04185Nina, comment tu vas, comment te sens-tu ?

Je vais bien, je ne manque de rien, on s’occupe très bien de moi.

As-tu des douleurs quelque part ?

Non ça va ?

Et les pattes ?

Ca va aussi.

Les gamelles te conviennent-elles ?

Oui, mais j’aimerais bien un peu plus de viande rouge crue.

As-tu besoin de quelque chose en particulier Nina ? Tes gardiens ont parfois l’impression que tu t’ennuies ?

J’ai été formatée pour les courses, pour la compétition et cela me manque.

As-tu été maltraitée Nina ? as-tu reçu des coups ?

Oui, comme tous, notre éducation passe par là.

C’est la raison pour laquelle tu pleures quand tu dors et qu’on te touche ? Tu as peur ?

Oui, ce sont des mauvais souvenirs, mon sommeil était souvent entrecoupé de coups de bâtons lorsqu’il avait fait la fête et qu’il avait trop bu, ou lorsque mes résultats n’étaient pas à la hauteur de ses attentes.

Et pourtant tu aimais ces compétitions ?

Oui, j’ai été éduquée pour, c’était ma mission.

Et maintenant, es-tu heureuse chez tes nouveaux gardiens ?

Oui beaucoup, mais je n’ai pas encore trouvé ma place.

Pourquoi ?

Il y a encore trop la présence de l’autre. Je suis là pour la remplacer, mais elle s’accroche et ne veut pas me laisser sa place.

Tu es en train de me dire qu’elle est toujours présente, qu’elle n’est pas partie ?

Oui et cela est très inconfortable pour moi. Elle me pompe toute mon énergie. Elle a besoin que tu l’aides à partir pour son bien et celui de tout le monde.

 width=Comment vas-tu ?

Je ne peux pas dire que je me sente au mieux de ma forme, mes membres me font souffrir, c’est douloureux et ça m’empêche d’avancer. C’est très inconfortable, je me sens très ankylosée dans cette situation. J’ai des difficultés à bouger, à changer de direction et c’est douloureux. Cela me créé des peurs et des angoisses.

Ressens-tu d’autres souffrances dans ton corps ?

Non, ce sont surtout les pattes qui posent problème.

Ta gardienne va te soigner. Aimerais-tu plus d’exercices ?

Difficile de répondre oui en ce moment, il faut d’abord me soulager, et après, oui j’aimerais tellement qu’elle s’octroie de nouveau le droit et le plaisir de me monter. Nous sommes très reliées et en fusion totale lorsqu’elle me monte. Cela me manque beaucoup et le lui dire au moment où il m’est impossible de le supporter physiquement est terriblement frustrant et difficile pour moi. Dis-lui que je l’aime et que ma mission est de l’aider à avancer dans la vie sur son chemin. Elle y est, elle va changer de direction. Elle est dans le passage des mémoires, des peurs, dans le processus de libération, moment qui précède l’acceptation non consciente, et qui suit leur acceptation dans le réel. C’est un moment très important pour elle. S’en suivra des années de grande quiétude, et je suis très fière d’elle, de tout le travail qu’elle a accompli sur et pour elle, c’est une réelle libération.

IMG_0534Helga, je viens communiquer avec toi pour te rassurer. Tu as été opérée, soignée et te retrouves maintenant loin de ton galguero, mais c’est pour ton plus grand bien. Helga, tu ne pouvais plus rester avec lui, tu es devenue une charge pour lui et il t’aurait fait du mal. C’est pour ne pas te faire souffrir que l’association et notamment Domi est venue te chercher et t’emmener.

Oui je sais, je suis triste, il me manque même si j’ai souffert, je me sens abandonnée.

Je comprends Helga, mais tu ne dois pas être triste, Domi et les autres dames de l’association s’activent à te trouver une bonne maison et un bon gardien.

C’est quoi une bonne maison ?

Un endroit douillet, chaud et confortable, où l’on s’occupe gentiment de toi, où l’on te nourrit, te soigne et te câline.

C’est quoi ?

C’est te caresser, te promener, te dire que tu es belle et te donner de l’amour.

C’est quoi ?

C’est des choses très agréables que tu vas aimer, qui t’aideront à retrouver confiance en toi et en l’humain et qui te permettront de vivre encore quelques belles années ?

Quand ?

Bientôt, Helga, ne baisse pas les bras, sois confiante et n’aie pas peur. Domi viendra te voir, elle ne t’abandonnera pas et dès qu’un gardien te sera trouvé, tu partiras, tu ne resteras pas là où tu es.

Domi est gentille, j’ai peur, je ne veux pas être séparée d’elle aussi.

Elle continuera à prendre de tes nouvelles, elle ne t’abandonnera pas, et tu seras tellement heureuse que tu l’oublieras très vite.

Jamais, c’est la première personne qui me considère et me traite avec respect. Je l’aime.

MynaElle m’est apparue, l’air très étonnée, elle ne comprend pas ma présence et je ressens qu’elle n’a pas l’habitude que l’on s’intéresse trop à elle. Je lui explique qui je suis et pourquoi je viens la voir.

Oh y aurait-il une prise de conscience ? Cela me rend bien heureuse car j’ai beaucoup de choses à te dire

Elle aussi, Myna me charge de te dire qu’elle t’aime de tout son cœur, qu’elle est contente de t’avoir à ses côtés même si parfois elle n’est pas très disponible pour toi. Elle sent un lien fort et particulier entre vous et tu l’a fait beaucoup avancer. Elle aimerait continuer le chemin avec toi avec plus de communication, de compréhension et d’harmonie.

Moi aussi je l’aime et je confirme ce lien fort entre nous, même si par moments j’ai l’impression de ne pas exister pour elle. Je me sens souvent considérée comme un objet qui doit rester à sa place, mais je suis un être vivant même si je ne suis pas un humain. J’ai besoin qu’on s’occupe de moi, qu’on partage et cela va dans les 2 sens, pas seulement lorsqu’elle en prend conscience. Dis-lui que si je la réveille le matin, c’est aussi pour lui montrer que je suis là, que j’existe, que j’ai faim et qu’elle doit faire attention à moi. Elle me demande de la respecter, mais elle, me respecte-t-elle lorsqu’elle disparait des jours entiers ?

Myna, es-tu bien avec Sylvia, veux-tu rester à ses côtés même avec les aléas de sa vie (petit appartement, voyage et donc être gardée par d’autre personnes de confiance, manque de présence parfois ?

J’ai envie de lui répondre : Et toi ? As-tu envie de me garder, de me considérer et t’occuper un peu plus de moi ? Es-tu prête à partager ton quotidien avec moi , à faire quelques efforts pour me rendre la vie plus agréable et plus douce ? Es-tu prête à trouver des arrangements lorsque tu pars en voyage ? Parce que, vois-tu, nous ne sommes pas ensemble par hasard, et comme tous les chats j’ai une mission auprès de toi : te ramener toujours sur ton chemin, car quelquefois tu prends des sorties, tu t’égares un peu et je suis là pour t’aider à évoluer, prendre conscience des choses, des situations et te protéger. On m’a guidé vers toi (grand’père) et je suis chargée de t’apporter un équilibre. Il est question d’apprendre à vivre par soi-même sans trop se laisser influencer par autrui et de trouver ce qui est bon pour soi. Rester entière, ne pas se disperser et garder son identité. Cette identité, tu es née avec et il faut lui donner un sens, trouver sa source, s’y reconnecter mais le faire par rapport à soi-même et pas par rapport aux autres. Le moment est favorable pour régler les problèmes qui restent encore en suspens (père) et reprendre son chemin.  Je suis là pour t’aider dans cette démarche et te protéger.

Et lorsque je fais pipi sur son lit, il y a plusieurs raisons, je suis contrariée, parfois elle ne rentre pas toute seule et puis aussi pour lui montrer que je suis là, que j’existe.

Es- tu d’accord qu’elle te confie à des amis quand elle doit partir en voyage ?

Oui, si ce sont des amis réguliers que je connais et où je me sens bien, que je sais que ce n’est pas pour me laisser définitivement et qu’elle reviendra me chercher.

 Aimerais tu parfois sortir dans la nature avec elle ?

