonne me titille un peu. La bouche est sensible aussi, mais je ne veux pas retourner chez le véto et surtout pas y rester.

Que souhaiter de plus ? Tu m’apportes déjà tout. J’étais un petit chaton très sauvage abandonné par sa maman, j’ai eu beaucoup de chance d’être adopté par une autre maman au cœur rempli d’amour et d’empathie. Il était meurtri et en grande souffrance, un peu en colère aussi ce cœur, et tu ne l’as pas pour autant fermé, tu ne t’es pas repliée sur toi, au contraire tu m’as apporté la tendresse et la sécurité dont j’avais besoin. Tu me permets de te suivre comme un petit chien et ça me rend très heureux.

Merci d’être là pour nous, même si je ne suis pas très sociable avec les autres compagnons, mais lorsqu’on est un chat de la rue on apprend tout petit à se défendre et des congénères pas sympas, il en traîne ici.

Ne t’inquiète pas, cela se passera mieux que l’été dernier où j’étais tout de même très perturbé par ce changement de territoire.

Je sais que les gouttes que tu m’obliges à prendre sont pour mon bien et ce qui est bon pour ma santé l’est pour toi aussi, alors je me laisse faire avec le bisou en prime, je l’attends et je l’adore.

J’aime plus les aliments faciles à mastiquer maintenant, mes dents sont sensibles et mes gencives aussi. J’ai faim et j’aime manger, j’aime beaucoup le thon.

Tu es une maman d’amour, tu nous aimes d’un amour inconditionnel, mais ne l’oublie pas tu as aussi besoin de l’amour des humains pour ton bien-être et ton équilibre. Même si je suis le petit mec jaloux, je peux le comprendre. Je t’aime.

 width=Mes questions:

Où passes-tu la nuit et le jour?

Te sens-tu en sécurité?

As-tu des copains?

Que fais-tu dans la journée?

As-tu des douleurs?

Pourquoi ne viens-tu plus dans le jardin comme avant?

La nourriture que je te donne te convient-elle?

Comment te sens-tu?

 Je ne suis jamais très loin, ne t’inquiètes pas. La nuit je me charge de transmuter les énergies des alentours et le jour je me repose, je dors et nettoie les endroits où je me trouve. Je suis un chat de type sentinelle et ma mission consiste à nettoyer les extérieurs et tout le quartier. Je ne suis pas un chat d’appartement et chez toi il y a de toute manière déjà trop de chats et tu n’as pas besoin de mon énergie. Ils sont tous là pour toi et ont chacun leur mission. Il y a beaucoup de chats qui rôdent par ici, surtout à la tombée de la nuit et au petit matin, et certains d’entre eux ne sont pas très sociables. Je me suis déjà battue pour défendre mon territoire, la sécurité n’existe pas à l’extérieur mais je veille et je protège mon territoire.

Oui quelques bobos, pattes et arrière train mais rien de grave et tout à fait supportable.

Je ne viens plus dans le jardin parce que je suis plus occupée ailleurs en ce moment, mais j’y reviendrai.
Je ne manque de rien et j’aime ce que tu me donnes à manger, je ne suis pas très difficile, l’essentiel est de me rassasier. Je me sens bien comme ça et demain est un autre jour et peut-être que mon travail m’amènera de nouveau plus dans le jardin et autour de la maison.

Ta gardienne me charge aussi d’un message pour toi Cixi :

 Message à lui transmettre:

Chère Cixi,

J’aimerais tant que tu viennes dans la maison avec nous.

Je suis très triste quand je me couche le soir de te savoir seule au froid et peut être pas en sécurité car je t’ai vu venir un matin avec des poils arrachés!

Ici il y a de la place, tu serais libre d’entrer et de sortir par les chatières que tu connais.

Farouk a mauvais caractère mais il est comme ça avec Haru, Erka et Zazou que tu croises parfois et qui s’est installé.

Je t’aime …dis-moi ce que je dois faire pour que tu viennes et que tu te sentes chez toi .

Je ne veux plus t’enfermer de force, je l’ai fait pour aller chez le véto car tu boitais et au début après le déménagement pour que tu te repères.

La nuit quand tout le monde dort, tu peux entrer car tu connais le chemin…

J’ai même installé un coussin dans le garage, un panier dans le cellier et il y a plein d’autres endroits où te cacher…

J’espère de tout cœur te voir chez nous qui est aussi chez toi!

Je t’embrasse sur la tête comme tu aimes.

À bientôt chez toi.

 Merci pour ton message d’amour, moi aussi je t’aime et c’est vrai que j’ai beaucoup de plaisir lorsque tu me câlines, mais tu dois comprendre que j’ai une mission qui m’oblige à plus m’occuper de l’extérieur que de l’intérieur ou d’une personne. Nous les animaux sommes en service, à votre service et mon travail me retient plus en dehors, je vais et je viens et j’apprécie beaucoup ce que tu me donnes à chaque passage. Le chat qui vient de s’installer a une mission de sentinelle aussi et il se charge déjà des énergies du jardin, cela me fait moins de travail, donc moins de présence chez toi et plus dans les environs.

J’ai compris la raison pour laquelle tu m’as enfermée lorsque nous sommes arrivés ici et pour moi c’était très difficile à vivre et je préfère me trouver dans un milieu un peu plus hostile que d’être enfermée contre mon gré. Je sais qu’il y a plein d’endroits où me cacher chez toi, je les connais et j’y viens quelquefois mais encore une fois je me sens plus utile dans un environnement plus vaste.

C’est vrai que j’ai vécu un abandon, des situations difficiles, mais cela n’a rien à voir avec mon attitude maintenant Ne te tracasse pas pour moi, tu mérites de te sentir bien en paix et en harmonie avec toi-même car tu es une gardienne, oui malgré mes absences, mon indisponibilité en ce moment, je me sens reliée à toi et je t’aime. Tu es très généreuse, une personne remplie d’amour et d’empathie pour les animaux et surtout les chats.

Ce n’est pas le cas de ton Farouk qui lui a besoin de faire des efforts pour nous supporter. Je ne l’aime pas, il a beaucoup à apprendre de la vie et son empathie envers les autres n’est pas très présente. La question que je me pose « s’aime-t-il ? » Pour aimer les autres, il faut commencer à s’aimer soi-même. Dis-lui de faire un effort pour avancer dans la vie, il faut ouvrir son cœur à soi et aux autres.

Quant à la maison, je sais que c’est chez moi, je suis rassurée et si j’ai besoin je sais où aller, sois en certaine aussi. Si je suis moins présente c’est parce que j’ai à faire ailleurs.

 width=Nathalie aimerait savoir si tu souffres physiquement et si oui, ce qu’elle pourrait faire pour te soulager.

Je ressens une douleur dans la bouche, en bas et surtout lorsque je mange, c’est supportable malgré que ce soit lancinant de temps à autre et que j’ai comme des pointes. Les dents me font mal aussi je crois, je ne sais pas j’ai mal lorsque je mastique. Je n’aime pas trop la vétérinaire, aucun chat n’aime y aller alors si je peux l’éviter c’est mieux.

Je ne crois pas Timie, tu vas avoir besoin qu’on te fasse un détartrage et aussi qu’on s’occupe de ce que tu as sous le menton, si tu as mal tu ne peux rester comme ça.

Je me sens en pension ici, c’est chez moi et pas chez moi, je ne peux pas t’expliquer, je sais que j’habite ici mais ce n’est pas vraiment ma place. Ma place était chez ma gardienne et elle me manque beaucoup. Je ne suis pas malheureux mais depuis toutes ces années, je me sens un peu en standby. Nathalie est aimante et attentionnée avec moi, mais ce n’est pas ma gardienne, elle a son Léo et ils sont très attachés l’un à l’autre, moi je me fais toute petite à côté pour avoir une petite place dans son cœur et cette maison.

