Messages Kriyavaspata 2021

Ta gardienne me charge d’un message pour toi Timus et aimerait que tu répondes à ses questions :

Merci de lui dire que je l’aime très fort, que je l’ai choisis et attendu longtemps; qu’il est important pour moi; que je suis tracassée par ce problème urinaire dans la maison; qu’il essaye de m’expliquer ce que cela signifie, ce que je n’ai pas compris; et que je souhaite que nous soyons apaisés tous les deux.

 

Dis-lui merci pour son message d’amour qui me rassure beaucoup, et en même temps je suis si triste, si désolé pour mon comportement malpropre, mes pipis qui l’exaspèrent et j’en ressens de la honte. Pardon, pardon pour tous les soucis que cela t’inflige, mais ne le prend pas pour de l’ingratitude de ma part, ce n’est pas non plus pour te punir ou pour riposter, non c’est plus un mal-être que j’exprime et que je n’arrive pas à contrôler, c’est presque devenu un automatisme, cela me soulage et me libère de certaines tensions que je peux ressentir chez toi, avec vous et dans la maison.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, et surtout pas en ce moment où divers tracas créent des conflits et des divergences. Il y a aussi les peurs, les peurs de tomber malade, les peurs d’être contaminé/contaminant et cela crée des égrégores qui attirent toutes sortes d’énergies négatives. Toi ma maman qui se met facilement en colère, tu es fragile, vulnérable et on utilise souvent ton énergie, et moi ça me dérange et me perturbe beaucoup.

Je suis ton bébé, ton petit garçon et je suis chargé de te protéger et de veiller sur toi. J’ai un peu de mal à laisser la place aux autres pour te nettoyer, désolé, je suis possessif et j’ai besoin de me sentir être le privilégié. Cela me rend fragile tout comme toi.

Lorsque tu reviens à la maison laisse tes soucis devant la porte et profite des tiens pour te reposer et te ressourcer. Vit le moment présent, dans le ici et maintenant et ce sera plus serein pour nous tous. Accepte ce que tu ne peux changer et passe au-dessus pour te l’approprier et le vivre autrement.

Je t’aime et je te promets de faire des efforts pour ne pas rajouter à tes états d’être. Je sais aussi que je dois te partager, c’est cela t’aimer d’un amour inconditionnel et c’est le moment de m’adapter pour devenir moins possessif. Nous étions déjà ensemble, souviens toi…

Ta gardienne me charge de te poser quelques questions Quick :

–  Son attitude envers les deux autres chats est-elle  l’expression de peur, d’envie de domination, de jalousie,.. ?

 

–  Y a t’il quelque chose qui le dérange dans la maison ou peut être moi dans mon comportement?

 

– Et enfin as t’il envie d’être ailleurs, dans un foyer sans autre chat, avec un autre humain? 

 

Je vais d’abord te dire que non je n’ai pas envie d’être ailleurs avec un autre humain. Elle a beaucoup d’empathie et de compassion dans son cœur, et ce serait idiot de vouloir partir ailleurs. Non je me sens bien ici, si ce n’est que je suis, vu le concours de circonstances, obligé d’être sur mes gardes et de veiller à ce que je sois toujours en position de force et que je puisse quoi qu’il arrive dominer la situation et surtout mes congénères. C’est évident que ce serait mieux pour moi de ne pas avoir de compagnons, mais je sais qu’ils étaient là bien longtemps avant moi, et lorsque je les agresse c’est plus par peur.

Je suis désolé pour tant d’ingratitude de ma part mais c’est devenu un réflexe, un automatisme ayant vécu quelques temps dans la rue, il faut s’imposer et se montrer dominateur pour qu’on te laisse tranquille.

Oui j’ai compris Quick, mais les 2 chats de ta gardienne sont âgés et ne veulent que la paix et qu’on les laisse tranquille. Ta gardienne a besoin de savoir que tu te plais chez elle et que ses chats ne sont pas dans l’angoisse à cause de ton comportement. Est-ce que quelque chose dans son comportement à elle te dérange ?

C’est un peu une maman poule pour eux, elle les couve et épie chacun de mes mouvements, je la sens constamment sur le qui-vive et cela me crée du stress, et pour libérer les tensions, je deviens agressif. Je suis navré, ce sont des comportements qui sont devenus naturel chez moi, après tout ce temps où il fallait être vigilant, que ce soit de nuit ou de jour. J’ai encore tous ces souvenirs et les mémoires sont omniprésentes.