Bien sûr que j’aimerais me promener dans la nature avec elle, mais je ne sais pas si je pourrais m’habituer au harnais, ça me semble difficile. Cotoyer d’autres animaux surtout des chats est inconfortable pour moi (pas stérilisée) et j’ai peur, j’ai déjà tellement de mal à trouver ma place avec elle que c’est encore plus difficile lorsqu’il y a d’autres congénères.

Dis-lui que je l’aime et que je suis heureuse de savoir qu’elle s’inquiète de ma petite existence de chat.

J’ai pratiqué du Kriyavaspata pour nettoyer, réaligner ses chakras et pour qu’elle retrouve un équilibre émotionnel.

KRIMIComment te sens-tu Krimi ?

Ca va

Mais encore ? Tu ne sembles pas être à l’aise dans ta vie actuelle. Pourquoi ? As-tu mal quelque part ?

Non, je ressens quelques bobos, des courbatures, mais rien de douloureux.

Alors que se passe-t-il ?

Je ne me sens pas trop à ma place, j’ai l’impression d’être une pièce rapportée, comme si je n’avais pas de lien avec cette famille, et cela m’est inconfortable.

Peux-tu m’expliquer un peu plus ? N’es-tu pas heureuse ?

Si, mes gardiens sont gentils et s’occupent bien de moi, je ne manque de rien, mais je ne ressens pas beaucoup d’amour. Il manque ce lien qui est souvent fusionnel avec l’humain.

Sais-tu pourquoi ?

Je suis d’un caractère très calme et plutôt réservé, et cela leur pose problème. Ils n’ont pas compris que j’ai besoin de solitude, que lorsque je me réfugie dans le silence, je me sens en sécurité.

Sinon, tu te sens en insécurité ? Pourquoi ?

Parce que j’ai déjà été abandonnée à cause de mes aboiements, ma frénésie et parce que j’étais tout le temps très active.

C’est un traumatisme pour toi ?

Oui, j’ai encore de mauvais souvenirs et des souffrances liées à ces mémoires.

Et tes gardiens actuels, ils te posent problème ?

Non, mais ils se posent beaucoup de questions à mon sujet, et cela m’inquiète. Parfois je me sens en danger.

As-tu une mission auprès d’eux ?

Oui, celle de leur montrer qu’on peut vivre sans stress et sans s’agiter, que si l’on veut, on peut trouver un équilibre et de la patience pour une vie beaucoup plus zen.

Et toi, as-tu cet équilibre ?

Oui, même si je suis un peu trop asociale pour eux et parfois agressive.

Peter est agressif et veut me mordre (la gardienne) en ce moment… Que se passe-t-il ?

Numériser0008Je suis énervé, me sens pollué, habité par des énergies qui ne m’appartiennent pas. Cela me rend nerveux et m’épuise physiquement et psychiquement. Charles, c’est mon gardien et c’est à moi de le nettoyer énergétiquement mais j’en suis incapable. Me sens trop parasité. Heureusement que Capucine (la chatte) prend la relève, j’en suis heureux même si ce rapprochement me perturbe beaucoup. Nous protégeons surtout Charles, Elisabeth aussi mais elle en a moins besoin que lui. Elle est beaucoup plus forte et on n’arrive pas à l’atteindre comme lui. Elle a la foi dans son cœur, c’est un vrai rayon de soleil dans la maison. Et si je l’agresse, je n’y peux rien, j’en suis désolé, ce n’était pas moi, c’est comme une force extérieure qui me rend irritable et me  pousse à le faire… Pour elle ce n’est déjà pas facile, tout dépend beaucoup d’elle, alors que « lui » se laisse cristalliser par sa maladie, c’est un cercle vicieux car les pensées négatives prennent souvent le dessus. Je l’aime et je suis là pour lui, c’est mon « papa » et je dois l’aider à guérir. Dis-lui de ne pas se laisser entraîner dans une spirale descendante, qu’il soit confiant en la vie et les forces supérieures. Dis-leur aussi de nettoyer énergétiquement la maison, on s’en occupe (les chats) mais ça nous épuise énormément….

BIANCATes gardiens aimeraient savoir ce qu’ils pourraient faire pour améliorer ton bien-être. As-tu besoin de quelque chose en particulier ?

Mais comment pourrais-je être difficile et leur demander quelque chose de particulier ? Ils en font déjà tellement pour moi, c’est déjà trop. Je n’étais pas habituée à ce qu’on s’occupe de moi et encore moins qu’on prenne soin de moi. Depuis que je suis arrivée chez elle, j’ai l’impression de vivre ailleurs, sur un autre plan, et je me sens si bien. Ce n’est que du bonheur même si je suis inquiète lorsqu’elle me laisse seule et que je stresse un peu.

Ta gardienne me demande justement de te dire de ne pas t’inquiéter, qu’elle ne t’abandonnera jamais, elle t’aime et souhaite que tu sois très heureuse chez eux.

Oui je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher, c’est plus fort que moi, et dès que je ne la vois pas, j’ai peur.

De l’abandon ?

Non j’ai peur qu’elle ne revienne pas. Toutes ces années, je les passées, confinée dans un endroit très restreint, et souvent en cage lorsqu’on m’avait enlevé mes petits. Toutes ces années, j’ai eu des bébés que je nourrissais et voulais materner. Mais on m’en a toujours empêchée. Je n’étais là que pour les mettre au monde et les nourrir un peu, et encore, parfois, je n’avais pas assez de lait et on me les enlevait tout de suite. Tant de fois j’espérais les voir revenir, tant de fois j’ai souffert d’en être séparée, et les souvenirs sont encore très vifs aujourd’hui. Depuis que je suis ici, c’est comme si je vivais dans un autre monde, on me bichonne, j’ai de la bonne nourriture et des couches très douillettes. Je ne me sens plus être chienne, je me sens plus être son enfant. Si les douleurs physiques ne me rappelaient pas mon âge, je dirais son gros bébé, et lorsque je la perds de vue, j’ai peur qu’elle s’éclipse et que comme avec mes bébés, je ne la revois plus jamais.

Bianca, le message que je dois te transmettre aujourd’hui est celui que tu dois accepter avec beaucoup de bonheur tout ce qu’ils te donnent, et sans avoir peur que ce ne soit qu’un mirage. L’amour qu’ils te portent est sincère et profond et tu resteras le restant de ta vie avec eux. Que cela te rassure et te permette pour ton confort et le leur, de vivre sans crainte de la voir disparaitre. Si tu arrives à surmonter cette angoisse, ce sera beaucoup plus léger pour vous tous. Bianca, est-ce que les douleurs dans ton corps sont difficiles à vivre ?

Quelquefois, mais c’est supportable, et n’ont rien à voir avec les douleurs qu’on m’a infligées avant.

Ta gardienne t’aime très fort tu le sais, tu es très importante dans sa vie et elle aimerait aussi que tu saches que le jour où la vie sur terre deviendra très pénible, tu seras libre de partir vers d’autres cieux plus doux. Ta présence est un immense cadeau pour elle, et elle aimerait que tu lui fasses un ultime cadeau, partir en douceur sans besoin d’une intervention pour t’aider à quitter ce monde,  ce qui serait une extrême douleur pour elle.

Dis-lui que pour nous les animaux, lorsque nous souffrons et que nous avons besoin qu’on nous aide à partir, ce n’est pas un problème. Et ça ne doit pas en être un pour elle. Lorsque c’est fait avec respect et avec amour, c’est une délivrance. Après toutes ces souffrances et ces maltraitances, elle est là pour nous nous donner quelques années de pur bonheur et de nous aider à faire la transition dans les meilleures conditions possible et avec amour. Pour elle ce sera le cadeau de m’avoir délivrée des souffrances, et pour moi ce sera le cadeau qu’elle m’a fait pour me délivrer de mes souffrances et partir dans la lumière. Je l’aime.


SmokiTu manges les pulls, les écharpes et tu fais des gros trous, tu t’attaques aussi aux mi-bas ! Ce n’est pas un comportement normal, pourquoi fais-tu cela ?

Je n’y peux rien, je ne peux pas m’en empêcher. Ca me calme.