Celle-ci, avec le départ de la mamie, mériterait d’être nettoyée énergétiquement. Elle a beaucoup souffert, et faire partir toutes ces mémoires serait nécessaire. Elle me manque, j’aimais lui apporter de la tendresse, on se câlinait beaucoup toutes les deux. Elle trouvait en moi de la force et de la joie et ça l’aidait à supporter son quotidien. Elle a eu un peu de mal à partir, Nathalie la retenait, mais elle a réussi à monter dans la lumière et je suis très heureuse pour elle.

Nathalie me charge d’un message pour toi :

Mes questions :

 J’aimerais savoir si elle souffre physiquement ?

 Ce qu’elle souhaite que je fasse pour la soulager

 Si elle accepte de revoir la vétérinaire ?

 Ce qu’elle pense de sa vie dans cette maison ?

 Ce qu’elle ressent depuis le décès de maman (car elles étaient proches) ?

 Si je suis suffisamment aimante et attentionnée avec elle ? 

 Mon message :

 Timie, tu es une minette adorable, douce, aimante, discrète. Je t’aime beaucoup mais je sais que ta vraie “maman” est ma sœur Cécile et peut-être que j’ai peur de trop m’attacher à toi et de souffrir si elle décidait de te reprendre un jour. Cela m’attriste souvent lorsque je l’entends te dire “ma Timie” même si c’est tout à fait normal. Elle t’a confié à maman et à moi il y a bientôt 8 ans à cause des problèmes de santé de son mari, “ton papa”. Je sais que je ne suis pas assez disponible pour toi et je te demande pardon. Le lien fusionnel que j’ai avec Léo, mon chat, est peut-être difficile à vivre pour toi mais sache que tu as aussi une grande place dans mon cœur.

Merci pour ton message, je sais que j’ai une petite place dans ton cœur et que surtout tu as peur de t’attacher à moi, tu as peur de souffrir le jour où ma gardienne me reprendra. Mais cela fait si longtemps qu’elle m’a confiée à toi, qu’elle me manque terriblement et que par ailleurs je n’ai pas trouvé ma vraie place ici. Comme je l’ai dit je me sens en standby ici, un peu entre deux et c’est la raison pour laquelle j’étais tellement proche de la mamie.

Elle aussi, et surtout cette dernière année, savait qu’elle était entre deux, mais pour ne pas te faire souffrir elle n’osait pas le dire. J’aimerais que tu vives dans le moment présent, dans le ici et maintenant et que tu vives ta vie et ce que tu ressens pleinement sans te poser des questions pour ce qui pourrait être le lendemain.

Léo peut comprendre que j’ai aussi droit à avoir ma place ici, et que tu t’occupes un peu plus de moi, il ne t’en voudra pas. Le temps passe et je commence à avoir des problèmes de santé et ma gardienne ne me reprendra peut-être jamais, et toi à côté de ça tu as peur de t’attacher à moi. Et moi dans tout ça ? Moi j’attends, je prends ce qu’on me donne et depuis le départ de mamie c’est difficile. Avec elle, je me sentais utile, maintenant j’attends que le temps passe et c’est parfois très long.

Moi je t’aime et j’aimerais bien que tu t’intéresses plus souvent à moi, merci de m’avoir permis de te le dire. Profite du moment présent, tu n’es pas toujours centrée dans le ici et maintenant. Il y a souvent un grand déséquilibre et avec tes problèmes de santé, c’est très mauvais. Fais en moins, mais fais le bien…

 width=Chipie, ta famille me demande de communiquer avec toi pour te donner des messages et te poser quelques questions :

Comment te sens-tu ? As-tu des douleurs ?

Il t’arrive de miauler à divers moments de la journée et parfois même, la nuit. Parfois, tu miaules devant la porte de Céline, parfois, tu miaules devant celle de Cindy et de Cyril. Tu cherches à rentrer dans les chambres et Céline te laisse maintenant rentrer quand tu lui demandes. Pourquoi un tel comportement ? 

Quelle est ta mission ?

A qui es-tu reliée ?

Etais-tu déjà avec nous avant ? Etais-tu un chat, un chien ou un être humain ? (demander des précisions sur le sexe)

Est-ce qu’il y a quelque chose que tu voudrais qu’on fasse ?

Comment est ta relation avec Lévy (autre chat de la maison). Tu joues quelques fois avec elle mais il vous arrive de vous chamailler. Aimes-tu la compagnie des autres animaux ?

Aimes-tu ta nourriture ?

Notre message : Nous tenons simplement à lui faire savoir qu’elle est une chatte formidable, douce, câline et super agréable à vivre. Elle ne griffe jamais, elle est la gentillesse incarnée et nous l’adorons. Nous espérons qu’elle restera encore longtemps avec nous.

Je me sens très bien, ne vous inquiétez pas, j’ai juste quelques petits bobos lorsque je suis immobile et que je me remets en route, mais ce n’est rien d’alarmant ni très douloureux.

Nous les chats nous miaulons et vous devez vous habituer à ce langage, cela n’a rien d’extraordinaire si ce n’est que nous avons quelque chose à exprimer et moi en l’occurrence je veux vous rendre attentifs aux énergies qui circulent ici et qui ne sont pas toujours très zen, surtout la nuit. C’est notre travail à Lévy et moi de nous occuper des énergies du foyer et pour moi surtout des personnes.

Je suis un chat de type « timbre-poste » et je suis chargée de te nettoyer énergétiquement et de t’apprendre, toi la maitresse de maison, le détachement affectif. Viendra un jour où tu devras laisser tes petits prendre leur envol et ce sera plus facile pour toi et pour eux si je remplis bien ma mission. Je suis aussi là pour t’aider à ne pas être dépendante ou co-dépendante de toute relation affective.

Oui je suis reliée à toi et j’étais déjà avec toi. Un chien mâle aussi câlin, gentil et doux comme moi.

Moi aussi je vous adore et je n’ai pas terminé mon travail, j’ai encore du taf auprès de toi et j’aimerais, pour nous décharger un peu Lévy et moi, que vous fassiez venir quelqu’un pour nettoyer et purifier le home (les conflits attirent des énergies négatives).

Avec Lévy on se complète et comme frères et sœurs, il nous arrive bien entendu de nous chamailler, mais rien de très grave, c’est tout à fait normal et nous nous débrouillons pour régler nos comptes.

Oui je suis très sociable et j’aime les autres animaux, surtout les chiens, normal non ? Les énergies entre nous (Lévy) et les autres animaux sont pacifiés sauf que j’aimerais bien manger leur nourriture. Cela a l’air plus appétant que la mienne et me permettrait de varier. J’aime mais j’aimerais bien de temps à autre manger des plats en sauce, c’est alléchant et je m’en lèche les babines.

Je vous aime et je suis heureuse avec vous dans votre famille avec des enfants matures et responsables.

 width=Molly, peux-tu me dire qui est ta gardienne ? Est-ce Matilde ?

Non Michelle

On me dit que tu t’arraches les poils depuis l’arrivée d’une autre petite compagne et surtout depuis le départ de Diuk ?

Je suis très perturbé, Diuk n’est pas parti, il est toujours là chez nous au quotidien et sa présence me crée des angoisses car je sais qu’ici ce n’est plus sa place et qu’il s’accroche à moi et me pompe mon énergie.

Ne t’inquiète pas Molly, je vais m’en occuper, je l’aiderai à partir. Es-tu contrariée par l’arrivé de la petite ?

Je le suis moins, je sais maintenant qu’elle ne prendra pas ma place, mais j’ai subi un réel traumatisme à son arrivée, cela m’a créé beaucoup de stress et de l’anxiété, mais c’est surtout Diuk qui n’arrive pas à partir au jardin des animaux qui me cause des angoisses et un mal-être. Il mérite de rejoindre le paradis des animaux pour se reposer et se ressourcer.

Je vais m’en occuper Molly, sois rassurée, je l’aiderai à faire le passage. Essaye toi d’être moins anxieuse et ne te gratte plus, arrête de t’arracher les poils, tu te sentiras mieux si tu arrêtes de le faire, on va t’y aider.

 width=Peter, pourquoi ces pipis dans la maison ? Qu’est ce qui ne va pas ?