J’ai besoin d’aide pour effacer ces peurs et j’aimerais aussi qu’elle soit moins craintive, qu’elle me fasse plus confiance. J’ai besoin qu’elle me montre qu’elle a de l’affection pour moi et qu’elle m’aime. J’ai moi aussi, malgré mon comportement très farouche, besoin de tendresse. Ma précédente gardienne n’en avait rien à faire de moi et ça l’a bien arrangée que je prenne la poudre d’escampette. De voir comment sont traités et respectés ses deux compagnons me donne c’est vrai très envie de prendre leur place. Mais je vais faire un effort pour m’adapter à eux si l’on m’aide à oublier les traumatismes du passé.

 

Ta gardienne Symi me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

Tu m’en veux d’avoir ramené Popi ? Elle était toute seule à la rue, et elle n’est pas venue chez nous pour remplacer qui que ce soit, mon coeur est assez grand pour tout le monde et chacun a sa place, cela ne changera jamais. Je l’enferme la nuit pour que toi et Tinos soyez tranquilles la nuit, cela te convient ? Je t’aime énormément et l’arrivée de Popi ne changera rien à cela.

Bien entendu qu’elle a sa place avec vous, même si cela nous perturbe toutefois un peu tous les deux. Pour moi c’est moins traumatisant, je suis un chat de type timbre-poste et je sais que ma maman aura toujours besoin de moi pour faire ce travail, alors que Tinos en tant que nettoyeur est un peu plus en retrait et encore beaucoup plus depuis son arrivée. Elle est jeune, pleine de vie et aimerait jouer avec nous. Alors que tous les deux nous avançons dans l’âge et aspirons plus à avoir la paix. Je me suis fait comprendre et respectée de suite. Mon frère avec ses peurs se laisse un peu envahir par le stress et cela le fragilise. Elle le sent et essaye de le dominer un peu. A lui de mettre des limites en place au lieu de se faire de la bile.

Je t’aime, tu es ma maman et je me considère comme ta fille, ta grande fille, et Popi est le retour du chat de ta maman. Tu lui dois bien ça, c’est tout à fait normal qu’elle soit revenue chez toi, tu lui étais très attachée aussi ; Elle a sa place et petit à petit les énergies entre nous 3 seront à nouveau harmonisées et pacifiées, ne t’en fait pas. C’est bien de l’écarter un peu la nuit, cela nous donne à Tinos et moi l’amplitude de mieux profiter de toi et du territoire. Je t’aime et je sais que cela ne changera en rien le lien profond qui nous unit.

 

Tinos, Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et aimerait te poser quelques questions:

Je m’inquiète beaucoup pour ta santé, j’ai toujours peur que tu vomisses à nouveau, est-ce que c’est l’arrivée de Popi qui t’a mis dans cet état ? Tu m’en veux de l’avoir ramené ? Tu sais elle était toute seule à la rue, et elle n’est pas venue chez nous pour remplacer qui que ce soit, mon coeur est assez grand pour tout le monde et chacun a sa place, cela ne changera jamais. Tu me parlais beaucoup avant, cela me manque car tu ne me parles plus comme avant, tu ne viens pas non plus sur mes genoux quand je télé travaille comme tu le faisais avant. Tout cela me manque. Tu t’isoles en haut de la bibliothèque pour faire la sieste, c’est parce que Popi ne peut pas te déranger là-bas ou parce que tu veux t’isoler car tu ne te sens pas bien ? J’enferme Popi la nuit pour que toi et Symi soyez tranquilles la nuit, cela te convient ? Je pense qu’elle veut être amie avec toi et non pas t’embêter, c’est un bébé, elle s’y prend peut-être mal, n’hésite pas à lui signifier tes règles et elle respectera. Je t’aime énormément et l’arrivée de Popi ne changera rien à cela.

 

Dis-lui merci pour son bienveillant message qui me rassure beaucoup. C’est vrai que l’arrivée de Popi m’a beaucoup perturbé et j’ai eu peur qu’elle prenne toute la place et de perdre la mienne. C’est un bébé certes mais elle est très, très envahissante. Elle revient de loin, elles étaient déjà ensemble et la voilà revenue chez elle au lieu de sa maman, et cela me crée du stress et des angoisses. Je sais qu’elle a beaucoup compté et son retour même s’il est juste qu’elle soit là aujourd’hui, qu’elle l’a ramenée de loin pas par hasard, me dérange dans mon petit train-train. Mea culpa si je te crée des tracas, je ne peux pas t’en vouloir, tu as suivi ce que ton cœur te disait et je ne peux qu’être heureux et fier pour la belle personne que tu es, même si cela me crée des peurs.

Un peu possessif avec Symi nous te partageons ainsi que le territoire, et tout se passe bien. Cette petite un peu agitée et envahissante perturbe notre petite vie tranquille, et puis elle veut jouer et s’y prend un peu mal et je préfère m’isoler plutôt que de la supporter.