Peux-tu me décrire ta personnalité Smoki ?

Je suis tantôt hyperactive, complètement stressée et je n’arrive pas à contrôler mes pulsions. Je dois machouiller, faire des gros trous pour me calmer. Et d’autres fois, je suis calme mais toujours sur le qui-vive et prête à attaquer tout ce que je trouve. Cela devient obsessionnel.

Et sais-tu pourquoi ?

Non, c’est dans mon tempérament, de toute façon je ne suis pas la seule à être stressée, ici tout le monde l’est un peu.

Et sais-tu pourquoi ? Est-ce dû à un membre de la famille en particulier ?

Non, ce sont les énergies du lieu de vie, ça pulse.

Y-a-t-il un trop  plein d’énergies ?

Oui beaucoup  trop.

As-tu un message pour Frédérique ?

Oui, dis-lui que j’aimerais bien être un chat normal, mais je n’y arrive pas. C’est plus fort que moi.


Martin FélixMartin Felix, ta gardienne aimerait savoir si tu es heureux ?

Oui, oui je suis tellement heureux d’être de nouveau avec elle, de l’avoir retrouvée.

Tu la connaissais ? Tu étais déjà avec elle ?

Oui, et il me tardait de revenir chez elle en tant que chat.

Et que représente-t-elle pour toi ?

C’est ma maman, ma maman de cœur et ma bienfaitrice. Depuis que je suis chez elle, je me sens redevenir jeune même si j’ai beaucoup de bobos, mais j’ai l’impression de redevenir un petit chaton, joueur et heureux d’être câliné, et malgré mon âge, je représente son petit garçon, celui qu’elle n’a pas eu. Et ma mission est de l’aider à se détacher de tout ce qui pourrait encore créer un frein ou un blocage dans son développement spirituel.

De quoi d’autre aurais-tu besoin ?

J’ai besoin d’amour, d’affection, de soins et elle me donne tout ça. J’aimerais aussi pouvoir effacer toutes les souffrances que j’ai connues, maltraitances et abandons, mais je sais qu’elle ne peut pas tout supprimer avec une baguette magique, même si pour moi, c’est une fée. C’est ma fée, et je l’aime. Dis-lui merci.

IMG_0558Alaska es-tu heureux ?

Oui, j’aime ma gardienne et Adonis et je suis heureux qu’elle prenne autant soin de lui. Il souffre beaucoup physiquement et psychiquement et il ne pouvait pas trouver une meilleure gardienne qu’elle.

Parle-moi de toi ?

Je mène ma petite vie, rien d’extraordinaire, j’éprouve parfois un peu de frustration parce que j’aimerais courir et jouer avec Adonis, mais je sais qu’il ne peut pas. Et puis, maintenant, j’ai aussi mal un peu partout, surtout à la patte. Je me sens pataud, j’avance en âge et je développe les bobos des seniors.

Ta gardienne s’occupe beaucoup plus d’Adonis, tu en es jaloux ?

Bien sûr que non, il a besoin d’elle beaucoup plus que moi.

As-tu une douleur ailleurs qu’elle pourrait soigner ?

Mais elle me soigne déjà suffisamment. Parfois, je ressens des petits spasmes dans le ventre mais pas très gênants ou douloureux.

As-tu quelque-chose à demander ou à transmettre à ta gardienne ?

Oui, dis-lui qu’elle est belle, son âme irradie et sa beauté vient de l’intérieur. Même si par période, elle a beaucoup de stress et qu’elle vit des situations difficiles, elle ne doit surtout jamais douter d’elle. Qu’elle garde confiance en elle et sa force intérieure, qu’elle refuse toute soumission et qu’elle s’exprime. Qu’elle dise les choses même si elle pense être obligée d’accepter la situation, qu’elle s’affirme d’une manière socialement acceptable avec calme et justesse.

Elle me demande si  j’ai quelque chose à lui dire ? Je lui réponds « et toi ? » T’es-tu posé la question ? Oses-tu dire ce que tu penses, ce que tu ressens ? Tu as bien conscience que pour ne pas souffrir, pour vivre en harmonie et ne pas se polluer la vie qui crée des problèmes de santé (hypothyroïdie), il faut communiquer. Et commencer avec soi-même, s’autoriser à s’écouter, se reconnecter à son enfant intérieur pour galvaniser le négatif en positif. Dis-lui que je l’aime et que je souhaite que son chemin de vie soit beau et lumineux. C’est elle qui y ramène la lumière, qu’elle accepte juste de la diffuser.

Communication du 24/01/2015

Ta gardienne te parle mais ne comprend pas toujours tes réponses.

Alors il est important qu’elle apprenne.

Tu es donc d’accord pour la laisser partir 4 jours ?

4 jours c’est long. Qui va s’occuper de nous ?

Ses parents

Ah oui, mais ce n’est pas pareil, je suis habitué à la voir tous les jours, et puis elle doit faire les pansements à Adonis. Qui va s’en occuper ?

Ses parents également. Tu lui donnes ton accord ou pas ?

Oui si c’est important, mais ce sera long. Je m’occuperai d’Adonis, promis.

Il semble que tu as un comportement bizarre vis-à-vis de lui depuis quelques jours, que tu le monte ?

Oh ce ne sont que des pulsions, je suis heureux et il l’est aussi. Je me sens redevenir un jeune chien bien que mes articulations me rappellent aussitôt mon âge.

Midnight SunTa gardienne aimerait savoir comment tu te sens dans ton corps ?

Parfois bien et parfois pas bien.

Pourquoi ?

Parce-que ça me gratte, ça me démange et que ça me rend très nerveuse. Dans ce cas, je ne me sens pas bien dans mon corps parce-que je n’y reste pas. J’ai besoin d’en sortir pour le supporter.

Est-ce que ta gardienne peut t’aider pour te soulager de façon durable ?

Oui, j’aimerais bien, car cela me rend très fébrile et anxieuse.

Sais-tu Midnight Sun, ce qui a déclenché tes allergies ?

Je me suis sentie agressée d’une manière très injuste, et cela a provoqué un choc émotionnel.

Peux-tu m’expliquer qui t’as agressée ?

Ce n’est pas une personne, c’est la situation. Elle a changé mon nom et cela m’a déjà très perturbée, et je dois aussi la partager. Cela me perturbe aussi, moi je ne sais plus qui je suis.

La partager avec d’autres cavaliers ?

La partager en ce sens où ces moments passés ensemble, ne sont pas toujours des moments privilégiés, car je la sens ailleurs, pas présente avec moi.

La vie que tu as ne te convient pas ? Tu voudrais pouvoir changer des choses ? Quoi ?

J’aimerais la savoir reliée à moi, rien qu’à moi. Lorsqu’elle est avec moi, nous ne devons faire qu’un. Elle enseigne des choses, des méthodes très justes, mais elle oublie souvent de l’appliquer à elle, à nous. J’en ressens une grande frustration et je me renferme.

C’est ce que ta gardienne me dit. Elle t’aime beaucoup, mais souvent ton regard est sans vie. Pourquoi ?

Parce-que je ne ressens pas cette connexion à elle, et cela me manque.

Elle me dit que tu es une jument formidable, qui apprend très facilement de nouvelles choses. Tu es pourtant en fuite sur le cercle. As-tu mal quelque part ? Ressens- tu une carence dans ton organisme ?

Non, j’aimerais juste que parfois elle oublie son travail, qu’elle s’octroie des petits moments de plaisir ensemble, des moments d’amour inconditionnel. Parfois je me demande si je ne suis pas juste un outil de travail. Parfois je me dis qu’elle est devenue une vraie professionnelle, mais qu’elle ferme son cœur, qu’elle oublie de rester elle-même. Pour aimer les autres (chevaux, animaux, humains) il faut s’aimer soi-même. Les méthodes et la psychologie sont des outils de travail qui seront d’autant plus efficaces s’ils sont transmis avec amour et compassion. Pour pouvoir le transmettre aux autres, elle a besoin de faire un petit travail sur elle-même et d’être en harmonie avec elle-même.

Sami (3)Ta gardienne me dit que tu es très craintif et elle souhaite te faire savoir qu’elle t’aime et que tu n’as rien à craindre avec elle.