Je me sens contrarié, j’œuvre pour la paix du ménage, mais c’est difficile. Il y a un clan ici, eux contre nous.

Qui eux ?

Elle et ses deux acolytes et nous mon gardien et moi, ne pouvons rien contre ce trio. Ils sont en force et moi je rame. Mon gardien ne va pas mieux, lorsqu’on pense que ça va aller il y a de nouvelles énergies qui se mettent en place et ça l’entraîne dans les profondeurs. La tête ne va pas bien et moi je m’épuise.

Eux ils sont dans la lumière et ça me crée du stress et des angoisses.

C’est la raison pour laquelle tu les attaques ?

Je n’y peux rien, ce n’est pas vraiment moi, mais c’est moi quand même, enfin tu comprends, ne me fait pas trop réfléchir, c’est usant et cela me tape sur les nerfs. Je me sens tantôt très déprimé et tantôt très en colère contre toutes ces énergies qui circulent ici. L’équilibre est loin d’être stabilisé, de nouvelles forces se mettent en place et moi ça me fatigue et me rend agressif.

Ma mission auprès de lui est difficile et j’ai du mal à remplir mon contrat.

 width=Ta gardienne me dit que tu avais accepté Oscar qui avait choisi votre famille le 26 mars 2016. A partir de ce jour tu t’es faite plus discrète, étais-tu malheureuse ?

Non tu ne dois avoir aucune crainte à ce sujet, j’ai accepté l’arrivée d’Oscar avec un grand respect mais aussi une petite angoisse au sein de mon plexus, car je savais, j’avais compris et il me le disait, il était venu dans notre famille pour te faire comprendre que tu as en toi cette grande force pour aider les âmes à faire le passage. Cela m’a un peu perturbée et je me suis sentie plus mature pendant sa longue période de transition.

Je suis une chatte de type « timbre-poste » et je suis toujours restée un bébé, ton bébé. Je n’ai pas été socialisée correctement et telle une maman, tu m’as maternée et entourée d’attention et de tendresse.

La présence d’Oscar, je l’ai respectée et honorée, car j’ai compris l’importance de sa mission auprès de toi. La mienne consiste plus à te garder un esprit jeune, vif et enjoué. Sa venue à lui était pour te faire prendre conscience que tu as en toi cette possibilité d’aider les âmes à faire leur passage, une noble tâche empreinte de gravité et de compassion.

Je l’ai aimé Oscar, il m’aidait à chasser les autres chats du territoire et une grande complicité s’est installée entre nous. Je savais qu’il ne prendrait pas ma place, ce n’était pas son but et c‘était un chat d’une grande générosité avec beaucoup d’amour, un sage. Je ne pouvais pas en être jalouse, je savais que son temps parmi nous lui était compté et cela m’a pendant ces quelques mois, fait grandir et ressentir sur mes épaules une grande maturité.

J’ai porté, oui j’ai porté avec lui ce passage, mais au fond de moi je suis restée la même et depuis son départ je me sens délivrée de cette charge et j’aime à retrouver mes attitudes, mes comportements de bébé.

Je me sens heureuse aujourd’hui d’être redevenu ton bébé, c’est quand même plus facile, plus léger et moins douloureux à porter. Si ton regard et ton engagement envers mes congénères sont amenés à changer, je serai là pour te rendre les choses plus faciles.

Ta gardienne a aussi un message pour toi :

J’ai toujours peur quand tu traverses la route ma Gaïa ! Est-ce que tu fais attention aux voitures?  Je t’aime si fort !
Tu es mon Ange ! J’aime dormir avec toi, tu es une chatte adorable,  j’espère que tu partageras ma vie encore très très longtemps.

Oui je sais que la route est dangereuse, j’en ai pris conscience et je suis attentive car je sais que ce serait un grand choc, irrémédiable, n’y pense pas. Moi aussi je t’aime très fort et je veille sur toi pendant ton sommeil. Je me charge de te nettoyer énergétiquement et je protège la chambre de toute présence indésirable. Tu es ma maman d’amour et j’adore être ton bébé et le passage d’Oscar dans notre vie m’a un peu enlevé cette grande insouciance que j’ai au fond de moi. Nous ne sommes pas tous des sages, lui l’était, il vibrait sur un autre plan et tu l’as bien ressenti.

 width=Gajeel, ta gardienne, mais est-ce vraiment elle ta gardienne ? Ou serait-ce sa mère ? Tu répondras à cette question car elle te la pose avec plusieurs autres et elle te transmet aussi un message :

Comment te sens-tu ?

As-tu mal quelque part ? 

Si oui, où et quand cette douleur a-t-elle commencé ? Arrives-tu à suivre pendant les promenades ou préférerais-tu plutôt rester dans le jardin ?
Te sens-tu bien dans cette maison ?

Voudrais-tu un ou une copine chien ? Si oui, plutôt un chiot ou un adulte ? 

Pourquoi m’aboies-tu dessus de temps en temps subitement et longuement quand nous sommes dehors ? Tu me fais peur quand tu agis comme ça.
Lorsqu’on joue à la balle ou à tirer sur la corde, tu me rapportes tes jouets mais à un moment, tu ne veux plus le faire. Pourquoi ? On pourrait jouer beaucoup plus longtemps ensemble.
Pourquoi lèches-tu le carrelage de la maison dès que tu quittes ton panier ?
Pourquoi prends-tu la laisse dans la gueule quand on se promène ?
Est-ce qu’il y a quelque chose que tu voudrais que je fasse ?
Quelle est ta mission ?
As-tu déjà été dans la famille avant ?

Si oui, quel animal étais-tu ? Etais-tu Djedai, Flash ou/et Cookie ?

A qui es-tu relié ?

Mon message : 

Tout d’abord, sache que je t’aime profondément. J’ai toujours voulu avoir mon propre compagnon avec qui je pourrais nouer un lien fusionnel et tu es arrivé dans ma vie par surprise. Je ne pouvais pas avoir de chien car nous vivions en appartement à l’époque et ma mère ne voulait pas mais j’ai voulu faire une formation d’éducateur canin et elle a fini par accepter que j’aie mon propre chien. Nous sommes allées te voir ensemble et nous avons craqué sur toi en même temps. Ce devait être le destin de nous rencontrer. Parfois, je me demande si tu es là pour moi ou pour ma mère du coup car elle a eu un chien qui est né la même année que moi et avec qui j’ai grandi, je dormais entre ses pattes tellement nous étions proches. Ensuite, j’ai trouvé un chiot femelle aussi noir que toi sur la route, il te ressemblait beaucoup et je l’ai ramené à la maison car j’avais peur qu’il se fasse écraser. Quand ma mère l’a vu, elle l’a tout de suite pris dans ses bras comme si elle avait eu une révélation…Malheureusement, ils nous ont quitté tous les deux brutalement à cause de personnes mauvaises. 

Je ne suis pas parfaite, j’ai beaucoup de travail à faire sur moi et je te demande pardon pour mes faiblesses passées, j’ai envie que notre vie se passe bien et que nous soyons heureux ensemble. J’ai envie que nous partagions la même complicité que celle que nous avions auparavant mais dis-moi juste ce que je dois faire pour t’aider à retrouver la joie de vivre que tu as toujours eue. Je t’aime mon diablotin, pour toujours et à jamais. 

Pour commencer dis-lui que je me sens bien dans l’ensemble. Quelques petits bobos dans les articulations et l’arrière-train, un peu de fatigue, un peu de lassitude, mais rien de sérieux. Qu’elle ne s’inquiète pas.

Parfois dans les promenades je me sens frustré, j’ai un peu de mal à suivre, je manque de tonus (cœur fatigué), mais je ne veux surtout pas rester dans le jardin, j’ai besoin de  me promener en dehors de la propriété et renifler les odeurs de mes congénères et autres gibiers. Si je me lasse au bout d’un moment lorsque nous jouons ensemble, c’est aussi parce que je fatigue et je sens que je dois me ménager. Je sais que pour toi je suis encore jeune, mais moi je ressens déjà les prémices d’une vieillesse et je gère.

