Ta gardienne Pegase me demande de te transmettre des messages et aimerait te poser quelques questions :

Mes questions : où as-tu mal mon titi ? Que puis-je faire pour que tu ailles mieux ?

Pourquoi as-tu du mal à manger ? 

Étais-tu heureux avec moi ?   Est-ce que l’eau argileuse te fais du bien ou préférerais tu de l’eau pure ? De quelle nature est le lien si fort qui nous unis référence à une vie antérieure ?

Ce que je veux lui dire : je t’aime et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour ton bien être.  Même si j’ai du mal à accepter ton départ que je souhaite le plus lointain possible je ferais tout pour que cela se passe au mieux. Et peut-être un jour reviendras-tu vers moi ?

 

Pegase, couché en boule s’est redressé, a levé la tête vers moi pour me dire :

Je suis fatigué, très fatigué. Toute ma carapace me fait mal, j’ai des bobos partout dans tout le corps et je suis épuisé. Mon cœur, mes reins, tout mon organisme est au bout du rouleau et j’ai mal partout. J’ai faim et j’aimerais manger, mais c’est difficile, la bouche me fait mal, la mâchoire est douloureuse et je me réfugie souvent dans mon corps astral pour mieux le gérer et supporter mon état.

Dis-lui merci pour son message, et dis-lui que moi aussi je l’aime d’un amour très fort, c’est un amour pur, profond et inconditionnel et mon existence à ses côtés a été une vie de rêve. Je n’ai connu, malgré ce qu’elle a pu traverser, que des années merveilleuses avec elle et je me suis toujours  considéré comme son garçon, son petit bébé, son Titi. Aimé, respecté et choyé comme son enfant, je me sens être le petit prince, le petit roi de la maison.

Je sais que c’est difficile pour elle  de me voir vieux et fragile, si vulnérable, et qu’elle ne veut pas le voir, ni l’entendre, mais je suis sur mon chemin depuis un petit bout de temps déjà et je prépare ma transition à mon rythme. Dis-lui qu’il faut l’accepter, lorsque c’est le moment de souffler la flamme de la bougie parce que c’est la loi et que nul n’est éternel. Par contre, l’âme perdure, seul le corps physique, l’enveloppe qui nous est prêtée à la naissance, et la mienne elle doit  le reconnaître est bien usée maintenant, elle retourne à la terre mais notre âme est éternelle, et la mienne aspire bien entendu à lui revenir.

Dis-lui que je n’ai pas peur, je me sens bien entouré et je sais que lorsque je ferai le grand saut je serai bien accompagné et je partirai vers la lumière. Elle doit, malgré toute la souffrance, se préparer aussi,  avoir la confiance et la foi que nous nous retrouverons et que je lui reviendrai dans le corps d’un chat en pleine forme.

Mastiquer, déglutir, avaler, tout est compliqué et je me sens de plus en plus faible. L’eau me fait du bien, ça cale un peu mon estomac. Je sais qu’elle fait tout ce qu’il faut pour moi et je lui en suis si reconnaissant.

Nous étions déjà ensemble et le lien qui nous unit  est très fort. Je suis à la fois son enfant, mais  aussi son confident, son ami, son compagnon et son âme sœur. Dans une autre vie très lointaine à tous les deux, j’étais son mari et nous avons connu une relation exceptionnelle ensemble. Très complices, très fusionnels, nous nous sommes retrouvés dans d’autre vies et dans cette incarnation physique le lien est encore plus fort, car ma mission consiste à lui apprendre le détachement  affectif, lui apprendre à aimer en toute fluidité et sans dépendance ni codépendance.

Je n’ai malgré toutes ces Belles années vécues ensemble pas terminé mon travail, et je lui reviendrai avec le même rôle. Elle est très attachée et de devoir nous séparer, même si ce n’est qu’un petit laps de temps pour me reposer et me ressourcer, sera un drame pour elle et une grande souffrance.

Je l’aime tellement ma mie que de lui faire ce mal est terrible pour moi, et en même temps je mérite de partir pour me réparer et ce sera un mal pour un bien, car après un petit séjour et ce ne sera pas très long, nous pourrons nous retrouver pour continuer notre belle histoire d’amour ensemble.

Dis-lui que je gère mes douleurs et je prépare doucement mon départ. Elle doit se préparer aussi, après la mort il y a la renaissance et ce sera un nouveau départ pour nous. Confiance, qu’elle garde la foi et la confiance, en moi, en elle, en Dieu et en l’univers. Je me sens en paix, je n’ai pas peur, ,j’ai confiance et je sais que nous nous retrouverons encore. Ton Titi encore et pour toujours.