RUBINERubine, tes gardiens t’aiment et aimeraient savoir si tu souffres ?

Par moments oui, mais ça reste tout à fait supportable, et depuis 2/3 jours je me sens mieux, je me sens moins oppressée et je respire mieux.

Pourquoi ne veux-tu pas que l’on t’aide par moments, est-ce que ça te fait mal ?

Oui, je préfère qu’on me laisse et je me débrouille seule à mon rythme.

As-tu peur ? Que souhaites-tu ? Veux-tu qu’on t’aide à partir le moment voulu ?

Non je n’ai pas peur, je sais que mon mal est incurable et que je suis sur mon chemin. Je prépare mon départ et j’aimerais bien qu’ils s’y préparent aussi. Pour l’instant tout va pour le mieux, mais lorsque les douleurs seront plus vives et que j’aurai plus de difficultés à les gérer, oui j’aimerais qu’ils m’aident à partir. Ce sera en quelque sorte une décision qu’ils devront prendre pour me soulager et ce sera un acte d’amour, car je sais combien c’est difficile pour elle.

Es-tu heureuse avec tes gardiens Rubine ?

J’ai eu une très belle vie de chien et bien plus encore car j’étais considérée comme leur fille, un membre de la famille, et toutes ces années ont été de vraies années de bonheur. J’en ai bien profité et me sens à présent prête pour préparer mon départ afin de me reposer et me ressourcer. Et lorsqu’elle sera prête, je pourrai lui revenir. Ce sera elle qui décidera, moi je m’adapterai à son choix, mais dis-lui que nous les animaux avons la faculté de vous revenir très vite.

Ils t’aiment de tout leur cœur et t’aimeront toujours.

Mais moi aussi, et c’est bien la raison pour laquelle je souhaite revenir chez eux.

Jennifer a un message personnel pour toi «  tu vas me manquer Rubine. On souhaite que tu partes sereinement et paisiblement sans souffrance. On sera prêt à te laisser partir en paix rejoindre tes amis et ta maman. Ne sois pas effrayée de partir, laisse toi guider vers la lumière et repose toi. Ne t’inquiète pas pour nous, ça va aller ma puce. Merci pour ces années de bonheur ensemble, des moments inoubliables à jamais. Je t’aime ma petite Nénette et je ne t’oublierai jamais. Boubou t’aime fort aussi.

Merci à toi, moi aussi je t’aime fort et je n’ai pas peur. Je sais que le moment voulu, mes douleurs seront soulagées et je ne suis pas effrayée. Pour nous les animaux la mort est un passage obligé pour nous permettre de nous reposer et nous ressourcer avant de redescendre. Nous les animaux préparons notre départ et seule votre douleur peut nous empêcher de faire la transition paisiblement. Depuis hier soir je suis entourée d’êtres de lumière et je sais qu’ils resteront à mes côtés pour m’accompagner sur mon chemin. Je sais aussi que d’autres compagnons viendront m’accueillir, mais c’est encore un peu trop tôt. Je ne serai pas seule pour faire le grand saut, et je sais que ma gardienne aura aussi de l’aide pour accepter et me laisser partir. Cela me rassure beaucoup, je sais que c’est très difficile pour elle.