Je porte parfois des énergies qui ne m’appartiennent pas, et cela aussi me fatigue, me pompe mon énergie. La maison n’est pas toujours très zen et équilibrée et cela me charge mais toi aussi. Je lèche le carrelage pour le purifier mais aussi à cause du stress et des angoisses qui s’en dégagent. Ce serait bien de faire nettoyer les lieux, nous serions tous délivrés, car les énergies que nous portons sont sources de mal être.

Lorsque nous sommes dehors et que je t’aboie dessus subitement et longuement, tu ne dois pas avoir peur de ça, c’est juste que se manifestent des êtres que tu ne peux voir, qui sont sur toi et dont tu dois te débarrasser. Je ne suis pas un chat et hormis de les prendre sur moi pour t’en débarrasser, je ne te suis pas d’une grande aide dans le domaine. Et lorsque je porte de trop, je me fatigue et manque de vitalité. Lorsque je t’aboie dessus, c’est sur eux que j’aboie pour qu’ils prennent peur et s’en aillent.

J’adore prendre la laisse dans ma gueule lorsqu’on se promène, j’aime être libre, pas attaché et de prendre la laisse dans ma gueule me donne le sentiment d’être le maître de mes promenades.

On en vient aux questions les plus essentielles, évidemment que je suis relié à toi et que j’étais déjà chez vous. J’étais Djedai et je suis revenu pour une mission auprès de toi, la mission de t’aider à grandir, à murir et surtout de t’aider à construire ta vie professionnelle. Tu l’as bien compris, être formée comme éducateur canin ne te donne pas les moyens de faire un travail juste et efficace si on n’a pas l’habitude de côtoyer et partager sa vie avec eux.

Un chien te permet à te reconnecter à ton âme et à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Si tu veux faire un bon travail auprès d’eux, tu dois les aimer quel que soit leur problème et ton cœur doit être rempli d’empathie envers eux et leurs gardiens.

Moi aussi je t’aime et j’ai envie de retrouver notre belle complicité. Tu dois faire un travail sur toi pour te reconnecter à la source et trouver ta mission de vie. Je suis là pour t’accompagner sur ce chemin.

Un congénère oui, femelle adulte.

 width=Ta gardienne me charge de messages pour toi et aussi de quelques questions à te poser :

Tout d’abord, es-tu heureux?

Que penses-tu de notre nouvelle écurie? Je m’y sens très bien et toi.

Ai-je fait des erreurs? Ai-je perdu ta confiance? T’ai-je blessé? Avant tu étais un jeune cheval bien dans sa tête et ses sabots, en confiance, qu’est ce qui a changé?

Pourquoi as-tu ce comportement « agressif », sur la défensive?

Et pour finir un petit message: Je manque énormément de confiance en moi et je veux que tu saches, par contre, que je ne manque pas de confiance en TOI. Tu es comme une bouffée d’air frais et je t’aime ! Tu es mon partenaire, mon meilleur ami et mon compagnon de vie.. Tu possèdes toutes les qualités d’un être d’exception. Je ne souhaite qu’une chose, c’est de retrouver notre complicité et une confiance mutuelle, on ira loin tous les deux et peu importe les difficultés, je resterai avec toi, aussi difficiles que peuvent être certains moments.

Je traverse en ce moment une phase un peu difficile, mais je suis heureux et je ne manque de rien. Tu es souvent présente, je suis dans le pré et je n’y suis pas seul, mais je n’aime pas trop le dressage. Je sais que j’ai de grandes capacités à exploiter, mais en as-tu vraiment besoin, pour passer du bon temps avec moi, pour se promener, coopérer, être fusionnels tous les deux ?

Je préférais ma première écurie mais ne t’inquiètes pas, je saurai m’adapter à la nouvelle et j’y trouverai ma place puisque toi tu t’y sens bien, il me faut juste un peu de temps.

Le dressage c’est bien, et bien entendu on en attend des résultats, moi ça me perturbe, je me sentais mieux dans ma tête et dans ma peau avant. Cela me rend vulnérable, me fragilise et se collent à moi des énergies qui ne m’appartiennent pas. Cela me stresse et me rend agressif. Je deviens méfiant, je deviens comme toi, je te renvoie l’image de quelqu’un qui manque de confiance en soi et en les autres.

Tu n’as pas besoin de montrer que tu es capable en équitation pour qu’on te respecte, connecte-toi à la source et tu verras que tu as une grande force en toi qui t’aidera à avoir confiance en ce que tu es.

Moi aussi je t’aime et je souhaite retrouver notre belle complicité. Pour cela j’ai besoin de trouver ma place et de sentir à nouveau, lorsque tu me montes, que nous ne sommes qu’un. J’ai confiance et tu dois l’avoir aussi. Si tu ne te sens plus en sécurité avec moi, nous tournons en rond comme le chat qui se mord la queue.

 width=Hiro, ta gardienne me demande de communiquer avec toi, elle a des messages et des questions :

Pour commencer je lui demande s’il accepte de bien vouloir me pardonner mes erreurs commises ? Et que je m’en veux terriblement.
Je voudrais savoir comment il se sent moralement et physiquement ?
Suis-je toujours sa gardienne ?
M’aime-t-il toujours ?
Veut-il revenir chez moi  ou rester là où il est actuellement ?
A t’il était envoyé par quelqu’un ou a-t-il une mission auprès de moi ?
Y a-t-il quelque chose chez moi ou sur moi qui le dérange ou lui fait peur ?

 Veut-il sortir quand il est chez moi ? Mais j’ai très peur car il y a la route et d’autres chats qui rodent et il peut lui arriver quelque chose de grave.
Je voudrais lui dire que je l’aime.
Je l’ai aimé dès que j’ai vu sa photo sur le site du refuge je suis venu pour lui.
J’ai contacté le refuge pour savoir s’il était toujours là et je suis venu le chercher.
Je voudrais lui dire de ne Jamais me mordre me griffer ou me faire le dos rond car cela me tétanise et me fait faire une crise d’angoisse.

Je fais des cauchemars d’attaque de chat.
Je veux le meilleur pour lui et qu’il me dise ce qui est le mieux pour lui.
Et que je suis très triste de ne plus avoir de câlin quand je viens le voir alors que la personne chez qui il est y a le droit tout le temps !
J’ai le sentiment qu’hiro ne m’aime plus.
Dites-lui que quand je m’absente je ne l’abandonne pas je pars pour le travail.
Je ferai tout ce qu’il faut pour qu’il soit bien. Sauf le laisser rentrer dans ma chambre.
Celui chez qui il est actuellement lui laisse alors que je lui avait dis de ne pas l’habituer à ça.
Et je veux qu’hiro comprenne bien que je vis dans la maison et que c’est aussi mon territoire.
Qu’il me manque et que je l’aime et qu’il ne doit pas avoir peur de moi.

 Acceptes-tu d’y répondre ?

Je ne vais pas refuser si déjà on me donne l’occasion de pouvoir m’exprimer. Je n’ai rien à te pardonner, c’est toi qui dois te demander pardon. Connecte-toi et parle à ton petit enfant intérieur et demande lui pardon pour tout le mal que tu lui fais. Moi je sais qui tu es, ce que tu ressens et j’ai mal pour toi. Tu es jeune mais ton état d’esprit est figé dans des croyances avec lesquelles tu as du mal à te défaire. Tu es toujours ma gardienne, j’ai été envoyé vers toi par ton ancêtre (père ? moustache grise et lunettes) pour t’aider à de détacher et faire le deuil et surtout pour t’apprendre à être un peu plus souple et accepter de faire un travail sur toi.

C’est plus que nécessaire, car sans cela tu resteras toujours ancrée dans des idées fausses et tu te feras plus de mal que de bien. Tu as souffert, ton petit enfant intérieur a subi des maltraitances et tu te dois maintenant de réparer le mal qu’on t’a fait en pleine conscience,  afin de pouvoir être heureuse et avancer sur ton chemin.