Oui je sais que je peux lui faire confiance, que je n’ai rien à craindre avec elle, mais ce n’est pas aussi simple que ça. J’ai été le plus petit et le plus chétif de la portée, et ma maman hésitait à me garder ? J’ai dû me battre pour me nourrir, c’était terrifiant de se battre contre les 3 autres pour un peu de lait, et je me suis déjà senti abandonné dès la naissance. J’avais peur, j’avais froid et seul un de mes frères avait un peu de respect et de compassion pour moi.

Pourquoi ta maman ne te couvait pas plus que les autres alors que tu étais le plus petit.

Je n’étais pas comme les autres, et ça dérangeait.

Connais-tu la différence que tu as par rapport aux autres ?

Je suis fragile, très peureux et angoissé et je ne suis pas toujours équilibré.

Es-tu centré à la terre, Sami ?

Souvent, je ne le suis pas, c’est plus facile, plus léger à vivre.

Qu’est-ce qui est donc si difficile à vivre pour toi ?

D’être dans mon corps, car je suis très sensible et je ressens affreusement tout déséquilibre, toute énergie négative chez une personne et dans l’appartement.

Peux-tu me dire ce qui te perturbe, ce qui te fait si peur ?

Elle m’a choisi alors qu’elle n’était pas vraiment prête. Elle voulait reprendre un chat, mais sans vraiment le vouloir. Inconsciemment elle m’a choisi tout en se disant que ce n’était pas raisonnable, beaucoup de doutes et d’incertitudes…

Tu n’es pas heureux, Sami avec ta gardienne ?

Si, et je sais qu’elle m’aime, mais je n’ai pas encore trouvé ma place chez elle et c’est tellement plus confortable de se réfugier dans l’astral, où je me sens bien sans peurs et sans angoisses.

Connais-tu ta mission Sami ?

Oui et c’est très drôle parce-que mon rôle est à la fois de la nettoyer énergétiquement ainsi que l’appartement pour les débarrasser de toutes les énergies négatives, tous les parasites… mais aussi et surtout de lui l’aider à faire un travail pour lui permettre d’avancer sur son chemin…*

*Les suites des communications avec Sami ne peuvent pas être publiées, ce sont des messages très personnels…

IMG_0196Athena, es-tu heureuse avec ton gardien ?

Je crois, mais je n’en sais rien.

Es-tu contente d’être avec lui ?

Oui je crois

Il me dit que tu es agressive avec Isis, l’autre chatte, pourquoi ?

Parce qu’elle se trouve constamment sur mon chemin.

Tu la connais ?

Oui dans une autre vie, c’était ma maman et il n’est pas question qu’elle veuille à nouveau m’éduquer et me dominer.

C’est la raison de ton agressivité ?

Oui, j’ai peur d’elle, elle n’était pas très tendre avec moi.

Tu as aussi un problème de pipi, tu n’es pas toujours très propre, et tu ne fais pas dans ta litière, Pourquoi ?

J’ai du stress, des angoisses et je m’oublie lorsque je suis contrariée.

Oui, et ça contrarie énormément ton gardien. Pourrais-tu faire un effort Athena pour être propre et tolérante vis-à-vis d’Isis, sans cela la situation sera conflictuelle et difficile à gérer.

Oui je sais.

DSC08330Tu as très peur des humains, pourquoi ?

Parce qu’ils sont méchants, je m’en méfie.

T’ont-ils fait du mal ? As-tu subi des maltraitances ? Lesquelles ?

Coups de balais lorsque j’étais petite, des cris, beaucoup de cris, de la colère.

Pourquoi ?

A cause des excréments, et je pleurais souvent. Ma maman ne s’est pas trop occupée de moi, elle était trop accaparée par les autres.

Tes gardiens sont gentils avec toi ?

Oui je les aime et j’ai confiance en eux.

Alors Lexy, tu vois que tous les humains ne sont pas méchants et qu’il y a des gentils. Il faut que tu leur fasses confiance pour ton bien-être et celui de tes gardiens. Ton gardien voudrait t’emmener à la pêche, faire de grandes promenades avec toi, mais il paraît que c’est impossible, que tu as trop peur des gens ?

Oui, je suis désolée, mais c’est ancré, c’est plus fort que moi.

Au cours d’éducation canine, tu refuses aussi d’obéir, alors que lorsque tu es seule avec ton gardien tu exécutes tous les exercices ?

Oui, avec lui, je me sens en confiance, et je n’aime pas aller aux cours. Je suis trop angoissée et je n’arrive pas à obéir, je suis tétanisée.

MIGUELMiguel, ta gardienne me dit que tu es très agressif avec la chatte ?

Oui, c’est vrai, c’est plus fort que moi et je n’y peux rien. De temps à autre, j’ai des pulsions et je dois me décharger de cette agressivité sinon je pète un câble.

Sais-tu ce qui te met en colère ?

Non, ça arrive brutalement, je me sens poussé à le faire, et après je me sens mieux, mais quand ça vient, je n’arrive pas à me contrôler.

As-tu peur de quelque chose Miguel ?

Oui, j’ai peur de l’abandon, j’ai peur de rester seul et j’ai peur de moi, lorsque j’extériorise cette agressivité. C’est très perturbant et je me sens dans un état second lorsque je sors de mon corps.

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime énormément,  si elle s’absente  c’est parce qu’elle a des choses à faire, mais ce n’est pas contre toi, et tu ne dois pas être vexé et colérique à son retour.

Oui, je le sais bien, mais c’est difficile de me maîtriser, je porte trop souvent des choses qui ne m’appartiennent pas.

Elle me dit aussi que tu ne manqueras jamais de nourriture et que tu n’as pas besoin de te gaver pour faire des réserves. Or tu commences à être en surpoids.

Manger me réconforte et me rassure. J’ai manqué de nourriture petit et me gaver m’apporte du bien-être. Je me sens plein et c’est un sentiment de plénitude.

Ta gardienne aimerait aussi que tu la laisses dormir la nuit, c’est très inconfortable pour elle d’être réveillée toutes les nuits.

Oui je sais, j’ai beaucoup de défauts, mais lorsque je me manifeste la nuit, c’est pour qu’elle s’occupe de moi. Cela me rassure de savoir qu’elle est là même si elle dort, et c’est devenu une habitude pour moi.

Miguel, ton comportement avec ta gardienne et l’autre chatte ressemble beaucoup à un comportement tyrannique, ta gardienne fera tout ce qu’elle peut pour t’aider à aller mieux, mais tu devras aussi faire un effort pour que le cohabitation soit harmonieuse et pacifiée. As-tu quelque-chose à dire à ta gardienne ?

Oui, je l’aime beaucoup et je suis heureux d’être avec elle. Je l’ai déjà connue, et je suis un peu perturbé de ne pas avoir l’exclusivité. J’aimerais tellement que notre relation soit à nouveau très fusionnelle et la présence de l’autre chat me rend un peu jaloux. Je suis désolé de lui causer autant de tracas, d’autant plus que ma mission consiste à l’aider à se débarrasser de toutes les énergies négatives qui pourraient lui créer des désagréments. Elle est dans la lumière et ça attire du monde. Moi je suis chargé de la protéger et pas de lui créer des difficultés supplémentaires, et j’espère ne pas faillir à ce travail.

&nbsp,

EMEKA1Ta gardienne aimerait savoir si tu es heureuse ?

Oui, je l’aime et je suis très bien chez elle avec Tsinka. Nous avons eu beaucoup de chance d’être adoptées par elle sans être séparées toutes les deux. Nous avons été abandonnées, ils voulaient se débarrasser de nous, et nous donner chacune à quelqu’un d’autre. Nous ne voulions pas être séparées et nous nous sommes sauvées.

En as-tu gardé un traumatisme ?

Oui, j’aimais cette famille, j’aimais les enfants et je ne voulais pas partir, mais Tsinka m’a entraînée et je l’ai suivie, parce que je ne voulais pas non plus rester sans elle. Pourquoi les humains ne nous demandent-ils pas ce que nous on aimerait ? Pourquoi doivent-ils décider de notre destinée. Petite, je voulais rester avec cette famille et lorsque la faim me tenaille, j’y pense. Avec Tsinka nous avons beaucoup marché, nous étions très fatiguées, nous avions peur, très faim et nous nous sommes fait tirer dessus, parce que pour nous nourrir, nous avons voulu attraper un oiseau.