Pardon si je me fais de la bile, je sais que tu m’aimes et que tu ne m’abandonneras jamais, je te remercie de veiller à ce que les nuits elle nous laisse tranquille. Je me sens un peu fatigué et ces nausées et brûlures dans mon ventre n’arrangent rien, mais je vais essayer de faire un effort et d’être un peu plus tolérant. Je t’aime et je suis heureux ,je vais veiller à reprendre petit à petit mes petites habitudes, ne t’inquiète pas, je vais arrêter de me faire du mauvais sang.

Ta gardienne me demande de te dire qu’elle t’aime très fort. Elle aimerait que tu lui dises comment tu te sens et surtout ce qu’elle peut faire pour t’aider ? Toffee m’a regardée un petit moment avant de me répondre, et au moment où j’allais réitérer ce que je venais de lui dire, elle m’a dit :

Dis-lui merci pour son message, dis-lui que moi je l’aime aussi d’un amour pur, profond et inconditionnel. Elle est ma maman, je suis son bébé, sa petite fille et si contente de l’être. Je vis depuis si longtemps des moments de grands bonheurs avec elle, et je lui suis si reconnaissante de prendre autant soin de moi, d’être toujours présente pour moi et de m’aider dans cette maladie.

Je ne t’ai pas répondu tout de suite parce que je suis émue, je suis tellement touchée de voir qu’après tout ce qu’elle fait pour moi, tous les soins qu’on me donne, qu’on m’apporte, elle s’inquiète toujours autant pour moi et aimerait savoir ce qu’elle peut faire pour m’aider.

Dis-lui merci pour sa grande empathie, son amour et sa générosité, j’ai beaucoup de gratitude pour elle et pour tout l’univers de m’avoir guidée vers elle, car ce n’est que du bonheur. Dis-lui que ce mal me ronge de l’intérieur et que je suis sur mon chemin. Je me sens de plus en plus faible, je suis un peu au bout de mes forces, au bout du rouleau et je prépare mon départ. Les traitements lourds et coûteux, ce n’est plus la peine. Je prépare ma transition du mieux que je peux et j’aimerais qu’elle m’aide à partir lorsqu’elle verra que ça ne va plus pour moi.

Mon appétit devient de plus en plus capricieux, je n’ai pas faim et je ne ressens plus le besoin de me nourrir. Je me sens fatiguée, j’ai besoin de beaucoup de repos, et lorsque j’ai des maux de ventre je me réfugie dans mon corps astral et tout devient beaucoup plus léger et supportable.

Dis-lui que je l’aime et que je ne veux pas la voir triste et en détresse à cause de moi. Elle sait que  je ne peux rester éternellement auprès d’elle, du moins pas dans cette incarnation physique et il faut que tu lui dises que nous les animaux avons justement cette chance de pouvoir vous revenir très vite et de nouveau en pleine forme. Mais même si c’est une terrible épreuve de nous accompagner et de nous laisser partir, ça nous donne la chance de remonter nous reposer et nous ressourcer. Je n’ai pas peur, je me sens déjà bien entourée par les êtres de la nature et le Deva des animaux, et j’ai confiance, je sais que tout se passera bien pour moi.

Ma petite maman tu dois aussi te préparer et même si c’est très dur tu le feras par amour pour moi, et crois-moi dès que tu seras prête nous nous retrouverons. Lorsque tu seras à nouveau prête à m’accueillir dans ton cœur et ta maison sous une autre enveloppe corporelle et que tu te mettras à ma recherche, je me mettrai de nouveau sur ton chemin. En attendant laisse faire les choses, ne te torture pas l’esprit, moi j’ai toute confiance en toi et je n’ai pas peur. Je sais qu’après la mort il y a la renaissance, et de pouvoir te revenir dans un corps physique en bonne santé et en pleine forme me donne espoir, force et courage.

Je t’aime, profitons du moment présent, c’est si bon de se faire choyer et câliner.

 

Ta gardienne t’aime très fort et aimerait savoir ce qui aujourd’hui pourrait contribuer à ton bien-être Poupi ?

Mon bien-être passe par le sien et pour que je me sente bien dans ma tête et dans mes pattes j’ai besoin de la sentir bien elle aussi, d’être moins sur le qui-vive et dans l’inquiétude me concernant. Dis-lui que je l’aime d’un amour pur, profond et inconditionnel et je suis si heureux de pouvoir encore l’accompagner dans son quotidien. C’est vrai que mon corps souffre de maladies, de bobos dus à l