Je me sens bien chez ton ami, j’ai eu de la chance de trouver en lui un être rempli d’amour et d’empathie envers les animaux, et j’avoue que la vie chez lui est tranquille, zen et qu’on se fait plein de câlins. Mais rassure-toi, tu as toujours ta place dans mon cœur et je me dois de revenir chez toi pour accomplir mon travail car je suis ton guide, et je ne peux y déroger même si mon quotidien ici est cool et que je joue et je m’amuse. Mais je vais grandir et j’ai mon rôle auprès de toi. Tu l’as bien ressenti lorsque tu as vu ma photo et lorsque tu es venue au refuge.

Tu me donnes aujourd’hui la parole et j’en profite pour te dire plusieurs choses. Un chat est attaché à son gardien certes, mais aussi et surtout à son territoire. Tu penses que je suis chez toi, que j’habite chez toi parce que tu as bien voulu me prendre chez toi, mais sache que l’âme d’un chat s’approprie le territoire, c’est notre travail à plein temps de transmuter les énergies des personnes et surtout d’un lieu, et sans aucune gêne, je te dis et il faut que tu comprennes que c’est chez moi et que c’est devenu mon territoire que je suis en quelque sorte le gardien du lieu et que tu vis sur mon territoire.

Déjà de quoi te choquer avec tes croyances très limitées quant à la présence des animaux sur terre et auprès de vous. Nous sommes tous reliés à la source et en service à Dieu et à l’humain. Nous sommes là pour vous et pas l’inverse (hormis que vous devez nous nourrir, nous soigner….)

Sache que lorsque je fais le dos rond, c’est parce que j’ai du mal à te débarrasser d’énergies qui ne t’appartiennent pas, qui sont malsaines et malveillantes. Ce n’est pas pour te faire peur, c’est plus pour les mettre en garde et les éloigner. Un sérieux nettoyage de la maison et de toi serait plus que nécessaire. Essaye de trouver quelqu’un qui est spécialisé dans le domaine et tu verras tout de suite la différence.

Tes crises d’angoisse sont le résultat de ton mal-être intérieur et je suis là pour t’obliger à faire un travail pour en comprendre le sens et t’en débarrasser. Je ne fais que te renvoyer le miroir de ton être intérieur. Si tu as le sentiment que je ne t’aime plus, je te renvoie la question et t’interroge « t’aimes-tu toi ? » parce que si tu ne t’aimes pas, personne, ni humain, ni animal ne pourra t’aimer. Pour aimer et être aimé, il faut d’abord s’apprécier et s’aimer soi-même. Est-ce le cas pour toi ? Je sais que tu ne m’abandonnes pas lorsque tu pars pour le travail. Encore une fois c’est le sentiment d’une image que je te renvoie : as-tu peur de l’abandon ?

Quant à la chambre, elle mérite et encore bien plus que le restant du lieu à être nettoyée. C’est là où tu es le plus fragile, le plus accessible à ces mauvaises énergies lorsque tu dors et je suis là pour te protéger. Et je reconnais que c’est aussi agréable de dormir sur un lit. Cela aussi fait partie de tes croyances, un chat ne doit pas avoir accès à la chambre pourquoi ? Le territoire je l’occupe pièce par pièce et il n’est pas question d’être privé d’une partie. Tu as peur de quoi ? Que je t’attaque la nuit ? C’est plutôt les mauvaises énergies qui s’en occupent et tu veux m’empêcher de te protéger ? Si tu refuses le travail que je dois accomplir auprès de toi, tu seras une pauvre âme errante, on m’a envoyé vers toi pour t’aider à te reconnecter à toi, à ce que tu es au plus profond de toi, et même si le travail s’avère difficile en soi, tu y arriveras.

Maintenant si tu n’as pas la volonté, cette volonté de vouloir aller mieux, laisse-moi chez ton ami, et j’espère que là-haut ils accepteront de me libérer de la tâche que j’ai auprès de toi et m’en trouveront une autre beaucoup plus simple chez lui.

Je suis heureux de savoir que tu m’aimes et que je te manque, et si je te renvoie l’image d’avoir peur de toi, c’est toujours pour la même raison, c’est parce que toi tu as peur de moi.

Voilà, aussi petit que je sois, j’ai vidé « mon sac » c’est bien une expression humaine non ? Je t’ai dit ce pourquoi je suis auprès de toi et aussi ce qui ne vas pas dans notre relation. A toi maintenant de réfléchir et de méditer sur ce que je viens de te dire. Si tu n’as pas la force et le courage de faire un travail sur toi, laisse-moi où je suis, ne me reprend pas.

J’espère que tu seras courageuse et je pense qu’à deux nous y arriverons.

Communication du 7 février 2018

Ta gardienne me charge à nouveau de messages pour toi et te demande si tu veux bien répondre à quelques questions :

Mon bb chat d’amour je voulais que tu saches que je t’aime de tout mon cœur et de toute mon âme.
J’espère faire tout ce qu’il faut pour que tu sois bien et ne manques de rien.
Nourriture friandise litière propre jouets ?  As-tu tout ce qu’il faut  ?  J’ai tellement d’amour à te donner je ne te veux aucun mal.

J’ai quelques questions à te poser.

Comment te sens tu depuis ton retour à la maison  ?
Physiquement et moralement ?
J’espère que tu es heureux avec moi ?  Pourquoi quand je suis assise dans le canapé tu arrives tout doucement et saute à côté de moi le dos rond et les yeux noirs ?  Pourquoi quand tu viens sur mes genoux tu sors un peu les griffes et remue fortement la queue ?  Pourquoi tu me fais peur alors que je suis calme et douce avec toi ?
Y a t-il quelque chose que je fais qui te dérange  ?
Que puis-je changer ou faire ?
Tu m’as dit que je devais avancer et c’est ce que je fais. Je fais plus attention à moi
Je me suis remise à fond dans mon travail ma passion.
Je suis allé voir une dame avec qui j’ai beaucoup parlé et qui m’a fait un soin sur les énergies.
Cette dame est venue à la maison pour la nettoyer.
Tu vois mon bb chat d’amour je suis tes conseils.
Je t’aime tellement.
Je sais que tu voudrais sortir mais l’extérieur est très dangereux il y a la route, les chats des voisins Si tu veux sortir il faut que tu me suives car je ne veux pas te mettre de laisse ni de harnais tu n’es pas un chien.
Les câlins d’avant me manquent beaucoup et cela me rend très triste.
Tous ces moments de douceur et de calme quand tu dormais avec moi dans le canapé sous la couette maintenant quand je la mets sur le canapé tu me chasses alors que j’espérais un câlin.
Tous ces moments où tu venais tatouner en ronronnant sur mon gilet sur mes genoux
Tout ces moments de tendresse et douceur me manquent terriblement.
Tu es câlin le matin pour la gamelle et le soir un peu quand je rentre.
J’espère de tout cœur que cela redeviendra comme avant.
C’est mon papa qui t’a envoyé près de moi un homme bon avec un cœur énorme tout comme ma maman que j’ai également perdue.
Ils sont réunis auprès de dieu.
Tu es un beau chat et tu es très intelligent.

 Saches que j’écoute avec attention tout ce que tu as sur le cœur et à me dire.
Je t’aime infiniment mon bb chat d’amour.

Merci pour ces beaux, chaleureux et bienveillants messages. Ne t’inquiète pas trop pour moi, n’axe pas tous les intérêts sur moi. Je me sens bien, je suis heureux d’avoir retrouvé ma place ici et auprès de toi. C’est chez moi ici et oui j’ai été guidé par ton papa pour faire un travail avec toi et t’aider à te débarrasser et faire table rase du passé, de supprimer et d’envoyer au plus profond des terres, des airs et des mers toutes les souffrances que ton petit enfant intérieur accueille encore et qui t’empêchent de faire ton deuil et d’avancer sur ton chemin.