Ce sont ces souvenirs qui te rendent parfois très triste ?

Oui les mémoires sont toujours là, et les peurs sont ancrées en moi.

Ta gardienne t’aime de tout son cœur, elle ne t’abandonnera jamais.

Oui je sais, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver dans la vie et je n’arrive pas à oublier ces souvenirs et ces peurs.

As-tu besoin de quelque chose Emeka ?

Qu’on efface mes souvenirs de chiot, que je me réveille un matin et que je ne me souvienne de rien d’avant notre arrivée chez notre gardienne.

Elle aimerait te faire comprendre que lorsqu’elle te rappelle, il faut l’écouter, c’est avant tout pour des raisons de sécurité, car des gens peuvent avoir peur de vous, et aussi pour éviter le danger de la route.

Mea culpa ! Elle fait tout pour nous, et nous, lorsque nous nous mettons à chasser, nous suivons notre instinct et oublions tout ce qui nous entoure.

Tu aimes chasser Emeka ?

Oui, mais juste pour s’amuser avec Tsinka, juste pour le plaisir. Nous sommes bien nourries et n’avons plus besoin de nous trouver à manger.

Tsinka te jalouse et prend toute la place, en souffres-tu ?

Parfois oui, parfois non, je la connais et je sais qu’elle a besoin de l’accaparer. Elle a toujours été la meneuse et veut garder l’ascendant sur moi.

Ta gardienne aimerait apprendre à communiquer avec vous. Pouvez-vous l’aider ?

J’en serai très heureuse et l’aiderai à se faire confiance, peut-être qu’il faut juste lui dire comment faire.

As-tu un message pour elle ?

EMEKANe pas trop se poser de questions, apprendre à méditer, à vivre dans le présent ici et maintenant et ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Réfléchir avant d’agir et se donner les moyens de faire un travail qui lui plait et d’en vivre convenablement. C’est important de savoir prendre les bonnes décisions et ne pas attendre qu’on les lui impose.

&nbsp,

TSINKATa gardienne aimerait savoir si tu es heureuse, si tu as besoin de quelque chose ?

Oui, je suis très heureuse, j’ai eu beaucoup de chance de tomber sur ma gardienne et qu’elle nous adopte toutes les deux. Avec Emeka, on allait nous séparer et c’était impossible pour nous de vivre l’une sans l’autre. Nous nous sommes sauvées, et nous avions très peur qu’on nous rattrape pour nous vendre. Nous adorons chasser et nous étions destinées à des chasseurs, mais nous voulions rester ensemble. Et puis nous aimons la chasse, mais pour s’amuser, pas pour flairer le gibier que l’on tue après.

Tsinka, as-tu été traumatisée, y penses-tu encore ?

Oui, souvent, surtout lorsque j’ai faim car j’ai eu très faim et je me sentais perdue. J’avais perdu les quelques repaires que ma maman m’avait inculquées, c’était traumatisant. Un jour on a attrapé un poussin et on s’est fait tirer dessus, on manquait de nourriture, mais aussi de sécurité et de protection.

Et maintenant, as-tu besoin de quelque chose ?

Oui, j’ai besoin de savoir, besoin qu’on me montre que je suis aimée, mais libre. Qu’on me laisse libre, j’y ai pris goût toute petite, et je n’aime pas être limitée.

Oui, je comprends, mais tu vis entourée d’humains, et les choses ne sont pas aussi simples. Tu ne vis pas à l’état sauvage dans la nature et tu dois donc être éduquée. Tu dois comprendre quand ta gardienne te dit non, ou quand elle te rappelle qu’il faut l’écouter, car c’est souvent pour des raisons de sécurité. Parfois il y a des personnes qui ont peur des chiens, et il y a aussi le danger de la route.

Oui je comprends, mais lorsque je suis dans l’action, j’oublie tout et je ne fais que suivre mon instinct, c’est plus fort que moi et je regrette de lui causer du tracas, elle ne le mérite pas.

Je dois te dire que ta gardienne vous aime énormément toutes les deux, même s’il lui semble que tu es très jalouse d’Emeka, et elle voudrait que tu saches qu’il n’y aucune raison à ça. Il faut que tu laisses plus de place à ta sœur.

Oh mais elle ne s’en plaint pas auprès de moi, elle sait que j’ai besoin d’être un peu plus privilégiée, c’est un peu mon caractère, d’être possessive et cela me rassure.

Oui, mais tu n’as pas voulu être séparée de ta sœur, elle a donc droit aux mêmes privilèges que toi.

Ben non, elle, elle ne boîte pas, alors que moi si, tantôt je claudique cela me fait mal et c’est gênant, c’est frustrant.

As-tu très mal à ces pattes ?

Parfois oui, parfois non, c’est variable, et j’ai besoin de plus d’attention qu’elle.

Sais-tu pourquoi tu boîtes, as-tu subi un traumatisme, percutée par une voiture ou reçu un coup ?

Non rien, je ne me souviens pas.

Est-ce que ça va mieux depuis que le monsieur t’a manipulée ?

Oui quand même.

As-tu un message pour ta gardienne ?

Je l’aime et ne voudrais jamais être séparée d’elle. Elle est jeune et a encore tout à apprendre, et même si je suis une chienne parfois très désobéissante et très fougueuse, je suis là pour lui apprendre la tempérance.

Peux-tu m’expliquer ?

Elle va parfois très vite et ne réfléchit pas assez avant d’entreprendre. Elle est pressée d’arriver au bout et en oublie l’essentiel. Dis-lui qu’il faut tempérer et agir calmement afin de trouver les solutions les mieux adaptées. Avec nous, qui avons du mal à grandir, nous lui montrons que dans la vie il faut s’armer de patience.

Ta gardienne souhaite apprendre à communiquer avec vous.

Oui, nous on attend que ça, c’est tellement plus sympa de parler ensemble et de pouvoir se dire les choses dans l’instantané. On pourra lui expliquer qu’on a parfois des réactions de « chiens », mais qu’elles sont normales, même si elle semble les trouver primaires et pulsionnelles.

Pouvez-vous l’aider à apprendre la communication animale ?

Son esprit cartésien a besoin de comprendre comment faire et pour cela tu n’as qu’à lui expliquer toi…

UXIAComment te sens-tu ?

Des bobos dans tout mon corps dus à mon âge, mais aussi des bobos dans mon cœur.

Dans ton cœur ?

Oui, je me sens triste et désabusée. Je suis bien vivante, et profite encore du plaisir de ce que je mange, de flairer les odeurs de mes congénères lorsque je me promène, et en même temps j’ai l’impression de ne plus exister, d’être là sans être là, d’être en standby et d’attendre je ne sais quoi, ou d’attendre que ça se termine.

Que quoi se termine, Uxia ?

La vie sur cette terre ici et maintenant. Je ne sais pas, peut-être que la situation me pèse trop.

Peux-tu être un peu plus claire ?

Ici on vit sous tensions, ici, il n’y a plus de dialogues, il n’y a que des non-dits et ça génère des mal- être et des souffrances.

Que peut faire ta gardienne pour t’aider et te soulager ?

Oser, oser dire, exprimer son mal-être et renouer le dialogue, la communication, sinon elle va se rendre malade elle aussi. Elle ne partira pas, elle n’en a pas le courage, qu’elle accepte et personne ne pourra la juger, mais qu’elle le reconnaisse en toute conscience et fasse un effort pour rétablir un lien qui permet de rétablir l’harmonie dans le foyer et dans nos cœurs. Si elle comprend qu’elle aussi doit faire un effort et prendre le taureau par les cornes, on aura tous à y gagner, et la vie sera plus douce. S’affirmer, ne pas se laisser étouffer, accepter des compromis l’aidera à avancer. En ce moment elle piétine et se trouve constamment entre deux, mais pas dans le ici et maintenant et cela crée un déséquilibre pour elle, pour moi et pour lui. Dis-lui que je l’aime et souhaite la voir sereine, elle peut l’être si elle le souhaite.