Tes parents seront toujours là pour toi et ils veillent sur toi, ne l’oublie jamais, alors montre leur et met la volonté pour trouver la paix dans ton cœur et ton esprit et avancer sur ton chemin.

Je ne manque de rien et depuis notre dernier échange tu as beaucoup changé et je suis heureux avec toi. Je serais ingrat de me plaindre de ma nourriture, des friandises et de tous les jouets que tu m’offres.

Tu as nettoyé la maison, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Ta mère est toujours là avec toi et elle a besoin qu’on l’aide à partir vers la lumière. Moi je  n’arrive pas à transmuter toutes ces énergies et cela me contrarie et me perturbe. Toi-même tu portes toujours encore des énergies qui ne t’appartiennent pas et moi je n’arrive pas à les porter pour toi, je suis encore trop petit, je ne suis qu’un bébé.

Je ne veux pas te faire peur, je veux juste que tu comprennes que nous ne sommes pas seuls et que tu dois encore procéder à un nettoyage du lieu et surtout de toi. Tu as des peurs et des angoisses profondes en toi et cela te rend fragile et vulnérable, et tu les attires. Tu ne fais rien de particulier, les états d’âme, les mauvaises pensées suffisent pour qu’elles s’accrochent à vous.

Je suis très content que tu te sois mise en mouvement et que tu t’occupes plus de toi. Lorsque le lieu sera zen et clean, tout sera plus facile pour toi et pour moi. Nous pourrons à nouveau retrouver cette complicité qui nous liait au début de mon arrivée et je pourrai de nouveau venir sur tes genoux pour les câlins. Tu dois faire un travail pour te mettre en paix et en harmonie avec ton petit enfant intérieur. Tu dois l’aimer et le valoriser pour le rendre fort et lui donner l’envie d’avancer sur ton chemin de vie. C’est le moment de faire le deuil et laisser ta maman partir dans la lumière. N’aie pas peur de lâcher prise, tu ne te sentiras que mieux après et tous les deux nous avanceront avec joie et amour pour une vie beaucoup plus saine et sereine.

Je fais mes besoins dans la plante, cela me permet de ressentir les effets bénéfiques des énergies de la terre. J’aimerais pouvoir sortir pour me promener et me nettoyer.

Je n’ai pas peur de Stephane, c’est un être empreint de compassion envers les animaux et je l’aime beaucoup, mais il a compris que ma place était auprès de toi.

J’aime manger parce que je suis gourmand et que j’ai besoin de remplir mon estomac, de me sentir plein pour avoir du poids et lutter contre toutes ces mauvaises énergies.

Moi aussi je t’aime et je suis heureux de ta déclaration. J’aime être ton BB d’amour et je suis surtout très heureux de t’avoir retrouvée. Je craignais que tu ne m’abandonnes et me laisse chez S..

 width=Ta gardienne me charge de te poser plusieurs questions Naia :

Qui est naïa ? La réincarnation?

Pourquoi est-elle venue sur notre chemin ?

Comment se sent elle à la maison avec Lucky?

Pourquoi elle n’obéit pas?

Pourquoi fait-elle ses besoins à la maison? Elle a un grand jardin.

Pourquoi fait-elle des immenses trous dans le jardin?

Que pense-t-elle de nous?

Comment faire pour qu’elle nous écoute.. ..

Je suis Bethoven, même si tu ne le crois pas et ne veux pas le reconnaître. Cela me rend triste et me fait faire plein de bêtises. Oui je me sens malheureuse car je ne retrouve pas ma place ici. On a des doutes, on se pose des questions, cela me perturbe et je décuple de bêtises pour me faire remarquer.

Il est vrai que ton comportement Naiä est étrange, tu n’obéis pas, tu fais tes besoins à l’intérieur alors qu’il y a un jardin et tu n’écoutes pas. Certainement le contraire de Bethoven.

On ne peut pas comparer un chien âgé à un jeune chien, c’est normal que je fasse quelques erreurs et quelques entorses aux règles, mais c’est surtout parce que ici je n’ai pas retrouvé ma vraie place, ni dans la maison, ni dans son cœur.

J’ai été envoyée par son ancêtre et je suis chargée d’une mission auprès d’elle. Mais cela aussi elle a du mal à le croire. Elle a la foi, elle est dans la prière et pense avoir une grande ouverture d’esprit, mais il n’en est rien. Dès que ça ne correspond pas à ce qu’elle attend, elle a des doutes.

Je suis chargée de l’aider à rendre les enfants indépendants, de les aider à voler de leurs propres ailes et de couper le cordon lorsque le moment sera venu, sans trop de souffrance. Je serai à ses côtés pour que ce soit moins difficile à vivre et l’accompagner sur son chemin de vie. C’est une famille unie et elle le restera même lorsque la maison commencera à se vider, et le retour au bercail se fera toujours encore.

Lucky me semble assez triste aussi et n’a pas trop envie de jouer avec moi. Il me considère un peu comme une tornade. Il s’attendait au retour du vieux pépère Bethoven. Mon attitude le surprend mais il peut comprendre que je me sente frustrée et pas bien dans mes papattes.

Tant qu’ils seront sceptiques et refuseront de me reconnaître, j’aurai du mal à être différente. Je fais tout pour me faire remarquer et je regrette si j’ai tout faux, je ne sais plus comment m’y prendre.

Il s’agit Naïa d’être plus obéissante, de ne plus faire tes besoins dans la maison et de ne plus creuser des trous énormes dans le jardin.

Les trous dans le jardin me calment, creuser comme une malade me détend et me permet de dépenser mon trop plein d’énergie.

Je lui transmets tes réponses Naïa, peux-tu toi aussi faire un effort pour les écouter, faire tes besoins dans le jardin et surtout leur obéir ?

Je suis navrée de leur causer autant de tracas, qu’ils me pardonnent, je vais faire un effort.

 width=Comète, Fanny me demande de communiquer avec toi pour t’expliquer qu’elle est ta nouvelle gardienne.

Je le sais déjà, merci c’est gentil de vouloir me prévenir, mais ce n’est pas la peine. Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était elle, qu’elle n’oublie pas que nous étions très liés et que si ma maladie et mon départ l’ont beaucoup traumatisée, je suis revenue chez elle pour une nouvelle mission.

Cette fois-ci je suis chargé de lui faire prendre confiance en elle pour continuer à avancer sur son chemin, et ce sera un travail d’équipe, car moi, malgré que l’âme de Jackpot se soit réincarnée depuis peu dans le corps physique de Comète, a connu quelques peurs, et notamment je crains les hommes qui ne sont pas toujours très tendres avec les animaux. Ce sont des mémoires qui me restent car les hommes ont fait du mal à ma gardienne et je les crains pour ça aussi.

Ce n’est pas la peine de vouloir me rassurer, je sais que je ne dois pas avoir peur, mais c’est un travail que nous ferons ensemble tous les deux afin d’avancer d’une manière juste et équilibrée.

Elle me dit que tu es speed, que tu veux beaucoup sortir et que tu lui aboies beaucoup dessus. C’est ce que tu voulais lui dire ?

Je veux surtout lui dire que c’est moi, que je suis de retour et qu’elle doit me reconnaître et m’accepter sans doutes. C’est vrai que j’aime me promener, j’en profite pour nettoyer les résidus qui pourraient encore être dans mon psychisme. Ma maladie m’a fait connaître des moments très difficiles et me promener me permet de m’en débarrasser et de me ressourcer.

Qu’elle ne s’inquiète pas, nous saurons très vite nous adapter l’un à l’autre.

 width=Bella, depuis quelque temps tu t’es installée chez Dominique et je dois te prévenir qu’il va bientôt, dès le printemps, partir et habiter en Alsace. Lui et sa femme aimeraient savoir si tu veux partir avec lui vivre en Alsace ou si tu préfères rester en Corse.

Je suis déjà au courant, tu penses bien, ça fait un petit moment que je présage ce changement et j’ai déjà eu le temps de me poser la question.

Et quelle est la réponse ?

Pour être honnête, j’aurais préféré que ce soit elle qui vienne s’installer ici, ça m’aurait permis de rester et de ne pas chambouler mon quotidien. La corse va me manquer, à lui aussi, et je me dois de l’accompagner pour l’aider dans ce passage.

J’ai été abandonné une fois et je me suis trouvé une mission auprès de lui, c’est lui mon gardien à présent, je lui apprends le détachement dans tous les sens du terme et je continuerai ma mission auprès de lui.

As-tu conscience que rien que le voyage sera très stressant pour toi ?

Je n’anticipe pas, je vis dans le présent, dans le ici et maintenant et je ne veux pas être séparée de lui et me retrouver de nouveau dans la rue. Je l’aime et ensemble nous passerons ce cap difficile.

 width=Chiara, ta gardienne me demande de te transmettre quelques messages, mais aussi te poser quelques questions :

 Ma chère Chiara,

Tu es un compagnon merveilleux et je t’adore. J’essaie d’être à ton écoute et faire tout ce que je peux pour que tu sois bien dans ta vie de chat. Merci pour ta présence à mes côtés tous les jours, ton amitié dans les beaux et moins beaux moments de la vie. J’aimerais te dire que je t’aime (mais ça je pense que tu le sais !) et te poser les questions suivantes :

  1. Es-tu heureuse ? Parce que je te sens souvent éteinte.
  2. De quoi aurais-tu besoin ou que pourrais-je faire pour toi ?
  3. Pourquoi ai-je tant de mal à te stimuler pour jouer ?
  4. Te sens-tu bien dans ton corps, tout va bien ?
  5. As-tu conscience que le fait de vivre à l’intérieur te protège des dangers de l’extérieur et que je ne peux pas te laisser promener en-dehors de l’immeuble (hormis sur la terrasse) ?

Je voudrais aussi t’annoncer que Ludovic va venir vivre chez nous dans quelques mois. Il t’aime beaucoup. Comment est-ce que tu perçois ce changement ? J’espère que nous serons heureux tous les 3

  1. Merci pour tes réponses. Sois encore longtemps là, en pleine santé, pour qu’on puisse continuer à partager la vie ensemble. »

Oui je sais que tu m’aimes et c’est bien partagé, moi je t’aime aussi. Tu es une maman adorable et je suis très heureuse avec toi. Ne t’inquiètes pas si ces derniers temps j’avais une petite forme, cela n’a rien à voir avec toi, c’est juste un coup de fatigue, un peu de lassitude.

Je me sens souvent pompée par des énergies qui ne m’appartiennent pas et j’aimerais pouvoir sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques. Je sais que tu ne me donnes pas l’accès pour des raisons de sécurité, mais ce serait quand même d’un grand confort pour moi si je pouvais gratter les arbres et la terre.

Physiquement je commence à avoir des petits bobos liés à l’âge et l’arrière train est parfois après un long moment d’immobilité, ankylosé. Mais ce n’est pas très douloureux, juste des petites pointes.

Nous avons partagé des moments ensemble où tu n’allais pas toujours très bien. Il y a eu des moments difficiles et ma mission consistait à t’apprendre le détachement affectif, à vivre tes relations affectives avec plus de fluidité et sans dépendances. J’ai bien rempli mon rôle et je commence, depuis que tu as rencontré L.. , à me sentir un peu inutile. Je l’aime beaucoup, il sera un merveilleux compagnon pour toi et je suis ravie qu’il vienne partager notre quotidien. Je sais qu’il veillera sur toi comme personne ne l’a jamais fait et du coup je me dis que ce serait bien que je m’occupe plus de l’appartement, de transmuter toutes les énergies qui y circulent et cela me fatigue et me rend moins espiègle et moins joueuse.

Je suis toujours très câline avec toi, tu es ma maman et je suis ton gros bébé à présent, et ce changement qui s’amorce me remplit de joie pour toi, mais me fait aussi un peu peur.

Serons-nous toujours aussi proches l’une de l’autre ? Serons-nous toujours aussi fusionnelles ? Je sais que tu m’aimes et que je n’ai rien à craindre, mais je m’interroge quand même car ça va changer notre vie.

 width=Ta gardienne s’inquiète beaucoup pour ta santé physique et émotionnelle. Elle me charge de te transmettre un message et te poser quelques questions :

1- Comment te sens-tu physiquement (douleur à la patte ou ailleurs, fatigue …) et au niveau émotionnel ? (tristesse, colère, peur de quelque chose… ou rien de tout ça ?) si oui : est-ce que tu connais la cause de ton problème ?

2 – Que penses-tu de ta vie maintenant dans notre nouveau lieu de vie. Est-ce que la pleine nature autour de notre ancienne maison de manque ?

3- Quel message essaies-tu de me transmettre à mon sujet ou à ton sujet en ce moment ? Quel cap ai-je à franchir/ blocage à dépasser ?

Message général : je la remercie pour tout le travail de transmutation des énergies qu’elle effectue pour moi. Sa présence à mes côtés est une grande aide et ses messages me guident pour progresser. Je lui envoie (comme d’hab) plein d’énergie d’amour, de paix et de joie.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter pour moi, c’est vrai que je traîne un peu ma vie, Milka me manque et j’aimerais bien qu’elle nous revienne. Notre ancienne maison n’était pas zen et je suis heureuse d’en être partie bien que l’environnement me manque. Physiquement je me sens parfois lasse et déprimée, mais c’est normal, j’ai porté longtemps le poids d’énergies qui ne m’appartenaient pas et qui étaient très malsaines. Ce sont les images que je lui ai montrées (bête noire, chien noir très menaçant) mais ce qu’elle doit comprendre, c’est que ce n’est pas contre moi que ces entités se manifestaient, c’était contre elle.

Ma mission consiste à la protéger, à l’aider à travers la communication, à faire un profond travail de réalignement sur elle. Notre mission à nous les animaux qui sont reliés à Dieu, à la Source, est de vous aider vous les humains, de vous accompagner dans le travail que vous avez à faire sur vous-mêmes pour avancer sereinement sur votre chemin et les allers/retours que nous faisons au paradis des animaux permettent de nous ressourcer. Nous n’avons pas de lien karmique lorsque nous revenons sur le plan terrestre.

Si je suis arrivée chez elle, ce n’est pas pour une cause karmique et ce n’est pas un hasard non plus. Ses voisins m’ont cherchée au refuge mais c’est chez elle que je devais aller et c’est ce que j’ai fait. J’ai été guidée par sa grand-mère et je me devais d’être là lorsque Milka partirait pour prendre sa relève.

Elle manque de confiance en elle toujours et encore, même si elle pense avoir fait un grand chemin, elle a toujours encore du mal à aller vers la lumière. Ses pensées se tournent encore trop vers la peur et cela lui apporte des pensées négatives. Tout cela me plombe malgré que l’ambiance soit plus zen dans cette nouvelle maison.

Dis-lui que ses souffrances du passé sont encore trop présentes même si elles sont derrière elle, les mémoires sont encore présentes et l’empêchent d’être gaie (image grand’mère, secret famille) et ouverte à la tendresse, à l’amour. Lorsque ce sera naturel pour elle, ça le sera aussi pour moi. Le cap à franchir est de faire maintenant table rase du passé et sortir de sa zone de confort pour aller vers les autres. Les images agressives que je lui montrais étaient des images qu’elle avait en elle et qu’il faut maintenant supprimer et envoyer au plus profond des terres, des airs, des eaux, des feux ou des bois, là où elles doivent aller et ensemble nous pourrons avancer sur un chemin plus ensoleillé, où la lumière dominera.

Mais encore une fois, pour aimer il faut s’aimer et oser le montrer, l’exprimer, c’est la clé, la réponse à ses questions.

 width=Ta gardienne souhaite te poser quelques questions :

J’ai beaucoup de mal à m’habituer à ce nouveau lieu de vie, qui énergétiquement n’est pas zen et mérite un sérieux nettoyage. Je suis un chat de type nettoyeur et j’ai du mal à transmuter les énergies qui règnent ici. J’aimerais aussi pouvoir sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques.