URFEE1Urfée, tes gardiens aimeraient savoir comment tu te sens physiquement.

Bien, je ne peux pas me plaindre, je commence à sentir mes articulations, notamment après un long moment d’immobilité et lorsqu’il fait très humide, mais ce n’est pas douloureux.

Comment te sens-tu dans la famille, Urfée, es-tu heureuse ?

Oui, je me sens très bien chez eux, et je les aime. Mes gardiens sont très gentils, et je ne manque de rien.

Ne te sens-tu pas mise à l’écart depuis qu’ils ont adopté Krimi ?

C’est vrai que je dois les partager avec elle, mais je ne suis pas jalouse. Krimi a beaucoup souffert avant son arrivée chez nous, et je sais qu’elle a besoin qu’on l’aime, elle a besoin de se sentir rassurée et en sécurité. Elle a besoin de plus d’attentions que moi. Même s’ils ne sont plus là pour moi toute seule, je n’en souffre pas, ils ont assez d’amour et de compassion pour nous rendre heureuse toutes les deux.

Es-tu reliée à la gardienne, Urfée ?

Non, à mon gardien.

As-tu une mission auprès d’eux ou auprès de l’un d’entre eux ?

Oui auprès de mon gardien, je dois l’aider à trouver un équilibre physique, mais aussi émotionnel et professionnel. L’aider à ne pas ressentir le stress de la vie active, des soucis de tous les jours, l’aider à vivre en harmonie avec lui-même.

Et ta gardienne ?

J’aimerais bien pouvoir lui apporter cet équilibre, mais elle a encore du travail à accomplir avant d’arriver à recevoir et à vivre les choses sans stress et sans angoisse. Je crois que Krimi est plus à même de l’aider, de lui montrer son chemin et de se reconnecter à sa source.

GYSMOGysmo, ta gardienne me dit qu’elle te trouve très triste et que tu sembles vraiment avoir perdu ta joie de vivre. Comment te sens-tu ?

Beaucoup mieux depuis que Gypsie est partie rejoindre le paradis des chats. Même si son absence me peine encore, je sais qu’elle est bien maintenant et qu’elle pourra, lorsqu’elle sera prête, préparer son retour.

Oui et je dois te dire de la part de ta gardienne, que si elle souhaite revenir chez eux, ils seront heureux de son retour même si Lancelot est là, cela ne changera rien. Ils sont prêts à prendre un 3e chat et tu ne dois pas t’inquiéter pour cela.

Si quand même un peu. Cette tornade s’accapare tout et prend toute la place. Il a marqué son territoire partout et je ne me sens plus trop chez moi. Pour Gypsie ça posera un problème, car elle n’est pas aussi souple que moi.

Tu trouves que tu es souple Gysmo ?

Oui, je suis très tolérant et préfère me mettre en arrière plutôt que de créer des conflits.

C’est ce que ta gardienne me dit, elle pense que tu ne t’affirmes pas assez, que tu es trop effacé, et que ça te rend triste et déprimé.

C’est mon caractère, j’aime l’harmonie et j’aime ce petit chat, il est très amusant et j’ai envie de jouer avec lui, même si sa présence « partout » me gêne et me pèse un peu. C’est déroutant, mais je crois que je n’ai pas le choix, il va falloir faire avec.

Tes gardiens t’aiment et ne souhaitent que ton bonheur. Que peuvent-ils faire pour que tu sois à nouveau heureux ?

Mais je ne suis pas malheureux, je me sens juste un peu moins libre de circuler et vaquer à mes occupations. Je l’observe et même si j’accepte sans difficulté sa présence, je suis sur le qui-vive. Je sais qu’il essaye de prendre ma place et ça ne me rend pas fou de joie.

As-tu une mission auprès de tes ou l’un de tes gardiens ?

Oui, je suis plus du type « timbre-poste », mais depuis que Gypsie est partie, je dois plus m’occuper des énergies du lieu et ce travail me perturbe parfois. Or il y circule encore des énergies négatives, je les crains et j’ai peur de mal remplir ma nouvelle mission.

Ne t’inquiètes pas Gysmo, tes gardiens en sont conscients, et savent ce qu’il faut faire pour t’aider et soulager ton travail. Pour eux il est important que tu sois de nouveau le chat câlin et joueur qui manifeste sa joie de vivre. C’est pour eux le plus important, et pour le reste, ils savent comment faire pour s’en débarrasser. Ce qui compte c’est que tu retrouves ta place, que tu montres à Lancelot que tu l’acceptes, que tu joues avec lui, mais sans lui céder ta place. Pour cela, tu dois t’affirmer plus, pour lui faire comprendre.

Pas si simple…

PALOMEETa gardienne aimerait te dire qu’elle t’aime profondément et qu’elle croit que tu es la réincarnation de Moustique, une chatte tricolore qu’elle a connue à 10 ans et dont la disparition lui était insurmontable , a-t-elle raison, Palomée, es-tu Moustique ?

Oui, j’ai mis longtemps à la retrouver, mais j’ai eu beaucoup de chance, elle m’a reconnue. Dès qu’elle m’a vu, son inconscient savait que c’était moi, et je suis très heureuse d’être avec elle.

Ta gardienne voudrait savoir de quoi tu as peur ? Qu’as-tu vécu avant ton arrivée chez elle ?

Beaucoup de souffrances physiques mais aussi psychiques. J’ai connu l’abandon, j’ai souffert de la faim, mais j’ai aussi eu des coups et j’étais terrifiée.

Elle m’a montré un homme très brutal, violent, qui dans ses moments de crise (alcool ?) lançait des objets, cassait, tapait aussi bien la femme que les enfants et les animaux chien et chat.

C’est triste et difficile ces mauvais souvenirs pour toi, Palomée mais ta gardienne t’aime et te protège et tu ne souffriras plus de la méchanceté humaine. Tu dois lui faire confiance. Tu dois moins te lécher le ventre où il n’y a plus de poils maintenant. Tu dois t’autoriser le bonheur et pardonner. Tu as retrouvé ta gardienne de cœur, tu es libre de te manifester maintenant, et tu n’as plus besoin de te cacher.

Oui je sais, je sais que je n’ai plus besoin d’avoir peur, je sais que je suis en sécurité, aimée et soignée, mais c’est difficile pour moi, tous ces mauvais traitements sont encore très présents dans ma tête, et je n’arrive pas à les oublier. Toutes ces angoisses, tout ce stress sont très ancrés en moi et me rappellent ce que j’ai vécu dans cette famille. C’était invivable pour la dame et les enfants. Moi j’avais au moins la chance de pouvoir me cacher.

Mais maintenant, Palomée tu es en sécurité et tu n’as plus besoin de te cacher, il ne t’arrivera plus rien de mal

Oui, qu’elle me pardonne, je le sais mais c’est une habitude, c’est ma manière de me couper de ce qui m’entoure, cela me fait du bien.

Ta gardienne pense que tu as  une âme très spirituelle, très élevée, que tu les protège, et elle te remercie pour ce que tu fais.

Nous les animaux, nous sommes tous des âmes spirituelles très élevées, nous avons tous une mission auprès de vous les humains, mais après les mauvais traitements que j’ai subis, j’ai d’abord besoin d’aide de là-haut et je dois surtout me ressourcer. C’est la raison pour laquelle je me cache. Ce n’est pas parce que j’ai peur, c’est parce que ça me permet de faire un travail sur moi et en toute sécurité.

Mais tu n’es pas obligée de prendre toutes les douleurs, tu peux aussi être dans la joie.

J’ai été un guide pour elle, et je suis revenue pour l’aider à évoluer encore plus, pour l’aider à se reconnecter à sa source, pour trouver sa vraie mission et avancer sur son chemin de vie, mais je suis aussi là pour veiller aux énergies du lieu, et depuis le départ d’Hermes, je me sens affreusement pompée. Il s’accroche à moi, et j’ai besoin d’aide pour l’aider à partir. Depuis tout à l’heure, je me sens plus légère, mais ce n’est pas encore tout à fait ça, mais je vous fais confiance, et je sais qu’il partira vers la lumière.