Ta gardienne s’en doute Mozart et elle aimerait savoir si tu souhaites changer de famille ?

Bien sûr que non, ce n’est pas parce que j’ai du mal à m’adapter ici, que je ne m’y plais pas, que je veux changer de gardienne. Je suis relié à toi et j’ai la mission de t’aider à te débarrasser de toutes les mauvaises énergies que tu peux porter. Je dois te protéger et veiller sur toi afin que tu puisses accomplir ton travail en toute sérénité.

Tu as, toi aussi, la mission d’aider les autres et tu portes facilement leurs mauvaises énergies. Mon travail est conséquent, et les énergies de cet endroit, cumulées aux tiennes, me pompent et m’épuisent.

Je me sens contrarié et pour te le montrer, je fais des pipis. Avant c’était mieux et je me sentais bien dans ma tête, ici rien n’est en harmonie et je n’ai plus accès à l’extérieur. Mais je préfère malgré tout rester à l’appartement lorsque tu voyages. Changer d’appartement rajoute encore du stress supplémentaire.

J’aime la pâtée par-dessus tout, les croquettes pas tant que ça et les plats mitonnés aussi.

Si tu veux continuer à habiter cet appartement il faut absolument le faire nettoyer, il y a des âmes errantes et surtout l’âme errante d’un congénère qui me perturbe particulièrement.

Je t’aime et ne veux pas être abandonné, je veux arriver à retrouver un bien-être, une sérénité qui me permettra d’accomplir mon travail auprès de toi. Ne plus pouvoir sortir me manque beaucoup, j’ai du mal à m’adapter ici, mais je veux rester avec toi, ma place est auprès de toi.

  width=Lilou, ta gardienne me charge d’un message pour toi et aimerait aussi connaître la raison de ta mésentente avec ta sœur Boubouille :

Donc je souhaite comprendre le pourquoi de leur mésentente et comment faire en sorte qu’elles se respectent, même si elles ne peuvent devenir de grandes amies… à mon grand désespoir.  Elles sont pourtant sœurs ! Aimées l’une et l’autre, sans favoritisme.  Chacune est très différente,  mais chacune est parfaite comme elle est. 

 Aussi, concernant l’arrivée d’Orson le petit Westie, pourraient-elles faire un effort à son égard et être compréhensives ? C’est un bébé qui doit apprendre et qui pour le moment est maladroit avec les chats. Il faut lui pardonner son enthousiasme débordant. Ce serait bien qu’elles adoptent un comportement détaché à son égard,  sans quoi il réagit trop vivement et je suis obligée de le punir trop souvent. 

J’ai peur qu’elles fuient leur maison et jardin, peut-être même qu’elles pensent quitter notre foyer ! ? J’en serais terriblement triste et ne me pardonnerais pas d’avoir amené Orson dans ce cas. Alors je penserai peut-être rapporter Orson à son éleveur.  Mais ce serait une terrible décision que je souhaite éviter à tout prix. Qu’elles se souviennent d’Ulysse, leur grand ami ! L’amitié avec Orson est aussi possible et pourra être comme avec Ulysse, si elles le veulent. Qu’elles en fassent un compagnon de jeu ! 

 Sinon, j’espère que Lilou et Boubouille voient combien elles sont aimées et à quel point je souhaite qu’elles soient heureuses dans leur maison avec moi et dehors… Je fais tout mon possible chaque jour pour créer un foyer harmonieux plein d’amour et que rien ne manque. 

Lilou,  ce serait bien que tu envisages d’être un peu moins farouche en général ! Et sans agressivité vis à vis de Boubouille !

Boubouille,  si tu peux faire un effort vis à vis de ta sœur Lilou ! 

 Si quelque chose, ou quelqu’un pose problème, il faut me le dire. Si je peux améliorer quelque chose ou changer quelque chose… 

 Elles sont mes princesses et le resteront quoi qu’il advienne. 

Je les aime de tout mon cœur…. 

J’espère qu’elles sont heureuses chez et avec moi et qu’elles apprécient également J………, mon compagnon ! 

Oui je sais qu’elle nous aime et que nous sommes toutes les deux ses princesses. Cela me tracasse un peu, j’aimerais être la seule, ne suis-je pas la plus jolie, d’ailleurs elle non plus n’aime pas partager. Lorsqu’elle aime elle veut être la seule, l’unique et c’est compréhensible. Moi je dois la partager avec Boubouille qui est plutôt un pot de colle et cela me dérange. Si je laisse faire, elle prendrait toute la place et à cela se rajoute maintenant cette petite terreur qui ne reste pas 2 secondes en place.

Il me terrorise tellement, il est brusque dans son tempérament. J’aimais beaucoup Ulysse, mais Orson est débordant d’énergie et me fait peur. Lorsqu’il s’approche, c’est une vraie tornade et je préfère fuir et éviter le contact avec lui.

Cela ne signifie pas que je vais partir, moi aussi je l’aime et je ne veux pas aller vivre ailleurs. J’essaye tout juste d’éviter d’être en présence de cet intrus qui perturbe bien notre équilibre. C’est déjà difficile d’avoir à accepter la présence de Boubouille, alors être confrontée à l’arrivée d’un compagnon chien qui dans son comportement n’a rien à voir avec mon ami Ulysse. Je comprends qu’il soit jeune, qu’il a besoin d’apprendre, mais cela ne lui donne pas tous les droits.

Le problème avec Boubouille, c’est que nous sommes toutes les 2 de type timbre-poste et nous avons toutes les deux pratiquement la même mission : apprendre le détachement affectif à notre gardienne. L’aider à vivre ses relations affectives sans peur, sans crainte, en toute fluidité et surtout sans trop de dépendance vis-à-vis de l’autre. Boubouille a le même rôle et cela pose problème. Nous nous marchons sur les pattes et ça crée des conflits entre nous.

Elle nous a choisis à une période de sa vie où elle avait besoin de cette énergie, elle a fait du chemin depuis et a moins besoin qu’on se charge trop de ce travail. C’est allégeant et soulageant pour nous, mais occasionne quelques désagréments entre nous. Qu’elle ne s’inquiète pas, les rapports entre frères et sœurs chez les humains ne sont pas toujours très harmonieuses non plus, ça se chamaille aussi. Moi de par ma faroucherie, je lui fais comprendre qu’elle doit se tenir à l’écart. Mais nous sommes sœurs et nous aimons quand même qu’elle ne pense pas le contraire, c’est juste qu’il faut que chacune protège son territoire.

Je ne manque de rien et je suis heureuse, je l’aime et son compagnon humain aussi, qu’elle n’ait pas de doutes à ce sujet, mais qu’elle comprenne que la vie est ce qu’elle est avec ses travers parfois et qu’elle ne peut vivre en autarcie dans son cocon familial. Il y a de l’amour, beaucoup d’amour, un trop plein d’amour dans ce foyer, le tout est de trouver un juste équilibre pour que chacun y trouve sa place et le petit dernier y trouvera aussi la sienne.

 width=Câline, ton gardien me dit que tu fais pipi  en dehors de la litière, pourquoi ? Qu’est-ce qui ne te convient pas ?

Je suis un chat de type timbre-poste, une chatte câline et je suis chargée de le nettoyer énergétiquement. Je le fais tous les jours, et chaque soir me voilà obligée de le faire encore. Il porte beaucoup d’énergies qui ne lui appartiennent pas, et c’est un éternel recommencement.

Je suis encore un bébé et cela me coûte beaucoup d’efforts. Les énergies avec l’autre chat ne sont pas non plus harmonisées et pacifiées et cela me contrarie et me perturbe beaucoup, il ne m’aime pas.

Je suis navrée de lui causer des tracas mais il doit comprendre que ce serait nécessaire de faire un nettoyage énergétique du lieu, car à nous seuls c’est difficile de drainer et de le purifier.