Ta gardienne aimerait que tu viennes vers elle, que tu viennes pour des câlins, que tu prennes possession de ton territoire.

Qu’elle me laisse encore un peu de temps, nous avons été séparées tant d’années que quelques semaines de plus ne sont pas importantes. Je me sens déjà mieux dans ma tête et mon corps, et je vais à nouveau me socialiser.

Tu seras douce avec Sakura la petite chatonne qui veut simplement jouer ou dormir près de toi ?

Oui, je ferai un effort pour elle.

Ta gardienne t’aime à l’infini comme lorsqu’elle avait 10 ans, tu es son chat d’or et d’argent.

Je suis son ange.

GAUCHOA…… me dit qu’elle a des soucis avec toi depuis une semaine, alors que tu viens sur elle, que tu es très avide de contact, tu la mords, pourquoi ?

Je suis désolée, je sais que c’est mal, mais je ne suis pas moi-même en ce moment. Je suis perturbée, je ne me sens pas dans mon assiette, je me sens dérangée.

Tu n’étais pas dans ton corps Gaucho, es-tu revenue maintenant ?

Oui, c’est quand même plus confortable, je me sens de nouveau plus présente.

Que s’est-il passé ? Qu’est ce qui t’a perturbée ? Les prédateurs ?

Les prédateurs, oui, les rapaces, mais aussi les humains. Je me suis fait avoir, on m’a attrapée et mise en cage. C’était un piège, mais je ne me suis pas laissée faire, je l’ai mordue. Elle m’a ouvert la cage, elle a eu trop peur que je blesse son rejeton. Depuis je suis méfiante, je n’ai plus confiance et je me sens plus vulnérable, ainsi qu’avec les rapaces qui tentent régulièrement de m’attaquer. J’adore vivre ici, libre comme l’air, je picore dans les jardins, on me câline, mais l’endroit commence à ne plus être aussi sûr. Ca me crée des angoisses.

Lorsqu’ A……. est là et que tu as besoin de protection, Gaucho, il faut que tu viennes quand elle t’appelle pour qu’elle t’aide ou te mette à l’abri. Lorsque tu es dans les airs, elle ne peut rien faire.

Oui je sais, mais je n’ai pas ce réflexe, je me sens plus en sécurité dans les airs que sur la terre. Je dois être très prudente, les prédateurs sont partout, et je dois veiller à ne pas trop me faire remarquer, ce n’est pas très serein.

A…… me charge de te dire que si tu souhaites qu’elle continue à t’accueillir sur elle et avoir des câlins, il faut que tu arrêtes de mordre. Ça lui fait très mal, et elle aussi a peur et craint que tu la mordes.

Oui je comprends et me sens très ingrate, elle est tellement gentille avec moi. Je sais qu’elle m’aime et se fait du souci pour moi.

Elle me dit aussi que tu étais toujours très respectueuse au niveau des déjections, et récemment tu t’es oubliée sur elle.

Quelle honte ! Je m’en veux tellement, j’espère que je ne recommencerai pas, c’est triste et gênant pour moi de m’oublier sur elle qui mérite mon grand respect, car elle, elle me respecte.

Tu te sens bien avec elle ? As-tu un message pour elle ?

Oui, dis-lui que si je n’étais pas habituée depuis que je me suis volatilisée (peur d’un chien) à être libre, libre de voler et de me reposer dans les arbres, d’écouter les oiseaux chanter, d’entendre et sentir le vent dans les feuillages, de réveiller le quartier dès que le jour se lève, ou si je n’avais pas goûté à cet immense espace qui est le mien et qui ressemble au paradis lorsqu’on ne me traque pas, je viendrais volontiers vivre chez elle. Elle m’accueille tous les jours d’une manière inconditionnelle, mais il m’est difficile à présent de m’adapter à une autre vie.

As-tu besoin de quelque chose qu’ils pourraient mettre à ta disposition pour améliorer ton quotidien ?

Oui, une petite piscine, et chasser tous les prédateurs.

ISISTon gardien aimerait savoir comment tu te sens chez lui

Tout à fait bien, même si l’équilibre et les énergies ne sont pas toujours au top. Ce n’est pas toujours un long fleuve tranquille, mais je veille et on arrive à réguler et évincer les indésirables.

Est-ce ta mission ?

Un peu quand même, mais je suis surtout là pour lui. Je suis un chat guérisseur, et il a besoin de mes énergies pour faire ses soins. Je suis un guide, et j’ai été envoyée pour l’aider à trouver sa mission de vie. Il est sur son chemin, mais va encore beaucoup évoluer, d’ailleurs il n’a pas le choix. Il l’a compris, il ne peut pas se cantonner sur ses acquis et doit se donner les moyens d’ouvrir ses perceptions et sa conscience. Il n’est qu’au début, et va vite comprendre que même si on a le libre arbitre, parois on n’a pas le choix, et que l’évolution spirituelle demande encore un plus grand lâcher prise. Il faut s’ouvrir et s’autoriser d’autres voies. Les énergies sont telles, que l’on n’a pas le choix. Il faut s’ancrer et avancer.

Comment perçois-tu ton gardien ?

Il se connaît bien et n’a pas besoin de moi pour répondre à cette question.

Tu ne veux pas me répondre ?

Si, c’est quelqu’un de curieux, mais anxieux de nature, perfectionniste avec le besoin de faire les choses bien, dans les règles de l’art en quelque sorte, quelqu’un qui a besoin qu’on croit en lui, ce qu’il fait, il le fait avec son cœur, avec grande conviction, et il espère que son travail soit reconnu. Lorsqu’il se fera suffisamment confiance, lorsqu’il aura compris qu’il a une grande force et de réelles capacités en lui, ce sera plus facile à gérer.

Il aimerait aussi savoir comment tu vois ta relation avec Athena ?

C’est une petite peste, et son agressivité me perturbe et me contrarie.

Penses-tu qu’il soit possible que vos énergies soient harmonisées et pacifiées ?

J’y veille et je me méfie. Je l’ai déjà connue et je sais qu’elle est difficile à dompter, mais à deux ici, on ne sera pas de trop.

Pourquoi ?

Parce qu’il y a beaucoup de passages, et qui dit présences, dit travail pour transmuter les énergies négatives et d’autres énergies qu’il faut apprivoiser et équilibrer.

Tu penses donc que la cohabitation soit possible ?

Oui, elle a besoin de grandir un peu et de comprendre qu’elle n’est pas là pour nous rendre la vie difficile, mais plutôt pour le soulager.

LOBOLobo, ta gardienne me dit que tu ne vas pas bien. Depuis le départ d’Adonis tu ne manges plus, cela fait presque un mois, et tu deviens de plus en plus faible. Est-ce qu’il te manque ?

Oui beaucoup, Adonis était un compagnon exceptionnel pour moi. Il adorait ma gardienne, il l’admirait et l’adulait comme une icône. Cela  la remplissait de lumière, et depuis son départ, cette lumière s’est ternie, et ça me rend triste pour elle. Il nous manque tellement, Adonis avait sa mission auprès d’elle, s’en occuper, le soigner l’obligeait à s’oublier un peu et lui mettait du baume au cœur. Ça lui faisait du bien, elle s’en faisait à elle. Depuis qu’il est parti, même si les choses semblent plus simples, car sa santé créait beaucoup de problèmes et de contraintes, il y a un grand vide et j’espère qu’il va très vite nous envoyer un nouveau compagnon.

C’est la raison pour laquelle tu ne manges pas, Lobo ? Tu n’as pas mal quelque part ? Tu n’es pas malade ?

Non je n’ai pas mal, j’ai envie de manger, mais j’ai une boule dans la gorge dès que je me retrouve devant la gamelle, ça coince et je ne m’en sens plus la force.

Tu as conscience, Lobo que tu vas tomber très malade, tu seras complètement épuisé et sans force et ta gardienne s’inquiète beaucoup pour toi.

Oui je sais, je l’aime et suis triste de lui causer du chagrin, de la peur et du stress, mais je ne sais pas comment faire, j’aimerais bien pourvoir me jeter sur la nourriture comme avant, mais je n’y arrive pas.

Et la tique, est-ce qu’elle t’a fait souffrir ?

Non, juste ça me grattait un peu…

BlackyPour quelle raison es-tu aussi anxieux et triste ?

Parce que pour les protéger, je porte des énergies négatives qui m’empêchent de vivre dans le moment présent, dans le ici et maintenant.

Tu n’es pas dans ton corps ?

Non, souvent je suis dans l’astral, ce qui rend ma vie plus légère.

Est-ce tellement difficile à vivre ?

C’est surtout très angoissant et perturbant. Je suis un chat plus de type « sentinelle » et je suis sensé m’occuper des énergies des alentours. Dès qu’ils rentrent, je me dois de les nettoyer énergétiquement, surtout elle, car elle est bien polluée, et Blanquette n’est pas encore à la hauteur.

Et le lieu, il est comment ?

Pas top non plus, mais tant que je n’arrive pas à me débarrasser tout seul de ces vibrations négatives, je ne peux pas rester à l’intérieur. J’ai besoin de sortir.

C’est pour ça que tu te lèches aussi frénétiquement ?

Oui, car cela ma stresse.

Tes gardiens vont bientôt déménager, et je dois te rassurer, ils ne t’abandonnent pas et vous emmènent Blanquette et toi, vous faites tous les deux partie de la famille.

Oui je le sais ça me crée des angoisses aussi, ils ont longtemps hésité à se projeter dans cet achat, surtout ma gardienne (peur de s’éloigner ? peur de s’engager financièrement ?) et cela l’a rendu fragile et vulnérable. Au passage, elle absorbe tous les parasites…

Ce sera différent dans la nouvelle demeure, ils ne partent pas à cause de toi, mais parce qu’ils ont enfin trouvé une maison qui leur convient.

Alors dis-lui qu’elle doit en être heureuse et se responsabiliser en acceptant ce choix en pleine conscience.

Ils sont aussi inquiets pour toi Blacky, tu dois comprendre que pendant les 2/3 premières semaines, ils ne peuvent pas te laisser sortir, afin que tu ne te perdes pas et qu’il ne t’arrive un malheur par accident.

Je me sens plus « sentinelle » dans ma mission auprès d’eux, et ce sera difficile, mais en arrivant dans une nouvelle maison, il y aura du travail et je n’y serai sans doute pas inutile. Après on verra.

Peux-tu me dire à qui tu es relié ? Qui est ton gardien Blacky ?

C’est K………..

IMG_0084Iguane, ta gardienne me dit que tu aboies beaucoup, le voisin vient réclamer et cela la stresse et l’énerve. Au début tu ne faisais pas ça, qu’est-ce qui se passe ?

Je suis désolée de lui créer des soucis, j’ai une mission importante auprès d’elle et je dois être là pour la guider et lui rendre la vie plus simple et plus légère. Alors qu’au contraire je lui complique la situation, je comprends. Je suis une chienne pleine de bon sens, j’ai été éduquée pour être à son service, mais j’ai aussi besoin de me dépenser physiquement et une promenade ne me suffit pas. J’aboie pour le lui faire comprendre puisque je ne peux pas lui parler, mais cela la stresse, elle s’énerve et je ressens doublement les tensions. C’est un peu compliqué pour les 2, les voisins aussi et ça devient difficile. Je sais qu’elle a besoin de moi et compte sur moi, je suis encore jeune et cela me met beaucoup de pression. J’aimerais, lorsqu’on se promène qu’elle me fasse plus confiance et qu’elle m’accorde des moments de liberté où je peux courir et me dépenser.

Elle aimerait bien t’accorder cette faveur Iguane, et en même temps elle a peur, elle a le sentiment que tu n’es pas assez mature, par exemple hier en vous promenant au bord du Rhin avec une amie, elle t’a détachée de la laisse et tu t’es retrouvée dans une situation périlleuse en voulant courir après du pain qui flottait dans l’eau. Son amie t’a récupérée de justesse sur la berge. Ta gardienne seule, n’aurait pas pu t’aider et la situation devenait dangereuse pour toi et pour elle.

Oui je sais c’est une bêtise de ma part, je regrette.

Il semblerait que tu es très gloutonne et que tu ne te maîtrises plus lorsque tu vois ou sens la nourriture ?

Oui, je suis gourmande, j’aime manger même du pain, en même temps c’est un peu normal, je ne peux pas vivre que de restrictions et je compense.

As-tu un message pour ta gardienne ?

Oui je l’aime et je souhaite la rendre heureuse. Je souhaite aussi que notre relation soit fluide et qu’on ne soit pas dépendantes l’une de l’autre. Je suis là pour l’aider, mais elle doit, malgré son handicap, se sentir libre. Pour me faire confiance, elle doit se faire confiance aussi, car moi aussi j’ai besoin de me sentir libre pour faire du bon travail avec elle. Même si je suis chez elle pour un travail bien précis, je me sens reliée à elle et au lieu de devenir dépendante de moi, elle doit plutôt me considérer comme un compagnon qui partage sa vie.

LunaLuna, tes gardiens me demandent de te lire un courrier qui t’est destiné

Luna, petit pimousse d’amour,

Nous voulons te faire ressentir tout l’amour que nous te portons Francis et moi.

Nous sommes très tristes du départ d’Helia mais nous avons compris son choix et nous souhaiterions que tu le comprennes également. Sa maladie était très difficile pour elle et elle a estimé que sa mission auprès de nous était terminée. S’il te plait ne crois pas que nous l’avons abandonnée, cela a été très difficile pour nous aussi de ne plus avoir sa présence au quotidien.

Nous comprenons ta tristesse mais nous souhaitions l’alléger en t’apportant Looping comme compagnon de jeu. Pour nous ce n’était pas dans un but de remplacer Helia, ni de te remplacer car  tu es unique dans nos cœurs. Francis est allé chercher Looping car nous pensions que sa jeunesse te ferait retrouver ton côté joueur, ta joie de vivre et tes pitreries. A aucun moment il n’a voulu te trahir, il souffre énormément de ton rejet et tes câlins effrénés lui manquent. Il t’aime toujours aussi fort. Nous voulions t’offrir un compagnon de jeu toi qui aimait tant jouer. La venue de Looping ne change rien, tu es notre princesse d’amour, nous avons assez d’amour à donner à Looping et toi.

Cela nous manque que tu viennes dormir avec nous, j’adorais te sentir contre moi la nuit.
Nous voyons que tu acceptes un peu plus Looping mais nous aimerions retrouver notre Luna enjouée, au regard clair.

Pourquoi ce stress permanent ? Looping est-il à l’origine de tes excès alimentaires ?
Que pouvons-nous faire pour  t’aider à t’apaiser ?
Comment pouvons-nous te sécuriser ?

Rappelle-toi que nous sommes toujours prêts à communiquer avec toi, alors s’il te plait ne t’isole pas, cela nous attriste terriblement. Tu gardes tes privilèges et tu ne risques rien à accepter Looping, cela ne peut être que du bonheur supplémentaire. Ma loulou, nos âmes sont connectées ne l’oublie jamais, nous nous sommes choisis. Francis et moi t’aimons du plus profond de notre cœur, n’en doute jamais. »

Je suis très émue par ce beau témoignage d’amour, il me rassure et en même temps je me sens très triste.

Pourquoi ?

Parce-que je suis perturbée, le départ d’Helia était trop rapide, je n’ai pas eu le temps de faire mon deuil, que voilà elle est déjà remplacée, et c’est ce qui occasionne mon stress.

Ils t’expliquent Luna que ce n’était pas dans un but de la remplacer, mais pour t’aider toi dans ta tristesse, et t’apporter un nouveau compagnon de jeu.

C’est gentil de m’aimer autant et de s’inquiéter pour moi, mais j’étais très attachée à Helia et il me faut un peu plus de temps. Looping est un chat différent d’elle, très actif et dominateur, c’est contrariant.

Est-il à l’origine de tes excès alimentaires ?

Manger me fait du bien, me sentir pleine me rassure. Depuis son départ j’ai l’impression d’avoir perdu une partie de moi, et la nourriture me donne la